Accueil DestinationsEuropeItalie Visiter Lecce dans les Pouilles : 20 choses à faire
Visiter Lecce dans les Pouilles en Italie : blog que faire et voir

Visiter Lecce dans les Pouilles : 20 choses à faire

0 commentaire

Lors d’un voyage dans les Pouilles en Italie ne manquez pas de visiter Lecce. La capitale du Salento avec son architecture baroque possède de nombreux palais et églises construits avec la pierre locale à la teinte dorée. Il faut prendre le temps de se balader dans le centre historique pour admirer tous les détails du baroque de Lecce et en apprécier la beauté. Au delà de son patrimoine, Lecce constitue une bonne base pour découvrir le Salento, la partie sud des Pouilles. Les environs abritent de magnifiques plages et de superbes villes fortifiées.

Alors que faire à Lecce ? Quels sont les sites incontournables à voir ? Où dormir à Lecce ? Je vous livre tous mes conseils dans ce billet du blog suite à notre séjour sur place au mois d’octobre.


Visiter Lecce : que faire dans le centre baroque ?

Le Duomo est le centre de la vielle ville baroque de Lecce. Elle est délimitée par les grands boulevards Gallipoli au sud, Universita à l’ouest et Otranto – Michele De Pietro à l’est. C’est à l’intérieur de ce périmètre que se trouve l’ensemble des sites incontournables à voir à Lecce. La visite se fait facilement à pied puisque l’on découvre presque à chaque coins de rue un monument, une église ou un palais baroque.

Les sites de ce guide pour visiter Lecce sont présentés dans l’ordre que nous avons suivi en partant du parking situé à côté de la gare, au sud-ouest de la ville (voir la section « Où se garer à Lecce »). Je n’ai pas fait une liste exhaustive de tous les monuments à voir, mais de ceux que nous avons trouvé les plus intéressants. Cela vous donnera déjà une bonne base pour visiter Lecce. Après il faut se promener au gré des ruelles pour en découvrir tous les trésors.


Visites guidées

Les visites en compagnie d’une guide permettent d’en apprendre beaucoup plus sur l’histoire, de découvrir la gastronomie locale ou d’aller plus facilement à la rencontre des habitants. Il y en a pour tous les goûts. J’ai sélectionné uniquement des visites avec un guide francophone, parce que tout le monde n’est pas bilingue anglais ou italien. Voici quelques activités que je recommande :

  • Visite gastronomique de Lecce : pour gouter les délicieuses spécialités de Lecce en rencontrant les habitants (durée 3 heures).
  • Promenade en tuk-tuk : idéal pour découvrir les monuments de la vieille-ville sans avoir à trop marcher (durée 2 heures).
  • Visite guidée à vélo : découvrez les joyaux de Lecce avec votre guide et à vélo (durée 2 heures).


Cathédrale Santa Maria dell’Assunta

La première version de la cathédrale de Lecce fut construite en 1144. Mais son aspect actuel date de 1670, période pendant laquelle de nombreux édifices de la ville furent reconstruits dans un style baroque. Le Duomo présente deux entrées, nous sommes arrivés par le sud où se trouve une façade assez sobre. Ce n’est qu’en sortant que nous avons vu la porte d’entrée majestueuse.

L’intérieur de la Cathédrale Santa Maria dell’Assunta en croix latine à trois nefs est superbe. Il compte douze autels particulièrement ouvragés. Le deuxième sur la gauche est doté d’une jolie crèche sculptée par Gabriele Riccardi (4ème photo). Le plafond à caissons est tout aussi beau, il est doté de 3 toiles du XVIIe et XVIIIe siècle. On en trouve de nombreuses dans la cathédrale, toute de l’école de Lecce. Au sous-sol se trouve une crypte avec 92 colonnes dont les chapiteaux représentent des animaux. Accolé à la cathédrale, le campanile de 70 mètres est le plus haut des Pouilles.

Même si vous n’êtes pas très fan d’architecture et que vous ne comptez pas visiter Lecce dans tous ses recoins, je vous conseille de ne pas manquer la cathédrale. Le billet d’entrée pour le Duomo comprend également d’autres églises baroques (billet LeccEcclesiae). Nous l’avons acheté sur le site officiel avant de visiter Lecce. On peut aussi prendre les billets sur place, la billetterie se trouve sur la Piazza Duomo à côté du Palazzo del Seminario. Un autre billet permet de monter dans le campanile pour profiter d’un panorama à 360° à 43 m de haut.

Tarif : 11 € (5 € pour les 12-17 ans) pour le billet LeccEcclesiae | 12 € (9 € pour les 6-17 ans) pour monter dans le campanile | 21 € pour les 2 billets combinés.
Horaires : tous les jours de 9h à 21h (18h d’octobre à mars).

Façade cathédrale Santa Maria dell'Assunta Duomo Lecce Pouilles Italie
Intérieur nef cathédrale Santa Maria dell'Assunta Duomo Lecce Pouilles Italie


Piazza Duomo

Si comme nous vous êtes entrés dans la cathédrale par le sud, vous découvrirez la Piazza Duomo en sortant. Contrairement à la plupart des places qui sont ouvertes sur la ville, celle-ci est entourée de monuments sauf au nord où une rue piétonne permet de rejoindre le reste du centre historique.

Tout autour de la Piazza Duomo se trouve la cathédrale, le campanile, le Palazzo Arcivescovile (palais épiscopal) et le Palazzo del Seminario où se trouve le musée d’art sacré. C’est pour moi la plus belle place de Lecce. L’ensemble des bâtiments avec la place a été réalisé au XVIIe et XVIIIe siècle dans le style baroque typique de la ville. Pour faire une jolie photo il faudra venir l’après-midi sinon on a le soleil en face (manque de bol pour nous il y avait beaucoup de nuages).

Visiter Lecce en Italie piazza Duomo
Piazza Duomo


Palazzo del Seminario (MuDAS)

Le musée d’art sacré (Museo Diocesano di Arte Sacra ou MuDAS) est situé à l’intérieur du Palazzo del Seminario. Ce joli palais baroque abrite une cour avec un puits. L’escalier qui monte au premier étage où se trouve le musée offre lui un beau point de vue photo sur toute la place et le campanile.

Quant au musée, qui est compris dans le billet LeccEcclesiae, il rassemble une collection d’objets liturgiques (calices et chasubles brodés de fil d’or) ainsi que des sculptures et tableaux. A la base on est pas fan de ce genre de musée, on l’a visité vite fait car c’était compris dans le billet du Duomo.

Tarif : même billet que le Duomo, il n’y a pas de billet uniquement pour le MuDAS.
Horaires : tous les jours de 9h à 21h (18h d’octobre à mars).

Piazza Duomo Lecce Palazzo del Seminario


Église Santa Chiara

Nous continuons notre visite de Lecce par la Chiesa di Santa Chiara située à l’est de la Piazza Duomo. Cette église fondée en 1429 avec un monastère annexe a été rénovée en 1687 lors de la folie du baroque qui flottait sur la ville. C’est l’architecte Giuseppe Cino qui s’en est chargé, le même qui a construit le Palazzo del Seminario. L’église a une forme octogonale allongée peu ordinaire avec des autels dorés abritant des statues en bois réalisées par deux maîtres napolitains. A cette époque Lecce faisait partie du royaume de Naples.

Si vous regardez le plafond à caissons vous aurez l’impression qu’il est en bois. Mais c’est une illusion, il a été réalisé en papier mâché en 1738. Plusieurs statues dans l’église Santa Chiara sont elles aussi en papier mâché (XXe siècle).

Comme dans toutes les églises italiennes, une tenue correcte est exigée. Évitez de visiter Lecce en short et débardeur car vous ne pourrez pas entrer dans les églises (à moins d’avoir un vêtement pour se couvrir).

Tarif : billet LeccEcclesiae (11 €).
Horaires : tous les jours de 9h à 21h (18h d’octobre à mars).

Lecce Italie église Santa Chiara façade
Lecce Italie église Santa Chiara intérieur autel
Église Santa Chiara


Théâtre Romain

Ce théâtre romain coincé entre les maisons du centre historique peut facilement être raté. En effet il faut emprunter une petite ruelle (fort jolie d’ailleurs) pour le rejoindre. Voici les coordonnées si vous n’arrivez pas à le trouver. L’édifice datant du Ier siècle pouvait accueillir jusqu’à 5 000 spectateurs. Il entouré d’une clôture qui permet seulement de l’observer. Comme souvent avec les ruines romaines il a été découvert par hasard lors de travaux en 1929.

De l’autre côté le musée (Museo del Teatro Romano, 10h-14h, fermé le dimanche) met en lumière l’ancien monument ainsi que des objets découverts lors des fouilles. On peut également y voir une série de neuf masques de théâtre provenant de la Villa Adriana à Tivoli (dans la banlieue de Rome).

Que faire à Lecce Italie théâtre romain
Théâtre romain


Église San Matteo

Contrairement à la plupart de églises de Lecce qui ont été modifiées plus tard, celle-ci a été construite en 1667 dans le plus pur style baroque. En témoigne sa façade qui alterne une partie inférieure convexe et une partie supérieure concave. L’architecte a pris comme modèle l’église San Carlo alle Quattro Fontane de Rome.

L’intérieur de la Chiesa di San Matteo possède une nef unique de forme elliptique. Les autels disposés tout autour abritent les statues des 12 apôtres. Ils ont été réalisés par des élèves de Giuseppe Cino. L’ancien plafond en bois a été remplacé par un plus moderne au XIXe siècle.

Tarif : billet LeccEcclesiae (11 €).
Horaires : tous les jours de 9h à 21h (18h d’octobre à mars).

Que faire à Lecce Italie : église San Matteo
Que faire à Lecce Italie : église San Matteo
Église San Matteo


Amphithéâtre Romain

L’amphithéâtre Romain, à ne pas confondre avec le théâtre, se trouve au sud de la Piazza Sant’Oronzo. L’édifice qui accueillait les combats de gladiateurs date du Ier siècle. Les Romains ont construit environ 230 amphithéâtres dans une grande partie de l’Europe mais aussi en Afrique du Nord et au Proche-Orient. J’en ai vu plusieurs et celui-ci est loin d’être l’un des plus remarquables. Mais bon on ne vient pas visiter Lecce pour voir des ruines romaines.

Il ne reste de l’amphithéâtre Romain que les gradins inférieurs, la galerie d’accès à l’arène et deux couloirs. Il est actuellement en restauration et ne se visite pas.

Visiter Lecce en Italie Amphithéâtre Romain
Amphithéâtre Romain


Église Santa Maria della Grazia

Située juste en face de l’amphithéâtre, la chiesa di Santa Maria della Grazia a été construite au XVIe siècle. Sa jolie façade est dominée par des colonnes corinthiennes rainurées, quatre niches avec des statues et un portail richement décoré. A l’intérieur la nef en forme de croix latine possède un plafond en bois sculpté et comme à l’extérieur des colonnes avec chapiteaux corinthiens. L’entrée de l’église est gratuite.


Piazza Sant’Oronzo

C’est la plus grande place de Lecce et la plus animée. Elle l’était déjà à l’époque puisque c’est ici que se concentrait l’activité économique de la ville avec de nombreux marchands. La Piazza Sant’Oronzo est entourée de plusieurs édifices. Au nord, le Palazzo del Seggio (également appelé Sedile) est un palais mélangeant les styles gothique et Renaissance construit en 1592. Juste à côté la petite église San Marco date de 1543. Elle a été construite à la demande de la diaspora Vénitienne (d’où son nom). Malheureusement elle était entièrement sous échafaudage lors de notre séjour à Lecce.

Au centre de la place, la colonne de Sant’Oronzo haute de 29 mètres est surmontée du Saint Patron Oronzo. Elle a été érigée par la ville en remerciement de sa protection lors de l’épidémie de peste en 1656. Elle a été construite avec les pierres d’une colonne romaine qui marquait la fin de la Via Appia à Brindisi.

Je n’ai pas accroché avec cette place, je ne lui trouve aucun charme car elle est aussi entourée de bâtiments modernes assez moches. On est loin de la Piazza del Campo à Sienne par exemple. Il y a par contre une très bonne adresse sur la place que je vous recommande, le Caffè Alvino. Si vous souhaitez acheter des pâtisseries traditionnelles des Pouilles comme le pasticciotto (mais aussi de nombreux biscuits), c’est l’endroit où il faut aller. Ils vendent aussi le rustico, un encas salé à base de pâte feuilletée et de farces diverses.

Place Piazza Sant'Oronzo Lecce Italie
Piazza Sant’Oronzo


Château de Carlo V

Cette immense château, le plus grand des Pouilles, se situe à l’est du centre historique sous le jardin Garibaldi. Le Castello Carlo V a été construit au XIIe siècle mais sa configuration actuelle est l’œuvre du souverain espagnol Charles Quint en 1553. Le château n’avait pas seulement des fonctions défensives, au XVIIIe siècle, l’une de ses pièces était utilisée comme théâtre.

De l’extérieur impossible de voir autre chose que les immenses remparts. A l’intérieur peu de chose à visiter, la plupart des salles sont vides. La visite guidée d’une heure vous emmène faire le tour des fortifications en passant par l’église de Santa Barbara et la prison. L’accès à la cour du château reste gratuit. Nous ne sommes pas entrés à l’intérieur du castello Carlo V. Nous avons déjà visité plusieurs châteaux lors de ce road trip dans les Pouilles et à la fin on a l’impression de voir toujours la même chose. Il vaut mieux privilégier une visite de château qui offre un joli panorama depuis ses remparts.

Tarif : visite guidée 8 € (4 € pour les 12-17 ans).
Horaires : visite guidée du vendredi au dimanche à 10h, 11h (en anglais), 12h, 16h, 17h, 18h, 19h.

Château de Carlo V castello Lecce
Château de Carlo V


Basilique Santa Croce

Voilà l’un des sites incontournables à ne pas manquer si vous cherchez que faire à Lecce. La basilica di Santa Croce est un chef d’œuvre du baroque de Lecce et l’exemple le plus abouti de cette architecture en vogue au XVIIe siècle.

La construction de la basilique Santa Croce a débuté en 1549 pour se terminer qu’un siècle plus tard en 1646. Elle a été construite à côté de l’une des portes d’entrée de la ville au milieu des ruelles du centre historique. Du coup pas facile de photographier sa magnifique façade. Car avant même d’entrer dans la basilique, on est époustouflé par tous les détails et les sculptures qu’elle possède. La pierre calcaire de Lecce, très tendre, permet toutes les exubérances. Mieux vaut avoir un téléobjectif pour admirer les frises et personnages sculptés.

L’intérieur de l’église est de style Renaissance, tout comme la partie inférieure de la façade avec les colonnes. La nef au plafonds à caisson doré est entourée de 14 chapelles, toutes richement décorées dans le style baroque. La chapelle la plus impressionnante est celle de San Francesco da Paolo (photo 3). Réalisée entre 1614 et 1615 par Francesco Antonio Zimbalo, c’est l’une des plus grandes expressions du baroque de Lecce. La toile est l’œuvre de A. Calabrese (1833).

Situé juste à côté de la basilique, le Palazzo dei Celestini permet de sortir du centre historique en traversant sa cour. On arrive directement sur le jardin Giuseppe Garibaldi.

Tarif : billet LeccEcclesiae (11 €).
Horaires : tous les jours de 9h à 21h (18h d’octobre à mars).

Façade basilique Santa Croce Lecce Italie
Intérieur nef basilique Santa Croce Lecce Italie


Porta San Biagio

La Porta San Biagio est l’une des trois portes du centre historique de Lecce. Elle a été construite en 1774 au sud-est de la vieille ville proche de la Piazza d’Italia. Elle a remplacé une ancienne porte commandée par Charles Quint et qui été délabrée. La porta San Biaggio est surmontée de la statue de l’évêque Saint-Blaise. Ce n’est pas la visite la plus longue de Lecce mais si on passe par là autant aller admirer son architecture (avec du soleil ça rend beaucoup mieux).

Visiter Lecce Italie Porta San Biagio
Porta San Biagio


Ruelles du centre historique

Parmi les choses à faire à Lecce, il faut absolument se perdre dans les ruelles du centre historique. C’est comme cela que l’on découvre l’architecture baroque de la ville. Au fil des ses déambulations on finit toujours par tomber sur une charmante petite place, un palais baroque ou une église. Ces dernières sont nombreuses dans toute la ville (plus de 40), je n’ai pas pu toutes les évoquer dans ce guide touristique sur Lecce. Certaines sont la plupart du temps fermées (comme l’église orthodoxe San Nicolo dei Greci).

Dans la via Francesco Rubichi (plan) vous pourrez voir une ancienne route pavée romaine en parfait état. Large de quatre mètres et orientée nord-est sud-ouest, elle suggère qu’elle reliait le centre de la ville antique à une hypothétique porte orientale vers la mer.

Lecce est surnommée la « Florence du Sud » pour son architecture baroque exceptionnelle. Il ne faut pas tenter de comparer les deux villes car Florence reste pour moi bien plus jolie avec son architecture Renaissance.


Église Santi Niccolò e Cataldo

La chiesa dei Santi Niccolò e Cataldo est située dans le cimetière un peu à l’écart du centre. Nous y avons été en voiture avant de quitter Lecce. A pied il faut compter 20 minutes depuis la place Sant’Oronzo. Cette église avec son monastère adjacent (transformé en bibliothèque universitaire) a été fondée en 1180. La façade est un mélange de baroque et d’autres styles.

Mais c’est surtout l’intérieur couvert de fresques qui vaut la visite. Malheureusement nous n’avons pas pu y entrer car les horaires d’ouverture sont assez restreints (uniquement le matin 3 jours par semaine). On savait que c’était fermé en y allant mais on s’est dit qu’avec un peu de chance il y aurait une messe et on pourrait voir l’intérieur. Cela n’a pas été concluant car la messe a lieu à 8h30 en semaine et 10h les dimanches et jours fériés.

Horaires : 9h30-12h30 le lundi, jeudi et samedi.

Église Santi Niccolò e Cataldo Lecce Italie
Église Santi Niccolò e Cataldo


Visiter Lecce de nuit

Profiter d’aller diner un soir à Lecce pour vous promener dans les ruelles désertes à la nuit tombée. L’ambiance est totalement différente de la journée avec l’éclairage des lanternes. On se croirait plongé dans une autre époque. Les monuments sont par contre pas trop mis en avant avec l’éclairage (notamment le théâtre et amphithéâtre romain). Et pas d’inquiétude niveau sécurité on a trouvé la ville sûre même la nuit. Il y a toujours des gens qui se promènent dans la ville. Les nombreux restaurants, bars et Airbnb attirent les touristes.


Que faire à Lecce dans les environs ?


Abbazia Santa Maria di Cerrate

Cette abbaye située à 15 km au nord de Lecce est l’un des rares exemples du style roman dans les Pouilles. Si vous avez fait le tour des choses à faire à Lecce et que vous appréciez l’histoire et l’architecture je vous conseille d’y aller. D’autant plus si vous remontez vers Brindisi car elle se situe sur le chemin. L’abbaye est gérée par la fondation FAI, la même qui gère la villa Balbianello au lac de Côme.

L’abbazia Santa Maria di Cerrate a été fondée à la fin du XIe siècle par des moines grecs de rite byzantin. Elle était située sur la route romaine qui reliait Brindisi à Lecce. Au delà du concept religieux, l’abbaye était aussi une exploitation agricole spécialisée dans la transformation des olives en huile. Elle prospéra jusqu’en 1711 date à laquelle elle fut attaquée et pillée par des pirates turcs. Ce n’est qu’en 1995 que la commune de Lecce entreprit des travaux pour restaurer les bâtiments.

L’église romaine est la plus intéressante. Son portail est joliment sculpté d’une frise de personnages et l’intérieur abrite de nombreuses fresques. Ces dernières ont été en partie endommagées par les pirates turcs (on voit les coups de « pics » sur le mur).

La ferme à droite de l’église abrite le four et les moulins utilisés par les moines. Au premier étage il y a un petit musée des arts et traditions du Salento où sont exposés des ustensiles et objets du monde paysan. A côté 8 panneaux avec des fresques ont été détachées de l’église puis restaurés (photo 4). Dans le bâtiment à gauche de l’église ne manquez pas la projection du film (avec sous-titres en français) qui raconte toute l’histoire de l’abbaye.

Tarif : 8,50 € (4 € pour les étudiants, gratuit pour les moins de 5 ans et membres FAI, billet famille 20 €). Billets et réservation.
Horaires : tous les jours 9h30-13h et 15h30-19h30 de juin à août | 10h-18h de février à mai et en septembre octobre (fermé le lundi) | 10h-16h en novembre décembre (fermé le lundi).


Grotte de la Poésie et faraglioni di Sant’Andrea

On ne peut pas visiter Lecce et les Pouilles sans aller faire un tour sur la côte où se trouve de magnifiques plages. Sur la partie orientale de la péninsule à 26 km de Lecce, la grotte de la Poésie fait partie des sites les plus connus. Il s’agit d’une grotte dont le toit s’est effondrée et où il reste un bassin relié à la mer par un tunnel. Officiellement il est interdit de s’y baigner mais de nombreux locaux viennent se baigner ici. L’accès à la grotta della poesia est payant (3 € par personne) car elle est située dans une aire archéologique (on peut voir des inscriptions messapiennes sur les parois).

Si vous ne souhaitez pas payer vous pouvez vous baigner dans les criques et grottes au nord de la Torre di Maradico, une tour de guet du XVIe siècle. C’est juste à côté et il faut utiliser le même parking payant (coordonnées). Le tarif est de 1,80 € de l’heure tous les jours entre 8h30 et 24h. Pour partir à la découverte des criques et grottes de la côte adriatique, vous pouvez opter pour une sortie en kayak.

A 10 min en voiture au nord de la grotte de la Poésie se trouve un autre site incontournable à visiter à Lecce, les faraglioni di Sant’Andrea. Ces pics rocheux détachés de la falaise au milieu d’une mer bleu turquoise offrent un magnifique cadre pour se baigner. Mais ici pas de plage de sable, il faut passer par les rochers et sauter dans l’eau. Le parking pour se rendre au Faraglioni di Sant’Andrea (coordonnées GPS) est payant entre le 01/05 et le 30/09 de 8h30 à 24h (1,50 € de l’heure).

Grotte de la Poésie grotta della poesia road trip Pouilles Italie
Grotte de la Poésie
Faraglioni di Sant'Andrea Pouilles Salento Italie
Faraglioni di Sant’Andrea


Otranto

C’est la cité à ne pas manquer sur la côte est du Salento. Elle est située à 45 km de Lecce (35 min en voiture ou 1 heure en bus). Il faut se balader dans sa vieille ville médiévale aux ruelles bordées de maisons blanches et entourée de remparts. Le château, la cathédrale et l’église byzantine sont quelques uns des monuments à ne pas manquer. Otranto possède une agréable promenade au bord de mer (lungomare) et des plages de sable dans son centre ville. La visite de la vieille et ville et des environs vous occuperont pour la journée. C’est une belle idée d’escapade si vous visitez Lecce en 2 jours ou plus.

Pour plus d’informations sur les sites à ne pas manquer dans la vieille et ville et les environs je vous invite à lire l’article du blog visiter Otranto.

Si vous n’avez pas de véhicule vous pouvez opter pour une une excursion organisée. Je vous conseille cette visite au départ de Lecce qui comprend Otranto, Galatina et Gallipoli.

vue aérienne drone Otranto Italie
Otranto


Plage de Punta Prosciutto

A 40 km de Lecce sur la côte ouest du Salento se trouve l’une des plus belles plages des Pouilles, la spiaggia di Punta Prosciutto (coordonnées) Nous n’avons pas pu y aller par manque de temps mais je vous en parle car je l’avais noté parmi les choses à faire à Lecce. Il n’y a qu’à regarder les photos pour se convaincre que cette plage de sable doré à l’eau turquoise offre un cadre paradisiaque. Il y a quelques plages privées pour les amateurs de transats avec parasols mais également de longues bandes de sable gratuite.


Gallipoli

A l’instar d’Otranto sur la côte est, Gallipoli est la plus belle ville de la côte ouest du Salento. C’est même l’un de nos coups de coeur dans les Pouilles. Le centre historique situé sur une île reliée à la côte par un pont possède un riche patrimoine historique. Gallipoli fut l’une des villes les plus riches de la région au XVIe siècle grâce à l’exportation de l’huile d’olive. Le centre abrite plusieurs charmantes églises, une cathédrale, une imposante forteresse et des moulins à huile souterrain. La plage de sable au pied des remparts permet de profiter de la mer entre deux visites.

Je vous invite à lire mon article visiter Gallipoli pour découvrir les sites incontournables à voir dans la vieille ville et les environs.

Spiaggia della Purità plage Gallipoli vieille ville
Gallipoli


Où dormir à Lecce

Grâce à sa position très centrale, Lecce est un excellent point de base pour visiter le Salento (la partie sud des Pouilles). Vous aurez facilement accès aux villes et plages de chaque côte ainsi qu’à la pointe sud. Si vous aimez être au cœur de l’animation et proche de tout, un hébergement dans la vieille ville vous plongera dans la vie locale. Mais si vous préférez vous déplacer facilement avec votre voiture, je vous conseille de vous éloigner un peu du centre historique pour prendre un hébergement avec parking. On trouve de très beaux hébergements en massiera (ferme typique des Pouilles) en s’éloignant un peu des villes.

Voici quelques adresses que je recommande pour dormir à Lecce et dans les environs. Les prix évoluent en fonction de la saison avec un maximum l’été en juillet août. Certains hébergements et notamment les appartements imposent un nombre minimal de nuits.

  • 46 € : B&B Verdi, voici l’un des hébergements les moins chers de Lecce parmi les mieux notés. Il propose en plus des chambres pour 2 à 4 personnes, parfait pour les familles nombreuses. Il est bien placé proche du centre ville et le petit déjeuner est inclus pour les clients Genuis.
  • 53 € : Li Cumpari salentini, cet appartement de 50 m² situé dans le centre historique peut recevoir jusqu’à 4 personnes. Il y a également un autre studio à louer qui lui possède un balcon. A 5 min à pied de la gare.
  • 64 € : Masseria Petra, c’est l’hébergement que nous avons choisi pour visiter le Salento pendant 4 jours et on le recommande à 100%. Accueil super sympa (en français en plus), jolie chambre avec du cachet et petit déjeuner avec des produits locaux. Dans la campagne de Masseria Rifisa AgriResort, cette masseria est située à 15 km de Lecce. Elle propose des chambres doubles modernes autour d’un jardin et d’une belle piscine. Idéal pour se prélasser après une journée à visiter Lecce. Parking gratuit privé.
  • 96 € : Il Garbino Suite and Apartment, cet hébergement propose un superbe studio en duplex avec terrasse. Le top pour profiter du soleil et du petit déjeuner (compris dans le prix) en plein air. Également un appartement pour 5 personnes.
  • 100 € : Signuria Dimora Esclusiva, ce bed an breakfast situé à 250 mètres de la Piazza Sant’Oronzo propose de superbes chambres. Il dispose aussi d’un jardin, d’une terrasse et d’un bar. Le petit déjeuner est compris dans le tarif.
  • 130 € : Dimora Charleston Lecce, pour se faire plaisir cette adresse dans le centre est à privilégier pour dormir à Lecce. Les chambres possèdent un balcon avec vue. La piscine, le petit déjeuner compris et le parking privé gratuit complètent les prestations.


Où manger à Lecce

Vous n’aurez aucun mal à trouver un bon restaurant à Lecce, notamment dans le centre historique. En général on se fie aux notations Google et TripAdvisor pour se faire un idée si on ne nous a pas recommandé un restaurant en particulier. En Italie il est rare de tomber sur un attrape-touriste (mis à part dans les villes très touristiques), mais ce n’est pas le cas à Lecce.

Parmi les spécialités les orecchiette (des pâtes en forme de petites oreilles) sont servies partout. La recette la plus populaire est les oreccchiette alla cime di rapa (aux brocolis-rave) mais je les préfère au ragout (photo de gauche). On les a mangé à l’Osteria Il Banco, une adresse que l’on recommande. Pour manger léger le midi on a apprécié l’Enotoca Mamma Elvira avec sa terrasse extérieure.

Si vous souhaitez juste grignoter, on trouve des panzerotti (chaussons de pâte à pizza farcis) et des focacce. On a pas gouté la pizza des Pouilles, Daniela étant napolitaine elle ne mange pas n’importe laquelle.

Côté sucré on s’est régalé de biscuits en tout genre. On a aussi gouté le pasticciotto (photo de droite), de la pâte sablée fourrée de crème pâtissière. A Lecce je vous recommande la pâtisserie Caffè Alvino sur la Piazza Sant’Oronzo pour en acheter.

Les prix ne sont pas élevés dans les Pouilles. Au restaurant on a payé 11 € les oreccchiette alla cime di rapa (13 € au ragout), la bière est à 5 € et la bouteille d’eau à 1,50 €. Il faut ajouter le couvert (coperto) qui est en général de 2 € par personne.

Où manger à Lecce Italie spécialités culinaires gastronomiques orecchiette et pasticciotto
Où manger à Lecce


Conseils pratiques pour visiter Lecce


Comment aller à Lecce

Pour arriver à Lecce il faut passer par l’un des deux aéroports des Pouilles. Celui de Brindisi est le plus proche sinon il y a l’aéroport de Bari plus au nord. Pour trouver les vols les moins chers je vous conseille d’abord de comparer les prix sur Skyscanner.

Lecce est situé à 40 km au sud de Brindisi. Par la strada statale (l’équivalent de nos routes nationales) il faut 30 minutes en voiture. Un véhicule vous sera indispensable pour visiter les Pouilles, surtout pour rejoindre les plages. Pour trouver les meilleurs tarifs parmi tous les loueurs je passe toujours par ce comparateur. Il garantit les prix les plus bas.

Vous pouvez aussi rejoindre Lecce depuis l’aéroport de Brindisi avec la navette Puglia Airbus (6,50 €, 40 minutes). Depuis l’aéroport de Bari il faut choisir ce transfert en bus (9 €, 1h40).


Où se garer à Lecce

Une voiture n’est pas nécessaire pour visiter Lecce car tout le centre historique se découvre à pied. Mais si vous voyagez en road trip il faudra bien la laisser dans une aire de stationnement. Attention le centre ville de Lecce est une zone à trafic limité. Je vous conseille de lire mon article sur les ZTL en Italie si vous ne connaissez pas la réglementation.

Nous avons utilisé le parking situé à la gare de Lecce (coordonnées). Il est bien placé tout au sud de la vieille ville et le tarif est abordable 1 € de l’heure. C’est l’idéal pour visiter Lecce pendant une journée.

Pour aller diner le soir nous avons utilisé les places de stationnement situées autour de la Piazza Mazzini (plan). C’est plus proche du centre et des restaurants. Le stationnement est payant de 9h à 14h et de 16h à 21h au tarif de 1,30 € de l’heure.


Combien de temps pour visiter Lecce

Le centre compte de nombreux édifices et quelques musées et il faut prévoir une journée pour visiter Lecce sans courir. Cela sera suffisant pour faire le tour des sites incontournables présentés dans ce guide avec quelques pauses pour déguster des spécialités locales. Si vous avez 2 jours pour visiter Lecce je vous conseille de quitter la ville pour aller sur une plage du Salento. Sauf si vous êtes un amoureux de l’art et de l’histoire, inutile de rester plus de 1 jour à Lecce.


Que faire à Lecce : la carte

J’ai reporté sur la carte Google ci-dessous les sites à voir à Lecce évoqués dans ce guide.

Vous voilà en possession de toutes les informations pour visiter Lecce dans les Pouilles. Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser dans la section commentaire du blog.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus