Accueil DestinationsEuropeItalie Visiter Gallipoli en Italie : les 13 choses à faire
Visiter Gallipoli dans les Pouilles en Italie

Visiter Gallipoli en Italie : les 13 choses à faire

0 commentaire

Vous partez dans la région des Pouilles en Italie et souhaitez visiter Gallipoli ? Excellente idée, le centre historique situé sur une île reliée par un pont possède un riche patrimoine culturel et de belles plages. Fondée par les grecs 1000 av J.C puis occupée par les Romains, Byzantins et Normands, elle connue un développement important à partir du XVIe siècle (notamment avec l’exportation de l’huile d’olive) pour devenir l’une des villes les plus riches du Salento. De nos jours la ville est surtout réputée au près des jeunes qui viennent y faire la fête l’été sur les plages. De notre côté nous avons choisi de venir au mois d’octobre pour profiter du calme de la région.

Alors que faire à Gallipoli ? Quels sont les sites incontournables à voir ? Où se trouvent les plus belles plages ? Où dormir à Gallipoli ? Je vous livre tous mes conseils dans cet article du blog sur les choses à faire et voir à Gallipoli.


Visiter Gallipoli : que faire dans la vieille ville

C’est dans le centre historique de Gallipoli que se trouve tous les sites incontournables à voir. Il y a même une belle plage de sable directement au pied des remparts. Il est donc facile de visiter Gallipoli à pied. Les sites présentés dans ce guide touristique sont classés par ordre au départ du parking du port et en tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. C’est l’itinéraire que nous avons suivi pour visiter Gallipoli.


Église Santa Maria della Purità

Construite entre 1662 et 1665 par la confrérie des Bastasi (les ouvriers qui déchargeaient les bateaux), la chiesa di Santa Maria della Purità fait partie des sites incontournables à faire à Gallipoli. La façade de l’édifice très simple ne laisse pas du tout présager ce qui se trouve à l’intérieur. Si vous avez les yeux rivés sur la plage située juste en face vous pouvez passer devant sans la remarquer.

Pourtant l’intérieur de la nef unique rectangulaire est superbe. C’est un exemple typique du baroque de Gallipoli. La nef est entièrement recouverte de peintures du XVIIIe siècle, de magnifiques stucs et de marbres polychromes. Le sol est recouvert de majoliques du XIXe avec des motifs floraux et les stalles en bois sont enrobées de polychrome. Sur la voûte les peintures représentent des scènes de l’Apocalypse.

Horaires : 10h-12h et 17h-19h30.


Museo Civico

On quitte les remparts pour s’enfoncer dans la vieille ville. L’artère principale qui traverse le centre historique est la via Antonietta de Pace. C’est dans cette rue que se trouve le Museo Civico « Emanuele Barda », un petit musée créé en 1823 dans une ancienne bibliothèque. On y trouve une collection d’objets hétéroclites allant de l’archéologie aux œuvres d’art en passant par un squelette de baleine, des armes de la Renaissance et même une section exposant des fœtus humain et animal atteint de pathologies.

Nous n’y avons pas été car nous n’étions pas emballés par ce qu’il y a à voir dans ce musée. Mais si vous avez déjà fait le tour des choses à voir à Gallipoli et qu’il vous reste un peu de temps vous pouvez toujours y jeter un œil (attention la section sur les fœtus est quand même un peu flippante).

Tarif : 3 €
Horaires
: 10h-13h et 17h-24h en juillet août | 10h-13h et 17h-21h en juin et septembre | 10h-13h et 15h30-18h d’octobre à avril.

Museo Civico que faire à Gallipoli Italie
Museo Civico


Cathédrale de Gallipoli

La basilica concattedrale di Sant’Agata est l’édifice religieux le plus important de Gallipoli. Elle est dédiée à Sainte-Agathe la patronne de la ville. Elle fut construite au XVIIe siècle sur le point le plus élevé de l’île, dans une zone sacrée depuis l’Antiquité. Une église romane du XIIe siècle a été détruite pour construire la cathédrale.

La façade en pierre calcaire est sculptée de nombreuses frises et statues. L’intérieur de style baroque se compose de trois nefs séparées par douze colonnes et douze autels. On y trouve de nombreuses toiles peintes à l’huile dont beaucoup sont l’œuvre d’un maître napolitain. L’autel est couvert de marbres polychromes et le plafond est tout aussi magnifique. Il faut prendre son temps pour admirer tous les petits détails.

La cathédrale se trouve au centre de la vieille ville sur la via Antonietta de Pace. Sa visite est l’une des étapes à ne pas manquer parmi les choses à faire à Gallipoli.

Horaires : 7h30-12h30 et 15h45-21h.

Cathédrale Gallipoli basilica di Sant'Agata Italie
Intérieur nef cathédrale Gallipoli basilica di Sant'Agata Italie


Vieux port de pêche

En suivant la via Antonietta de Pace jusqu’aux remparts depuis la cathédrale on tombe sur le vieux port de pêche de Gallipoli (Porto antico). Il occupe tout l’espace entre la forteresse et le sanctuaire Santa Maria del Canneto situé de l’autre côté du pont. C’est d’ailleurs depuis ce côté que l’on a l’une des plus belles vues sur Gallipoli. Les petites barques bleues des pêcheurs offrent un cadre parfait pour les photos. Ça m’a rappelé Essaouira au Maroc (en un peu moins bleu tout de même).

Pour trouver de l’animation sur le port il faut venir le matin tôt au moment de la criée. Le marché aux poissons se tient tous les jours (sauf le dimanche) au pied du château. C’est l’occasion de se mêler à la population locale venue acheter du poissons frais.

Vieux port antique que faire à Gallipoli Pouilles Italie
Vieux port antique que faire à Gallipoli Pouilles Italie
Le vieux port de pêche de Gallipoli


Château de Gallipoli

L’imposant château gardant l’entrée de l’île et du port a été construit au XIe siècle sur des fortifications romaines existantes. Il a ensuite été modifié par les byzantins au XIIIe siècle puis par les Angevins et Aragonais aux XVe et XVIe siècles. Il est appelé localement castello angioino (comme celui de Naples).

L’intérieur du château construit sur 3 niveaux se visite. Mais ne vous attendez pas à trouver grand chose à l’intérieur. Au sous-sol il y a une salle ennéagonale (avec 9 angles) de 20 mètres de diamètre et 10 m de haut qui est un bel exemple d’architecture militaire. Au rez-de-chaussée on trouve plusieurs pièces à visiter, comme l’entrepôt où été stocké le sel avec sa balance. Sur les murs il y a des inscriptions, probablement le poids des sacs qui étaient pesés. Au premier étage on profite du panorama sur la ville, le long des remparts ou sur les tours.

Si vous n’avez pas encore visité de château lors de votre road trip dans les Pouilles vous pouvez y faire en tour. Sinon c’est un peu la même chose que les forteresses que l’on trouve dans pas mal de villes. Et la vue ne justifie pas non plus le prix à payer pour entrer, donc à vous de voir.

Le tarif de la visite du castello Angioino peut être plus élevé en fonction des expositions. Lors de notre visite de Gallipoli il y avait une réduction, l’entrée était à 5 € pour tout le monde (sans que j’en connaisse la cause). Les horaires étaient également 10h-19h alors que normalement il y a une pause méridienne en octobre. Peut être que la belle météo a prolongé l’été même au château.

Tarif : 7 € (6 € pour les étudiants et 5 € pour les 6-14 ans et +65 ans). Audioguide 3 €.
Horaires : 10h-24h en juillet août | 10h-20h en juin et septembre | 10h-13h et 15h-18h le reste de l’année avec fermeture le lundi.

Visiter Gallipoli château Italie


Église Saint François d’Assise

La chiesa di San Francesco d’Assisi n’est pas ce que je pourrai qualifier de site incontournable à faire à Gallipoli. Nous y avons été parce qu’elle était mentionnée dans notre guide de voyage, le Lonely Planet Pouilles (très bien fait je vous le conseille d’ailleurs). L’église Saint François d’Assise est la plus vieille de la ville. Elle aurait été fondée en 1217 par Saint François en personne (d’après la légende).

Bien qu’assez ordinaire cette église est connue pour ses deux sculptures en bois dans la chapelle des Crucifix (3ème photo). Il s’agit de deux larrons crucifiés en même temps que le Christ. Ce sont les œuvres les plus notables réalisées par Vespasiano Genuino, un sculpteur né à Gallipoli en 1552. Habillés comme des poupées on a quand même du mal à apprécier le travail de sculpture sur bois.

L’église se trouve sur les remparts à l’extrémité ouest de la ville. Si vous faites le tour du centre historique en vous promenant sur les remparts vous passerez forcément devant alors autant pousser la porte si c’est ouvert (j’ai trouvé les horaires d’ouverture nul part).


Borgo antico

Le centre historique (borgo antico en italien) se dresse sur une île calcaire reliée au continent par un pont du XVIIe siècle. Construits vers le XVe siècle les puissants bastions défendaient la ville contre les nombreuses attaques, notamment des pirates sarrasins qui semaient la terreur dans le Salento à partir de 1480. Les remparts ont été remodelés au XIXe siècle et permettent aujourd’hui de profiter d’un magnifique panorama en plus de constituer une agréable promenade.

La via Antonietta de Pace est l’artère principale qui traverse le centre historique de Gallipoli. C’est dans cette rue que l’on trouve la plupart des boutiques. Depuis cette voie partent de nombreuses ruelles étroites et sinueuses qui cachent des chefs d’œuvres de l’architecture, reflet de la richesse de la ville portuaire. N’hésitez pas à déambuler au hasard des ruelles pour visiter Gallipoli. On fini toujours pas tomber sur une belle façade de palais, un portail majestueux ou des scènes authentiques de la vie dans les Pouilles.


Moulins à huile souterrains

L’histoire de Gallipoli est liée à celle de l’huile d’olive. Cultivée dans toutes les Pouilles elle était exportée par la mer vers l’Europe entière. C’est ce qui a d’ailleurs permis à la ville de prospérer et de devenir l’une des plus riches du Salento dès la fin du XVIe siècle. Mais à cette époque l’huile n’était pas utilisée pour assaisonner le pan bagnat (petit clin d’œil à mes origines), elle servait à alimenter l’éclairage des grandes capitales européennes.

La ville comptait de nombreux moulins à huile souterrains creusés dans le carparo, cette roche calcaire typique de la région. Quelques-uns ont été restaurés et peuvent se visiter. Le plus connu est le moulin installé au sous-sol d’un palais du XVe siècle (Palazzo Granafei) situé au n°87 de la via Antonietta de Pace. Transformé en musée, la visite (en continue juillet et août sinon 10h-13h et 15h-19h) est gérée par l’association Gallipoli Nostra. Le tarif est de 2 € par personne.

On trouve un autre moulin à huile souterrain au n°6 de la via Santa Maria (Frantoio oleario ipogeo del Viceré). Il est ouvert de 10h à 13h et de 15h à 18h. La visite est à 2 € par personne également. Mais il est un peu moins intéressant que le premier donc je vous conseille plutôt celui du Palazzo Granafei. Vous tomberez peut être en ville sur d’autres moulins, scrutez l’inscription « Frantoi Ipogei ».


Les plus belles plages de Gallipoli et des environs


Plage della Purita

La spiaggia della Purità est la plage située au pied des remparts de la vieille ville de Gallipoli. C’est une belle étendue de sable aux eaux peu profondes, idéal pour les enfants en bas âge. En plus on peut y accéder facilement avec une poussette grâce à sa rampe. La plage est gratuite, il n’y a aucune plage privée installée ici même en été, et c’est assez rare en Italie pour le signaler.

L’eau comme partout dans les Pouilles est magnifique. Par contre il peut y avoir un peu plus d’algues échouées sur le sable que sur d’autres plages. Mais pour manger un pique-nique acheter dans le centre historique ou prendre l’apéro au coucher de soleil (elle est parfaitement exposée vers l’ouest), c’est l’endroit à ne pas manquer à Gallipoli.

Spiaggia della Purità plage Gallipoli vieille ville
Spiaggia della Purità plage Gallipoli vieille ville vue drone aérienne
Spiaggia della Purità


Plage de Baia Verde

A seulement 3 km au sud de Gallipoli se trouve une belle et grande plage de sable (plan). Le long de ses 3 km sont installées de nombreuses plages privées avec transats et parasols en été (de juin à septembre). Mais on trouve entre celles-ci des plages publiques gratuites. Lors de notre séjour à Gallipoli au mois d’octobre la plage de Baia Verde était quasiment déserte. Mais ce n’est pas ici que l’on a choisi de s’arrêter, car on a cherché la plage parfaite.

Pour se garer à la spiaggia di Baia Verde on trouve des places de stationnement tout le long de la route. C’est payant du 01/06 au 30/09 de 9h à 13h et de 15h à 20h. Du 01/04 au 31/05 et du 01/10 au 31/10 c’est payant uniquement le week-end et les jours fériés. En été et notamment au mois d’août il peut être compliqué de s’y garer.

Gallipoli Italie spiaggia di Baia Verde plage sable
Spiaggia di Baia Verde


Plage de Posto Vecchio

On a fait un peu plus de route depuis Gallipoli pour trouver la plage qui nous plaisait le plus. La spiaggia di Posto Vecchio (plan) est située à 41 km (35 min en voiture) au sud de Gallipoli et à 15 min au nord de Santa Maria di Leuca, la pointe sud des Pouilles. Ce n’est pas tout à fait à côté, mais si on a choisi de venir ici c’est que cette plage est surnommée les Maldives du Salento. Si on omet les fonds marin et la faune que j’ai pu voir aux Maldives, son surnom n’est pas usurpé. Le sable fin doré et l’eau turquoise sont magnifiques. Manque de chance il y avait du vent ce jour là et les photos ne rendent pas aussi bien.

C’est donc ici que nous avons mangé notre pique-nique, des foccacie achetées à Gallipoli. Je me suis même baigné (Daniela trouvait l’eau trop froide). Pour un 15 octobre l’eau était encore assez chaude (je pense autour des 21-22°C). Une partie de la plage est occupée par une plage privée mais il reste assez de place pour poser sa serviette gratuitement.

Pour se garer il y a des places de stationnement matérialisées en bleu (payant par horodateur) sur la route qui longe la plage. Si on a pu facilement s’y garer en octobre, cela doit être une autre histoire en juillet août. Lors de notre séjour à Gallipoli le stationnement à la spaggia di Posto Vecchio était gratuit. Il y a aussi des parkings privés à 3 € la journée (à voir si c’est le même tarif l’été).  Attention ne vous garez pas sur les places avec les lignes jaunes, elles sont réservées aux habitants.

Spiaggia plage de Posto Vecchio Pouilles Salento Italie
Spiaggia plage de Posto Vecchio Pouilles Salento Italie
Spiaggia di Posto Vecchio


Que faire dans les environs de Gallipoli ?


Nardò

A l’origine ce n’était pas une visite que nous avions prévue dans notre itinéraire. Mais lors de notre séjour dans le Salento nous avons eu une journée de pluie. Il a donc fallu improviser pour trouver une alternative à la plage. On s’est rendu dans la ville de Nardò, à 17 km au nord de Gallipoli et au final ce fut une belle surprise. J’aurais d’ailleurs bien aimé la découvrir avec le soleil.

Car le centre historique de Nardò compte de beaux édifices du XVIIe et XVIIIe siècle. Parmi eux des églises, un théâtre, une cathédrale, un château aragonais et quelques petits musées. La piazza Salandra entourée de nombreux beaux édifices et le centre de la vieille ville (en photo ci-dessous).

Si vous n’êtes pas spécialement attirés par les plages ou que vous venez en dehors de la saison balnéaire je vous conseille d’aller à Nardò après la visite de Gallipoli. Vous ne le regretterez pas.

Pour se garer on a trouvé facilement une place gratuite dans les petites rues situées au nord-est de la vieille ville (plan). Attention le centre historique de Nardò est une ZTL (zone à trafic limité) interdite aux véhicules quand elle est active.

Nardo Pouilles Italie
Nardò dans les Pouilles


Galatina

Comme pour Nardò nous avons fait un crochet par Galatina en ce jour pluvieux. Cette dernière se situe à 20 min en voiture de Nardò. On peut également y aller au départ de Lecce. Galatina compte peu de sites intéressants (comparée à ses voisines), mais il faut absolument y passer pour voir la superbe basilica di Santa Caterina d’Alessandria.

Cette basilique du XIVe siècle, mélangeant l’art roman et gothique des Pouilles, abrite de magnifiques fresques. Elle a été construite sur les bases d’une église byzantine datant du IXe siècle et dont les traces sont visibles dans le mur extérieur de l’allée droite. Avant d’entrer restez un instant devant le portail finement sculpté pour admirer le bas-relief sur le linteau représentant le Christ parmi les douze apôtres.

A l’intérieur les cinq nefs (la nef centrale fait 50 m de long) sont entièrement recouvertes de fresques peintes au début du XVe siècle. Il faut prendre son temps pour les regarder et lire les cycles de gauche à droite. La visite se poursuit vers un petit musée puis le cloitre.

Le centre historique de Galatina est lui aussi en ZTL. Elle est active le soir et le week-end. On peut y entrer de 7h à 19h en semaine mais ce n’est pas forcément le plus pratique pour se garer avec les rues étroites à sens unique.

Tarif : gratuit
Horaires : 8h30-12h30 et 15h30-17h30 | dimanches et jours fériés : 8h30-9h30 et 15h30-17h15.

Galatina Basilica di Santa Caterina d'Alessandria Pouilles Italie


Où dormir à Gallipoli ?

Vous n’êtes pas obligés de dormir sur place pour visiter Gallipoli mais cela peut faire une bonne base pour découvrir le Salento. Comme Otranto sur la côte est, Gallipoli a une position centrale sur la côte ouest. Et vous restez à bonne distance de Lecce la capitale. De plus Gallipoli est assez charmante avec ses plages et restaurants pour justifier d’y passer quelques jours.

Voici quelques adresses d’hébergements que je recommande pour loger à Gallipoli. Les prix évoluent en fonction de la période de réservation avec un maximum en été. Certains appartements demandent un nombre de nuits minimum.

  • 40 € : Bed&Breakfast La Cornucopia, cet hébergement est vraiment un bon plan pour les petits budgets et les familles nombreuses. Il propose une chambre quadruple avec petit déjeuner inclus et parking gratuit. Il est situé à 1,5 km de la vieille ville.
  • 47 € : B&B Vittoria, situé dans la partie nouvelle de la ville à 900 m du château de Gallipoli ce bed and breakfast propose des chambres modernes pour 1 à 4 personnes avec petit déjeuner en option. Parking gratuit dans la rue.
  • 54 € : Camera vista mare Holidayz, pour ceux qui préfèrent dormir à Gallipoli dans le centre historique je vous conseille cet hébergement aux belles et grandes chambres au charme ancien avec la vue mer.
  • 61 € : Palazzo Zacà, les chambres doubles de ce palais vous plongent dans le passé avec sa jolie décoration rétro. Le petit déjeuner compris dans le tarif se prend sur la terrasse. Très bien placé dans le centre historique.
  • 85 € : Agriturismo Calamate, cet hébergement à la campagne avec petit déjeuner est situé à 3 km de Gallipoli. Il propose des appartements pour 2 à 4 personnes. Position idéale pour visiter Gallipoli et le sud des Pouilles depuis un seul point de base.
  • 91 € : Il Torrino B&B, cet agriturismo très bien placé pour visiter le Salento propose de très belles chambres pour 2 ou 3 personnes avec petit déjeuner compris. Le gros plus est sa piscine extérieur, idéal pour se détendre après une journée de visite.
Que faire à Gallipoli dans les Pouilles en Italie ? Vue drone de la ville
Gallipoli


Conseils pratiques pour visiter Gallipoli


Comment aller à Gallipoli ?

Gallipoli se situe à 38 km de la capitale Lecce (30 min en voiture) et à 1 heure de Brindisi, l’aéroport le plus proche. Le mieux est d’y aller en voiture, elle sera indispensable pour ensuite aller sur les magnifiques plages plus au sud. Pour trouver le meilleur tarif parmi les voitures de location je vous conseille d’utiliser ce comparateur. Je l’utilise à chaque fois que j’ai besoin de louer une voiture.

Si vous préférez utiliser les transports en commun pour visiter Gallipoli, des bus relient la gare routière de Lecce (coordonnées) à celle de Gallipoli en 1 heure. Il existe également une ligne de train (direct en 1h20). Pour les horaires voir sur le site ferrovie del Sud Est, la compagnie de train locale.

L’alternative pour visiter Gallipoli si vous n’avez pas de véhicule et que vous ne souhaitez pas utiliser les transports en commun est de participer à une excursion organisée. Je vous conseille cette visite au départ de Lecce qui comprend Gallipoli, Galatina, Santa Maria di Leuca et Otranto.


Où se garer à Gallipoli ?

Il y a un grand parking sur le port au pied des remparts et en plus il est gratuit presque toute la journée (coordonnées GPS). C’est l’option la plus pratique pour visiter Gallipoli en voiture. Le parking du port est payant uniquement de 18h à 24h (tous les jours). Le tarif reste raisonnable avec un montant de 0,50 € pour une heure (paiement par pièces ou carte bancaire). Cela permet de diner ou faire la fête dans la vieille ville sans débourser plus de 3 € pour toute la soirée. Le parking est souvent plein l’été et le week-end alors ne venez pas trop tard. Nous avons visité Gallipoli un dimanche et il restait peu de place.

Vous pouvez tenter de chercher une place sur la route qui fait le tour des remparts. Elle est accessible à tous les véhicules, ce n’est pas une ZTL. Par contre il faut venir hors saison car tous les emplacements sont réservés aux véhicules autorisées du 22 avril au 30 septembre (de 10h à 02h).

Parking du port de Gallipoli Pouilles Italie
Parking du port de Gallipoli


Quand visiter Gallipoli et combien de temps prévoir ?

Gallipoli peut se visiter toute l’année, l’été étant évidemment la période la plus courue. A cette période il peut être compliqué de se garer en ville ou sur les plages et il y a du monde partout avec des embouteillages. La ville est surtout animée à partir de la fin d’après-midi. Mais si vous souhaitez faire le tour des monuments de la vieille ville il est impératif de visiter Gallipoli le matin. Car l’après midi entre 13h et 17h la plupart des édifices sont fermés (seuls quelques-uns sont ouverts en continue l’été).

En terme de temps à prévoir comptez une demi-journée pour visiter Gallipoli et faire le tour des sites incontournables du centre historique. En ajoutant les sites autour de la ville que j’évoque dans ce guide touristique il faut une journée complète.

Vous voilà prêt à visiter Gallipoli en Italie. La ville fait partie des choses à ne pas manquer dans les Pouilles, ce fut d’ailleurs l’un de nos coup de cœur. Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser dans les commentaires du blog.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus