Accueil DestinationsEuropeItalie Visiter les Pouilles en Italie : itinéraire de 10 jours en road trip
Visiter les Pouilles en Italie lors d'un road trip

Visiter les Pouilles en Italie : itinéraire de 10 jours en road trip

0 commentaire

Cette année nous sommes partis visiter les Pouilles en Italie du sud. L’itinéraire de ce road trip de 10 jours que l’on a réalisé au mois d’octobre s’est concentré sur le Salento et la région au sud de Bari. C’est dans cette partie du talon de la botte italienne que se trouve les plus belles plages et les villages typiques les plus charmants. Nous avons également fait une petite incursion dans la région Basilicate pour visiter Matera.

J’ai déjà écrit plusieurs articles sur le blog pour chacune des villes que nous avons visitées. Celui-ci plus généraliste se présente comme un guide pratique pour organiser un road trip dans les Pouilles. J’y dévoile tous nos bons plans et conseils ainsi que notre retour d’expérience concernant l’itinéraire à choisir, le budget, les plus belles plages, les sites incontournables à voir et les lieux où dormir lors d’un circuit dans les Pouilles.


Visiter les Pouilles : préparer son voyage


Quand visiter les Pouilles ?

Le sud de l’Italie peut se visiter toute l’année, mais il y a des périodes plus propices que d’autres.

  • Avril à juin et septembre octobre : le printemps et l’automne sont une bonne période pour visiter les Pouilles. Il est possible de se baigner à partir de mai (voir avant pour les moins frileux) jusqu’à fin octobre. Les tarifs sont moins élevés et il y a moins de monde.
  • Juillet et août : l’été est la haute saison en Italie, c’est la période où il y a le plus de touristes avec beaucoup de monde sur les plages et des embouteillages. Il peut également faire très chaud et les tarifs sont à leur maximum. Si vous aimez la tranquillité évitez de venir en plein été.
  • Entre novembre et mars : l’hiver la météo peut être pluvieuse et beaucoup de commerces et restaurants sont fermés dans les stations balnéaires et villages. C’est une saison à éviter sauf à Noël où un regain de tourisme a lieu pour les fêtes de fin d’année. Certains villages arborent de jolis décorations lumineuses.

Sur place nous avons utilisé le guide Lonely Planet pour visiter les Pouilles et je vous le recommande. Il est très bien fait avec de nombreuses explications sur les sites à voir et les plus belles plages. En combo avec le blog Carnets Voyages vous aurez toutes les informations utiles pour organiser votre séjour dans les Pouilles 🙂


Comment aller dans les Pouilles ?

A moins que vous soyez déjà en voyage en Italie, le meilleur moyen de rejoindre les Pouilles est l’avion. Cette région du sud de l’Italie possède deux aéroports internationaux : Bari et Brindisi. Ces deux villes sont assez proches l’une de l’autre, à peine 120 km. Donc mis à part si vous envisagez un itinéraire uniquement dans le sud ou le nord, le choix de l’aéroport n’a pas trop d’importance. Car vous serez amenés à passer par Bari et Brindisi lors de votre road trip dans les Pouilles.

De notre côté nous avons choisi le vol le moins cher. Pour cela j’utilise Skyscanner et Kayak pour comparer les vols et trouver les billets au meilleur tarif. Et c’est Brindisi qui a remporté la victoire via la compagnie ITA Airways. Au moins d’octobre il n’y a pas de vol direct depuis Nice, nous avons fait une escale à Rome.

L’autre option est de passer par Naples car il y a des vols Easyjet toute l’année même depuis chez nous. Mais cela fait plus de route. Il faut ensuite parcourir 250 km (2h40 en voiture) pour rejoindre Matera.


Comment se déplacer ?

  • Location de voiture : nous avons loué une voiture pour réaliser ce road trip de 10 jours dans les Pouilles. De cette manière nous étions complètement libre et avons pu rejoindre les plages excentrées des centres-villes. Pour trouver les meilleurs tarifs de location de voiture je vous conseille d’utiliser le comparateur AutoEurope. Je l’utilise pour mes voyages depuis de nombreuses années et j’en suis très satisfait. L’annulation est gratuite jusqu’au dernier moment et de cette manière j’ai pu profiter d’une promotion qui a eu lieu après ma réservation. AutoEurope m’a ensuite remboursé la différence. Nous avons choisi la société Sicily by Car, les prix sont vraiment attractifs et le service impeccable.
    Pour plus d’informations sur les locations de voiture je vous invite à lire mon article conseils pour louer une voiture. J’y aborde tous les sujets dont la question récurrente sur les cartes de débit / crédit

  • Louer un van ou camping-car : l’autre option pour les amateurs de vanlife ou les petits budgets qui souhaitent économiser le prix de l’hébergement est de partir au volant d’un van ou camping-car. Si vous ne venez pas avec le votre vous pouvez en trouver un sur le site Yescapa. C’est le leader européen de la location de camping-cars, fourgons et vans aménagés entre particuliers. Cela revient moins cher que la location avec une agence.

  • Bus et train : il est possible de visiter les Pouilles sans voiture de location. Cela sera un peu plus long et vous ne pourrez pas aller partout, mais les villes sont bien reliées entre elles par le bus et le train. Pour les destinations non accessibles en transport en commun vous pouvez opter pour les excursions organisées depuis les grandes villes.


Combien de temps pour visiter les Pouilles ?

C’est une question à laquelle il est difficile de répondre car cela dépend de la façon de visiter. Entre celui qui passe des heures dans les musées ou sur la plage et les voyageurs qui visite en quatrième vitesse pour en voir un maximum il y a un gouffre. Pour avoir un bel aperçu de la région j’estime qu’il faut au moins disposer d’une semaine de vacances. En 7 jours vous aurez la possibilité de parcourir une bonne partie des Pouilles, mais sans pouvoir aller partout.

De notre côté nous avons réalisé un road trip de 10 jours dans les Pouilles afin de faire un grand tour. Mais nous n’avons pas pu aller tout au nord vers le parc national du Gargano. Si vous souhaitez faire un circuit complet dans les Pouilles il faut au moins avoir 2 semaines, soit 14 à 15 jours.

Si vous n’avez que 3 à 5 jours pour un court séjour il faudra se concentrer sur un petit périmètre. Je donne dans ce guide le temps de visite nécessaire pour visiter chaque site. A vous ensuite de composer votre itinéraire.


Circuit sur mesure

Si vous ne vous sentez pas de tout organiser vous même, vous pouvez opter pour un autotour personnalisé pour visiter les Pouilles. Evaneos qui travaille en lien avec des agences locales dispose de nombreux circuits en Italie mais peut également vous proposer un circuit sur mesure en fonction de vos envies. Le devis est gratuit et sans engagement ! Cela peut en plus vous permettre de constituer une base pour votre itinéraire dans les Pouilles.


Quel budget pour visiter les Pouilles ?

Le budget dépend de la manière de voyager et pour un même itinéraire il peut être très différent en fonction de la catégorie des hébergements et des endroits où l’on mange. Les Pouilles et le sud de l’Italie ne sont pas une destination chère (beaucoup moins que le nord de l’Italie). On trouve des prix abordables surtout quand on voyage en dehors de la haute saison.

Pour vous donner une idée, voici notre budget pour 10 jours dans les Pouilles au mois d’octobre 2023 (2 personnes) :

  • Vol A/R Nice Brindisi : 259 € par personne
  • Location de voiture 10 jours : 187 € (trouvé sur AutoEurope)
  • Carburant : 120 € pour 1 177 km
  • Logements pour 9 nuits : 710 € (moyenne de 79 € par nuit)
  • Repas + visites : 676 €
  • TOTAL : 1952 euros


Road trip dans les Pouilles de 10 jours : notre itinéraire (carte)

J’ai représenté sur la carte ci-dessous l’itinéraire que nous avons suivi lors de notre road trip dans les Pouilles de 10 jours. Le point de départ et d’arrivée est l’aéroport de Brindisi. Il n’y a pas d’ordre à respecter dans les visites, vous pouvez tourner dans le sens que vous souhaitez.

Nous avons choisi de commencer par le sud du Salento pour pouvoir profiter des plages (c’est là qu’elles sont les plus belles) car nous étions déjà à la mi-octobre. Ce choix s’est avéré judicieux car par la suite nous avons eu de la pluie ou un temps nuageux. Nous avons parcouru 1 177 km lors de ce road trip dans les Pouilles de 10 jours.

  • Jour 1 : arrivée à Brindisi et route jusqu’à Martano dans le Salento
  • Jour 2 : Otranto, carrière de bauxite, faraglioni di Sant’Andrea et grotta della poesia
  • Jour 3 : Gallipoli, plage de Posto Vecchio et Santa Maria di Leuca
  • Jour 4 : Lecce
  • Jour 5 : Galatina et Nardò (pluie)
  • Jour 6 : Matera
  • Jour 7 : Polignano a Mare et Monopoli
  • Jour 8 : Alberobello, Locorotondo, Cisternino et Ostuni
  • Jour 9 : Ceglie Messapica (pluie)
  • Jour 10 : retour aéroport Brindisi
Carte et itinéraire visiter les Pouilles en road trip Italie plan
Itinéraire de notre road trip dans les Pouilles


Où dormir pour visiter les Pouilles ?

Pour découvrir le Salento, la partie la plus au sud des Pouilles entre Lecce et Santa Maria di Leuca, nous avons choisi un seul hébergement. Nous voulions un point de chute qui nous permettrait de rayonner facilement pendant 4 jours dans la région. On a trouvé notre bonheur dans le village de Martano, très central, dans une belle ferme typique dont le propriétaire parle français. On recommande à 100% cette adresse, il s’agit de la Masseria Petra

Nous avons ensuite passé une nuit à Matera (je vous conseille cette adresse) pour profiter en soirée de cette magnifique ville. Mais ce n’est pas indispensable puisqu’on peut y aller en 1h depuis Alberobello. Nous avons ensuite passé une nuit dans un trullo d’Alberobello (comme celui-ci) pour faire l’expérience de cet hébergement typique. Pour les 3 dernières nuits nous avons pris un hébergement entre Ostuni et Brindisi (je recommande ce B&B notamment) afin de ne pas être trop loin de l’aéroport le jour du départ. Vous pouvez prendre un seul hébergement pour visiter toute la vallée d’Itria (d’Alberobello à Ostuni) ainsi que Polignano a Mare et Monopoli.


Que faire dans les Pouilles

Les plages et villes de ce guide de voyage sont abordées dans l’ordre que nous avons suivi pour ce road trip dans les Pouilles. Pour naviguer plus facilement et rechercher des informations sur un site en particulier utilisez le menu en début d’article.

Cela fait beaucoup d’informations mais j’ai voulu ce guide le plus complet possible. A vous ensuite de faire votre sélection pour créer votre propre itinéraire dans les Pouilles en 5, 7, 10 ou 15 jours.


Otranto

Nous avons débuté ce road trip dans les Pouilles par la ville d’Otranto située sur la côte adriatique du Salento. Cette charmante cité médiévale qui possède plusieurs édifices intéressants est entourée de remparts hérités de la période byzantine. La région ayant connu des occupations successives au cours des siècles, la muraille et le château ont été par la suite renforcés par les Normands, les Angevins puis par le royaume d’Espagne. A l’intérieur du centre historique la cathédrale et l’église byzantine font partie des sites à ne pas manquer. Pour les amoureux de l’histoire je vous conseille de visiter la vieille ville avec un guide francophone

Otranto possède une agréable promenade en bord de mer (lungomare) bordée de bars et restaurants. C’est l’endroit idéal pour prendre l’aperitivo en fin de journée. On trouve également une belle plage de sable à l’eau turquoise juste au pied des remparts.

Pour en découvrir plus sur toutes les choses à voir je vous invite à lire mon article consacrée à la visite d’Otranto.

Temps de visite : 1/2 journée

Quel hébergement à Otranto ?

On a choisi un seul hébergement pour visiter le Salento car les distances ne sont pas grandes entre les deux côtes. L’idée était de prendre un hébergement avec une position centrale et nous avons choisi la ville de Martano. On y trouve de nombreuses fermes typiques des Pouilles. Notre choix s’est porté sur la Masseria Petra. On recommande à 100%, en plus le propriétaire parle français.

Pour ceux qui préfèrent être en bord de mer pour être au plus proche de la plage, voici quelques belles adresses à Otranto :

  • 58 € : Appartamento Memorie, c’est l’adresse la moins chère pour loger à Otranto et en plus elle a d’excellents avis. Le logement de 36 m² bien équipé (avec lave linge et cuisine complète) est à 800 mètres de la vieille ville. Le stationnement est gratuit dans la rue.
  • 84 € : Hotel Miramare, proche de la vieille ville cet hôtel de catégorie 3 étoiles possède des chambres pour 2 à 4 personnes avec vue sur la mer. Petit déjeuner compris dans le tarif et possibilité d’avoir le parking privé en supplément.
  • 115 € : Vittoria Resort Pool & SPA, de standing 4 étoiles ce complexe hôtelier dispose de chambres modernes. Le gros atout est la piscine extérieure avec spa, le parking privé inclus et le petit déjeuner compris. A 5 minutes à pied du centre.
vue aérienne drone Otranto Italie


Carrière de bauxite

Après avoir passé la matinée dans les ruelles d’Otranto, nous avons rejoint en voiture la carrière de bauxite situé à 2,6 km au sud. Cet ancien site d’extraction de l’aluminium exploité jusqu’en 1976 est devenu un spot Instagram depuis qu’un lac vert émeraude s’est formé. La roche couleur rouille tranche avec la couleur du lac. La photo est surtout belle avec une vue aérienne, sans l’utilisation d’un drone le spectacle est moins saisissant.

Le parking est payant (3 €) pour rejoindre la carrière de bauxite (plan). Il faut ensuite marcher 10 minutes sur un sentier pour rejoindre le point de vue. Il est possible de se rendre à la carrière de bauxite avec un guide au départ d’Otranto. Pratique si vous voyagez avec les transports en commun. La visite comprend également d’autres sites d’intérêts dans le coin. Informations et réservation sur ce site.

Temps de visite : 30 minutes

carrière bauxite proche Otranto Italie Pouilles
Carrière de bauxite au sud d’Otranto


Faraglioni di Sant’Andrea

Après ce petit détour vers le sud de la ville on met le cap au nord pour rejoindre les Faraglioni di Sant’Andrea à 14 km d’Otranto. Les faraglioni désignent des pics rocheux qui sous l’action de l’érosion se sont détachés de la falaise pour se retrouver en pleine mer. C’est autour du village de pêcheurs de Torre Sant’Andrea que l’on peut observer ses formations géologiques originales. L’endroit est idéal pour se baigner et offre également un sentier de randonnée agréable pour profiter des points de vue.

Pour se garer sur place il existe un parking public payant entre le 01/05 et le 30/09 de 8h30 à 24h (1,50 € de l’heure). Vous le trouverez à cette adresse. Il est interdit au camping-car mais on trouve un terrain de camping juste derrière.

Temps de visite : 1 heure voir plus si baignade

Faraglioni di Sant'Andrea Pouilles Salento Italie


Grotte de la Poésie

En continuant vers le nord pendant encore 10 minutes on arrive à un autre site incontournable des Pouilles, la grotte de la Poésie (grotta della poesia en italien). La toit de cette grotte s’est effondré pour former une piscine naturelle. Il y a même un tunnel qui le relie à la mer. Là encore c’est un site très populaire sur les réseaux sociaux, on y voit souvent des gens se baigner. Sauf qu’en réalité il est strictement interdit de se baigner dans la grotte de la Poésie. Mais personne parmi les locaux ne semble respecter cette interdiction. Pourtant le terrain tout autour est instable.

La grotte de la Poésie fait partie d’un site archéologique qui englobe le site plus au nord de Roca Vecchia. Des inscriptions messapiennes (mais aussi latines et grecques) ont été découvertes sur les parois de la grotte. Si vous souhaitez vous baigner en toute légalité il vaut mieux le faire à 100 m au nord dans les criques de la Torre di Maradico. Vous pouvez également faire une sortie en kayak pour explorer de près les criques et les grottes de la côte.

L’accès à la grotte de la Poésie est payant (3 €) et inclut la visite du site archéologique avec un guide (durée 1h30). Mais la plupart des visiteurs se contentent de juste aller voir la grotte. Pour rejoindre le site il faut utiliser ce parking. Le tarif est de 1,80 € de l’heure tous les jours entre 8h30 et 24h.

Temps de visite : 1 heure voir plus si baignade

Grotte de la Poésie grotta della poesia road trip Pouilles Italie


Gallipoli

Le lendemain matin nous partons pour Gallipoli sur la côte ionienne du Salento. Le centre historique de cette ville se trouve sur une île reliée par un pont au continent. Il abrite un charmant dédale de ruelles avec quelques édifices remarquables et musées. Citons parmi ceux-ci la magnifique cathédrale avec sa façade sculptée et ses fresques. Gallipoli possède également un imposant château qui garde l’entrée du vieux port. La vieille ville abrite plusieurs moulins à huile souterrain, vestige de l’époque où la ville exportée l’huile d’olive dans l’Europe entière.

En plus de son centre que l’on a adoré, Gallipoli possède une belle plage de sable juste au pied des remparts (spiaggia della Purità). Tout est réuni pour tomber sous le charme, ce fut d’ailleurs l’un de nos coups de cœur dans les Pouilles. Attention à la haute saison la ville et les environs sont très connus pour faire la fête. De nombreux jeunes italiens viennent ici l’été et l’ambiance peut être un peu différente.

Si vous souhaitez en découvrir plus et ne rien manquer des sites incontournables je vous invite à lire mon article visiter Gallipoli.

Temps de visite : 1/2 journée

Quel hébergement à Gallipoli ?

Comme Otranto, Gallipoli peut faire une bonne base sur la côte ionienne pour visiter le Salento. Voici quelques bonnes adresses que je vous recommande dans la ville et les environs.

  • 40 € : Bed&Breakfast La Cornucopia, voilà un bon plan pour les budgets serrés et les familles nombreuses. Ce logement propose une chambre quadruple avec petit déjeuner inclus et parking gratuit. Il est situé à 1,5 km de la vieille ville.
  • 54 € : Camera vista mare Holidayz, si vous souhaitez dormir dans le centre historique de Gallipoli je vous conseille cet hébergement aux belles et grandes chambres au charme ancien avec la vue mer.
  • 91 € : Il Torrino B&B, un peu à l’écart cet agriturismo est très bien placé pour visiter le Salento. ll dispose de très belles chambres pour 2 ou 3 personnes avec petit déjeuner compris. Son atout principal est la piscine extérieur, idéal pour se détendre après une journée de visite.
Que faire à Gallipoli dans les Pouilles en Italie ? Vue drone de la ville


Plage de Posto Vecchio

Pour passer une partie de l’après-midi nous avons choisi l’une des plus belles plages du Salento, la spiaggia di Posto Vecchio. Elle est située à 41 km (35 min en voiture) au sud de Gallipoli et à 15 min au nord de Santa Maria di Leuca (plan). Cette plage sauvage possède un sable fin doré et une eau turquoise, ce n’est pour rien qu’on la surnomme les Maldives du Salento. Nous en avons profité faire un pique-nique sur la plage avec des foccaccie achetées à Gallipoli. L’eau était un peu fraiche (autour de 21°-22°C) mais je m’y suis tout de même baigné (Daniela plus frileuse a préféré s’abstenir). Faut dire qu’on est habitué à notre méditerranée qui est à 26°C l’été.

Une bonne partie de la plage est gratuite mais on trouve également plusieurs plages privées qui proposent transats et parasols. Nous n’avons pas eu de mal à nous garer au mois d’octobre mais je pense qu’en juillet août cela doit être plus compliqué. En plus du stationnement payant en saison on trouve des parkings privés à 3 € la journée.

Spiaggia plage de Posto Vecchio Pouilles Salento Italie
Plage de Poste Vecchio


Santa Maria di Leuca

En fin de journée nous rejoignons Santa Maria di Leuca, le point le plus au sud des Pouilles. Le cap est annoncé par un phare de 47 m de haut. Juste à côté le santuario di Santa Maria de Finibus Terrae est un lieu de pèlerinage. Cette église en pierre couleur ocre a été bâtie au XVIIIe siècle sur les vestiges d’un temple romain. L’intérieur est très sobre et ne propose rien d’intéressant.

Le cap de Santa Maria di Leuca offre un joli panorama sur la mer ainsi que sur la ville et le port. Mais il n’y a rien de particulier à faire. On peut tout de même venir pour le coucher de soleil. Vous pouvez faire un arrêt si vous passez par là mais je ne considère pas la ville comme l’un des sites incontournables à visiter dans les Pouilles.

Temps de visite : 1 à 2 heures


Lecce

La troisième journée de ce circuit dans les Pouilles est consacrée à la visite de Lecce, la capitale du Salento. La ville est célèbre pour son architecture baroque qui a déferlé sur la cité au cours du XVIIe siècle. Le centre historique abrite de nombreux édifices religieux et églises ainsi que des vestiges romains. C’est clairement la ville la plus importante des Pouilles en terme de patrimoine et d’architecture. Lecce fait partie des incontournables à visiter dans les Pouilles. Prévoyez une journée entière pour faire le tour de ses monuments.

Je ne vais pas détailler ici l’ensemble des choses à voir dans la Florence du Sud (son surnom) tant il y a à faire. Je vous renvoie plutôt vers mon guide pour visiter Lecce.

Si vous souhaitez savoir que faire dans les Pouilles quand on a pas de voiture, sachez qu’il est possible de visiter les environs de Lecce avec une excursion organisée. Je vous conseille notamment celle-ci qui comprend Gallipoli, Galatina, Santa Maria di Leuca et Otranto.

Temps de visite : 1 jour

Quel hébergement à Lecce ?

Lecce représente un très bon point de chute pour visiter le Salento pour ceux qui cherchent une ville vivante où sortir le soir. Sa position lui permet d’être à moins d’une heure de tous les sites à visiter dans la région. Voici quelques belles adresses que je vous recommande :

  • 46 € : B&B Verdi, c’est l’un des logements les moins chers de Lecce tout en ayant d’excellents retours. Il dispose de chambres pour 2 à 4 personnes, parfait pour les familles nombreuses. Il est bien placé proche du centre historique et le petit déjeuner est inclus.
  • 96 € : Il Garbino Suite and Apartment, ce logement propose un superbe studio en duplex avec terrasse. L’idéal pour profiter du soleil et du petit déjeuner (compris dans le prix) en plein air. Il y a également un appartement plus grand pour 5 personnes.
  • 100 € : Signuria Dimora Esclusiva, ce bed an breakfast situé à 250 mètres de la Piazza Sant’Oronzo propose de superbes chambres. Il dispose aussi d’un jardin, d’une terrasse et d’un bar. Le petit déjeuner est compris dans le tarif.
Que faire à Lecce Italie théâtre romain


Galatina et Nardò

Lorsque j’ai réalisé le planning de notre itinéraire pour visiter les Pouilles, je pensais aller à la plage pour cette journée. Mais c’était sans compter sur la météo pluvieuse. Nous avons donc cherché une alternative en visitant l’intérieur des terres. Le Salento compte de nombreuses villes et villages que les amateurs d’histoire et d’architecture prendront plaisir à visiter. Les autres se dirigeront plutôt vers la plage.

Je le rappelle encore mais c’est le Salento qui possède les plus belles plages des Pouilles alors profitez-en tant que vous êtes dans le coin. Si vous hésitez sachez que j’avais noté la très belle spiaggia di Punta Prosciutto (plan) sur la côte ionienne pour passer cette journée.

Galatina se situe à 25 km au sud de Lecce. Si elle ressemble à toutes ces villes de l’intérieur des Pouilles, elle recèle cependant un petit trésor à ne pas manquer, la magnifique basilica di Santa Caterina d’Alessandria (entrée gratuite). Cette basilique du XIVe siècle, mélange des styles roman et gothique des Pouilles, possède de superbes fresques. Elle a été construite sur les bases d’une église byzantine datant du IXe siècle. Quant à la façade, elle possède un portail finement sculpté dont le bas-relief sur le linteau représente le Christ parmi les douze apôtres.

Nardò est à 20 minutes en voiture de Galatina. Son centre historique regroupe de beaux édifices du XVIIe et XVIIIe siècle, typique du baroque de Lecce. On se promenant dans les ruelles on découvre des églises, un théâtre, une cathédrale, un château aragonais et quelques petits musées. La piazza Salandra entourée de nombreux monuments est le centre de la vieille ville (en photo ci-dessous). C’est dommage que la météo n’était pas avec nous car avec le soleil je pense que Nardò doit être superbe.

Temps de visite : 2 heures pour chaque ville

Galatina Basilica di Santa Caterina d'Alessandria Pouilles Italie
Galatina
Nardo Pouilles Italie
Nardò


Matera

Nous quittons le Salento pour nous diriger vers Matera dans la région Basilicate. Ce n’est plus les Pouilles, mais la ville classée au Patrimoine de l’Unesco vaut largement le détour. Et puis on est ensuite qu’à une heure d’Alberobello ce qui ne présente pas un gros écart dans l’itinéraire de notre road trip dans les Pouilles.

Matera est célèbre pour ses sassi, des habitations troglodytiques construites autour d’un canyon. Elle compte également de nombreuses églises rupestres. La promenade dans cette cité, l’une des plus vieilles au monde, est absolument charmante. Elle nous plonge dans un autre monde. Pas étonnant que la ville ait été choisie comme lieu de tournage pour plusieurs films.

L’idéal pour profiter de l’ambiance est de passer une nuit sur place (ce que nous avons fait). A la nuit tombée, les ruelles éclairées de la vieille ville transforme Matera en une sorte de crèche. C’est particulièrement visible depuis les belvédères. Pour découvrir tout ce qu’il y a à voir et faire je vous conseille de lire mon article visiter Matera.

Temps de visite : 1/2 journée à 1 jour

Quel hébergement à Matera ?

Si vous le pouvez et que vous ne venez pas simplement visiter la ville à la journée, passer une nuit à Matera pour profiter de son ambiance. Il y a également moins de touristes en soirée. Voici quelques adresses que je recommande, vous en trouverez d’autres dans l’article consacré à Matera.

  • 68 € : B&B Lucana 22, c’est un des logements les moins chers de la ville tout en étant très bien noté. Le petit déjeuner est en plus compris dans le tarif et il est situé à seulement quelques minutes du centre historique.
  • 94 € : Alla dimora di Chiara Suite and Rooms, situé dans la vieille ville de Matera ce logement offre de charmantes chambres avec le petit déjeuner que l’on peut prendre sur la terrasse attenante.
  • 103 € : Piano Piano – Rooms, cet hébergement au cœur des sassi dispose de plusieurs appartements troglodytes joliment décorés pour 2 à 4 personnes. Le propriétaire parle français.
Belvédère Giovanni Pascoli point de vue panorama Matera Italie


Monopoli

Après ce détour dans la région Basilicate, nous revenons visiter les Pouilles. Nous avons directement rejoint la ville de Monopoli sur la côte adriatique plutôt que d’aller à Alberobello qui était plus proche. On savait qu’en arrivant en fin de matinée il y aurait trop de touristes. C’est pourquoi on a consacré cette journée à Monopoli et Polignano a Mare.

Le centre historique de Monopoli est en partie entouré de remparts et de bastions. A bout de la jetée un château garde l’entrée du vieux port où des bateaux bleus attendant de repartir en mer. L’intérieur du centre historique abrite des églises et palais, que l’on découvre en parcourant les ruelles étroites. Les amateurs de farniente et de soleil pourront profiter de la plage de sable directement au pied des remparts. On a beaucoup aimé Monopoli d’autant qu’il n’y avait pas grand monde. On en a profité pour déjeuner sur place où de nombreuses spécialités de la mer sont servies.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la ville je vous invite à lire mon article visiter Monopoli.

Le littoral entre Monopoli et Polignano a Mare offre de de magnifiques paysages et l’occasion de s’évader en mer. Pour cela vous pouvez louer un bateau (avec ou sans skipper) ou participer à une sortie. Je vous conseille notamment cette excursion en voilier à Monopoli et Polignano a Mare. La balade de 4 heures inclus apéritif et boissons.

Temps de visite : 1/2 journée

Hébergements autour de Monopoli et Polignano a Mare

Ces deux villes situées sur la côte adriatique sont un bon point de base pour visiter les Pouilles côté nord, surtout si vous souhaitez être proche de la mer et des plages. Vous pouvez rejoindre facilement les villes de la vallée d’Itria dont je parle plus loin dans ce guide. Voici quelques adresses que je recommande :

  • 57 € : Fanfulla, une adresse pour se loger pas cher à Monopoli. La chambre double moderne possède un balcon et l’hébergement un jardin. Possibilité d’avoir des chambres pour 3 ou 4 personnes. Places de parking gratuites dans la rue à proximité.
  • 60 € : All`Ombra del Carrubo, logement qui dispose de chambres et d’un studio pour 4 personnes autour d’un jardin avec piscine. Parking privé inclus. A 3 km du centre de Polignano a Mare, pratique pour visiter facilement les environs tout en ayant la plage à proximité.
  • 64 € : Dimora dei Pellegrini 8, cet appartement situé en rez-de-chaussée se trouve dans une partie charmante du centre de Polignano a Mare tout proche des points de vue au dessus des falaises. Stationnement gratuit dans la rue.
  • 84 € : Guardian’s House, situé dans la campagne à 2 km de Monopoli ce logement est partait pour visiter la région pendant quelques jours. Les chambres donnent sur un jardin au calme. Petit déjeuner compris et parking privé gratuit.
Que faire à Monopoli Italie Pouilles vue drone


Polignano a Mare

La ville de Polignano a Mare perchée sur une falaise fait partie des images cartes postales des Pouilles. Et c’est pour cette raison que la plupart des touristes l’incluent dans leur itinéraire. Je vous conseille de faire de même, son centre historique est charmant (je sais je dis souvent ça) et il offre de beaux panoramas sur la mer. Le plus célèbre des belvédères est celui sur la plage Lama Monachile, une bande de galets coincée entre deux falaises qui a fait la réputation de Polignano a Mare.

Je vous invite à lire l’article visiter Polignano a Mare pour découvrir toutes les choses à faire dans la vieille ville et les environs.

Les falaises de Polignano a Mare abrite de nombreuses grottes marines qu’il est possible d’explorer. Les plus sportifs pourront y aller avec cette excursion en kayak de mer ou essayer cette sortie paddle. Si vous souhaitez plutôt vous reposer en profitant du panorama je vous conseille cette croisière vers les grottes avec apéritif.

Temps de visite : 1/2 journée

Photo drone vue aérienne Polignano a Mare Pouilles Italie


Alberobello

C’est le site le plus connu et l’un des incontournables pour visiter les Pouilles. Alberobello présente la plus forte concentration de trulli, ces habitations typiques de la vallée d’Itria. Il y en a près de 1500 répartis sur deux quartiers différents. Alberobello est vraiment très touristique et de nombreux bus de voyages organisés passent par là. C’est pour cette raison que nous sommes venus le matin tôt, afin de pouvoir faire des photos sans personne dessus. Au mois d’octobre nous n’avons pas eu trop de mal mais l’été cela doit être un vrai challenge.

Alberobello n’a rien d’un village authentique, je préfère vous prévenir. La majorité des trulli ont été reconvertis en boutiques de souvenirs et en hébergement pour les touristes. Quand on se promène dans les ruelles on a un peu l’impression d’être à Disneyland. Mais le charme opère tout de même (surtout si vous êtes seuls) et il serait dommage de passer à côté.

J’ai écrit un guide complet pour visiter Alberobello. J’y partage mes spots photos Instagram et plein de conseils.

Les trulli d’Alberobello peuvent se visiter lors d’une excursion si vous n’avez pas de véhicule ou très peu de temps pour organiser votre itinéraire dans les Pouilles. La visite est combinée avec d’autres villes de la vallée d’Itria. Les points de départ sont Lecce, Bari, Brindisi et Polignano a Mare. Informations et réservation sur ce site.

Temps de visite : 2 heures

Hébergement en trulli à Alberobello

Il faut profiter de votre passage dans la vallée d’Itria pour faire l’expérience d’une nuit dans un trullo. Cela fait partie du package pour visiter les Pouilles 😀 Et on a aussi cédé à la tentation. Cela permet en plus d’être sur place le matin tôt dès le lendemain. Voici quelques adresses que je recommande, vous en trouverez d’autres dans mon article sur Alberobello.

  • 84 € : Trulli Antichi Mestieri, c’est le trullo le moins cher d’Alberobello et en plus il n’a que des avis fabuleux. Il est très bien placé dans le centre et donc à proximité de tout. En ajoutant un supplément on peut même avoir le petit déjeuner (sinon apportez de quoi grignoter le matin).
  • 108 € : Trulli Live Alberobello, cet hébergement en trullo est constitué de deux chambres et peut accueillir jusqu’à 4 personnes, pratique pour les familles. Il dispose également d’un parking privé gratuit sur place. A 2 min à pied du Rione Aia Piccola.
  • 175 € : Romantic Trulli, cette adresse située juste à côté de l’église Saint-Antoire est l’endroit pour se faire plaisir. L’intérieur du trullo est magnifique avec de grands espaces et une décoration soignée. Le petit déjeuner est inclus dans le tarif. Parking privé à 10 €.
Visiter Alberobello Trulli du Rione Monti Pouilles Italie


Ostuni

Perché sur une colline de la vallée d’Itria, cette cité surnommée la ville blanche mérite la visite. Elle tient son nom des façades des maisons qui ont été peintes à la chaux au XVIIe siècle pour lutter contre l’épidémie de peste. Le centre historique entouré de remparts possède quelques beaux monuments à voir comme la cathédrale et deux musées qui retracent notamment l’histoire locale.

Mais c’est surtout pour son ambiance agréable et ses points de vue sur la campagne qu’il faut y aller. Ostuni est un lieu prisé des touristes en fin de journée. Nombreux sont ceux qui viennent profiter des bars avec terrasse et des restaurants. L’idéal est de passer en fin d’après-midi pour profiter de la lumière douce et quand il fait moins chaud. Vous pouvez ensuite aller explorer la campagne lors d’une balade en vélo électrique.

Pour en découvrir plus rendez-vous sur mon article visiter Ostuni. N’hésitez pas à l’inclure à votre circuit dans les Pouilles.

Temps de visite : 2 heures à 1/2 journée

Ostuni Pouilles Italie


Vallée d’Itria

La vallée d’Itria dans le centre des Pouilles s’étend à peu près entre Alberobello et Brindisi. C’est ici qu’est né le fameux trullo. Cette vallée est réputée pour ses nombreux villages et sa campagne plantée d’oliviers et de vignobles. Je vais vous présenter les quelques villages que nous avons visité, mais si l’envie vous prend de découvrir toute la région comptez plusieurs jours. Attention tout de même à l’indigestion si vous n’êtes pas un grand fan des villes historiques quand vous allez visiter les Pouilles. Car au final c’est un peu toujours la même chose.

Locorotondo est situé à 8 km au sud d’Alberobello. Il ressemble beaucoup à Ostuni, c’est également un village perché composé de maisons aux façades blanchies à la chaux. Parmi les édifices du centre historique que l’on a bien aimé se trouve l’église Madre di San Giorgio Martire qui possède une belle coupole. La vieille ville offre également quelques beaux points de vue sur la campagne et des bars / restaurants invitant à faire une pause.

En continuant 9 km vers le sud on atteint Cisternino, classé comme Locorotondo parmi les plus beaux villages d’Italie (label borghi più belli d’italia). Il est moins touristique que le précédent, nous n’y avons croisé pratiquement personne. Il faut dire que Cisternino ne possède pas d’édifices importants qui attirent les touristes. Mais les amateurs de villages authentiques à l’écart des circuits classiques y trouveront leur bonheur.

Ceglie Messapica est à 12 km au sud-ouest d’Ostuni. Nous n’avions pas prévu de visiter ce village mais une journée pluvieuse nous a amené à faire un tour dans les terres plutôt que de profiter de la plage. Ce fut une agréable surprise car le centre historique de Ceglie Messapica possède de nombreux sites historiques et quelques petites places agréables (surtout s’il fait beau).

Si vous ne souhaitez voir qu’un seul de ces trois villages, je vous conseille Locorotondo. Mais si vous n’avez pas trop de temps pour visiter les Pouilles vous pouvez faire l’impasse, vous ne manquerez rien d’incontournable.

Temps de visite : 1h à 2 heures par village

Quel logement dans la vallée d’Itria ?

Pour visiter les villages de la vallée d’Itria (Alberobello, Ostuni, Locorotondo, …) et même Polignano a Mare et Monopoli, vous pouvez choisir un seul hébergement. Les distances ne sont pas grandes et cela évite de défaire et refaire à chaque fois sa valise. Voici quelques adresses que je vous recommande dans la campagne autour d’Ostuni.

  • 53 € : Liberty Bell, cet hébergement situé à Ostuni est un bon plan puisque le tarif annoncé est pour 4 personnes, idéal pour les familles et couples d’amis. L’intérieur en pierre au plafond vouté est charmant. A quelques minutes à pied du centre historique.
  • 74 € : B&B Giovannarolla Green House, ce logement dans la campagne se trouve à 8 km d’Ostuni. Il possède une terrasse, un jardin, une piscine et il est entouré d’une oliveraie pour être au calme absolu. Petit déjeuner et parking privé compris.
  • 74 € : Relais Trulli Le Icone, si vous rêvez de dormir dans un trullo en combinant avec le charme d’un bed and breakfast, cette adresse à la campagne vous plaira. L’établissement dispose d’une piscine, le petit déjeuner est compris dans le prix et il y a un parking privé gratuit.
Locorotondo Pouilles Italie
Locorotondo
Cisternino Pouilles Italie
Cisternino
Rue village Ceglie Messapica vallée d'Itria Pouilles Italie
Ceglie Messapica


Conseils pratiques pour visiter les Pouilles


Attention aux ZTL

Vous vous demandez peut-être ce que sont les ZTL ? Si vous n’avez jamais voyagé en Italie, vous allez vite découvrir cette spécificité que l’on retrouve dans la plupart des centres-villes italien. Vous en croiserez souvent lorsque vous allez visiter les Pouilles. L’acronyme ZTL désigne une zone à trafic limité ou zona a traffico limitato en italien. Il s’agit d’un périmètre interdit aux véhicules sauf autorisation spéciale. En tant que touriste vous ne serez autorisé à entrer dans une ZTL que si vous avez un hébergement à l’intérieur. Dans ce cas votre hôtel s’occupera de transmettre à la mairie votre plaque d’immatriculation.

Attention les amendes pour être entré dans une ZTL sans autorisation sont élevées (entre 80 et 300 €), et vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas. En effet avant d’entrer dans une ZTL il y a toujours des panneaux (cercle rouge avec centre blanc) indiquant que la rue est interdite et des caméras. Certaines ZTL sont actives qu’à certaines heures, c’est indiqué sur le panneau. Dans les villes les plus touristiques des Pouilles il y a des panneaux lumineux indiquant si la ZTL était active ou pas, c’est même écrit en anglais.

Dans tous les cas je vous déconseille d’entrer dans une ZTL même si elle n’est pas active (sauf si vous avez hébergement). Vous ne trouverez de toute façon pas de place de stationnement à l’intérieur (souvent des ruelles étroites). Le mieux est d’utiliser les parkings à proximité.

Panneau ZTL zone à trafic limité en Italie
Panneau ZTL dans les Pouilles (Italie)


Parking

En basse saison nous avons trouvé des parkings gratuits mais en haute saison attendez-vous à payer à chaque fois que vous irez visiter une ville ou une plage. D’ailleurs l’été le stationnement est souvent un problème et les parkings sont bondés. Le tarif des parkings et du stationnement sur voirie est en général de 2 € de l’heure.

Dans la rue faites attention aux différentes couleurs du marquage au sol. Le bleu est du stationnement payant, le blanc du stationnement gratuit et le jaune est réservé aux riverains.


Qu’est-ce qu’on mange dans les Pouilles ?

L’Italie est réputée pour sa gastronomie et les Pouilles ne font pas exception. Impossible de mourir de faim, on trouve des restaurants, boulangeries ou snack qui font de la vente à emporter un peu partout. Après notre voyage en Autriche, cela fait plaisir de renouer avec la bonne nourriture.

Ce n’est pas une surprise de vous dire que l’on y mange évidemment des pâtes. Dans les Pouilles la spécialité est l’orechietta, une pâte en forme d’oreille. La recette la plus populaire est les oreccchiette alla cime di rapa (aux brocolis-rave) mais je les préfère au ragout (photo 5). Les poissons sont également à l’honneur, servis avec des pâtes (photo 1 et 2) ou en tant que plat principal. Et puis comment oublier la célèbre burrata (fromage à base de mozzarella rempli de crème) qui est une autre spécialité des Pouilles. L’huile d’olive est également très présente dans la cuisine des Pouilles, comme chez nous.

Pour manger sur le pouce (ce que l’on fait souvent le midi), on trouve à emporter des panzerotti (chaussons de pâte à pizza farcis) et des focacce. Côté sucré les pâtisseries vendent de nombreux biscuits et le pasticciotto (photo 6), de la pâte sablée fourrée de crème pâtissière.

Le menu italien est un peu différent du menu français si vous n’avez pas l’habitude. Il se compose des primi (principalement des pâtes), des secondi (les plats de viandes et poissons) et des accompagnements (souvent des légumes), les contorni. Chaque plat se commande séparément. Ne prenez pas les trois plats sauf si vous avez vraiment un gros appétit car c’est copieux.


Argent et téléphone portable

L’usage de la carte bancaire est répandu dans toute l’Italie et rare sont les endroits qui ne l’acceptent pas. La plupart des établissement possèdent un terminal de paiement. Evidemment si vous achetez du poisson à la sortie des bateaux de pêche ne vous attendez pas à utiliser la carte bancaire. Tous les parkings avec horodateurs peuvent se payer par carte bancaire également (ou pièces). Je très peu utilisé d’argent liquide lors de ce road trip dans les Pouilles.

Pour le téléphone portable on est maintenant habitué à l’utiliser en Europe. Depuis le 15 juin 2017 il n’y a plus de surcoût pour utiliser son téléphone portable dans 27 pays d’Europe. Pour l’internet mobile (itinérance ou roaming), la situation tarifaire est très variable selon l’opérateur et le type de forfait, je vous conseille de vous renseigner avant de visiter les Pouilles.


Visiter les Pouilles : mon avis

Les Pouilles sont une destination qui a l’avantage de pouvoir contenter toute la famille. Il y a de nombreuses villes chargées d’histoire avec un riche patrimoine que l’on prend plaisir à visiter. Le baroque de Lecce, ce courant architectural en vogue au XVIIe siècle, s’est propagé de la capitale du Salento vers les villes environnantes offrant de superbes palais et églises.

Les amoureux des plages trouveront leur bonheur dans les Pouilles. Avec un littoral de 865 km s’étendant de la mer adriatique à la mer ionienne, il y en a pour tous les goûts. Des longues plages de sable doré aux eaux turquoises (côté mer ionienne) aux falaises, grottes et criques de la mer adriatique, vous aurez l’embarras du choix. L’eau est chaude et transparente partout, c’est un régal. On s’est baigné lors de notre séjour dans les Pouilles à la mi-octobre.

En dehors des plages et des villes, les paysages à l’intérieur de Pouilles ne sont pas très variés. Il s’agit la plupart du temps de grandes étendues sèches où sont cultivés ici est là des oliviers, des vignes et des céréales. Contrairement à notre voyage en Toscane, on a jamais trouvé un spot photo qui mérite de s’arrêter. L’autre point négatif est la présence de nombreux déchets dans cette campagne et notamment au bord des routes. C’était aussi le cas en Sardaigne. Je dirais bien que ça a l’air d’une spécialité du sud de l’Italie mais Daniela ne va pas aimer 🙂

Si nous avions eu plus de temps j’aurais bien aimé monté jusqu’au parc de Gargano pour faire de la randonnée. Mais cela faisait trop loin du Salento où nous avons passé le plus de temps et qui est pour moi la plus belle région avec la vallée d’Itria. Finalement au nord de Bari il y a peu de sites incontournables à voir.

 

Ce guide devrait vous permettre d’en savoir un peu plus pour visiter les Pouilles et organiser votre voyage. Si vous avez des questions d’ordre général pour planifier votre road trip dans les Pouilles, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires du blog. Si cela concerne une ville en particulier reportez-vous à l’article correspondant, vous y trouverez surement la réponse.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus