Accueil City Trip Visiter Naples : Top 28 des choses à faire
Visiter Naples en Italie vue sur la baie et le vesuve depuis le vomero

Visiter Naples : Top 28 des choses à faire

0 commentaire

Aucune ville en Italie ne déchaine les passions comme la capitale de la Campanie. Visiter Naples ne vous laissera donc pas indifférent, soit vous allez adorer soit vous allez détester. Mais on s’accordera au moins sur une chose, la gastronomie napolitaine dont la pizza est le plat le plus emblématique, est l’une des meilleures d’Italie. Quant aux amateurs d’architecture et d’art, ils seront ravis de découvrir ses vingt-huit siècles d’histoire et ses nombreux trésors disséminés dans le centre historique. Et puis Naples est aussi la porte d’entrée de toute une région magnifique qui regroupe Pompéi, le Vésuve, les îles de la baie (Capri, Ischia, Procida) et la côte amalfitaine.

Alors que faire à Naples en 1, 2, 3 ou 4 jours ? Quels sont les sites incontournables à voir et les activités à faire ? Que voir dans les environs ? Je vous livre tous mes conseils dans ce guide du blog sur Naples.

Sommaire de l'article masquer


Visiter Naples : que faire et voir (carte)

Ce voyage à Naples avait pour moi une saveur particulière. Si vous me suivez sur le blog vous savez que ma chérie Daniela est italienne, mais surtout napolitaine. Elle avait donc à cœur de me faire découvrir sa ville et de savoir si j’allais l’aimer. Bon je vous spoil un peu mais j’ai adoré Naples (sa famille m’avait mis la pression j’avais pas d’autre choix ahah). C’était la première fois que j’y allais, entre le Covid et une annulation d’EasyJet à la dernière minute nous avions du remettre ce citytrip à plus tard. Nous avons finalement profité du mariage de la cousine de Daniela pour venir passer une semaine à Naples au mois de septembre.

Avant de débuter ce guide sur Naples il faut signaler que la ville ne se s’aborde pas comme les autres cités italiennes. Ici ce n’est pas Rome ou Florence avec des monuments spectaculaires à tous les coins de rue. Dans la bouillonnante Naples, et notamment son centre historique, les sites à voir ne sautent pas tout de suite aux yeux. Il faut donc prendre le temps de découvrir ses richesses, car en survolant la ville vous risquerez de passer à côté de votre visite.

Vous trouverez sur la carte ci-dessous les principaux lieux incontournables à visiter à Naples. Toutes les sites touristiques à voir sont classés par quartier afin d’optimiser votre itinéraire. Pour ceux qui préfèrent avoir des suggestions de choses à faire pour visiter Naples en 1, 2, 3 ou 4 jours, je donne en fin d’article des idées de programme.


Visites guidées en français

Si vous n’avez pas beaucoup de temps pour visiter Naples ou que vous ne savez pas par où commencer (malgré ce superbe guide du blog), il peut être intéressant de participer à une visite guidée. J’ai sélectionné des activités avec des guides qui parlent français ce qui vous permettra de tout comprendre surtout si vous ne maitrisez ni l’anglais ni l’italien. Il y a même un tour gratuit (freetour) mais il est en anglais.


Centre historique de Naples

Le centro storico est le cœur et l’âme de Naples, nul part ailleurs vous retrouverez cette ambiance typique. Le quartier du centre historique est à privilégier si vous avez peu de temps pour visiter Naples. Son dédale de ruelles abrite de nombreuses églises et palais mais aussi certains des meilleurs restaurants et pizzerias de la ville.

Malgré son classement au Patrimoine Mondial de l’Unesco et ses 3 000 ans d’histoire, on ne peut pas dire que le centre historique de Naples soit bien mis en valeur et entretenu. J’ai été surpris de voir que beaucoup de palais ou églises étaient masqués par des échafaudages qui avaient l’air là pour un bon moment. On peut aussi parler de l’omniprésence des tags sur les façades ou des poubelles qui trainent par-ci par-là. Et si vous pensiez vous balader le nez en l’air à regarder le linge sécher aux fenêtres, faites attention aux scooters qui roulent à tout allure en klaxonnant dans les ruelles piétonnes. Mais c’est aussi ça le charme de Naples 🙂

N’hésitez pas à flâner dans les ruelles du centre historique pour vous imprégner de l’atmosphère et découvrir les sites touristiques au fil de votre promenade. Les plus pressés visiteront ça méthodiquement en commençant par la piazza Dante où se trouve un arrêt de métro puis en empruntant la via Tribunali jusqu’au Duomo. La plupart des églises du centre historique se trouve dans cette rue ou à deux pas. La basilique San Paolo Maggiore et l’église San Giovanni a Carbonara sont actuellement fermées pour travaux.


Église du Gesù Nuovo

Cette magnifique église située sur la Piazza Gesù Nuovo est l’une des plus belles et plus importantes de Naples. Elle est dotée d’une façade en pierre volcanique noire formant des pointes de diamant. Cette particularité assez étrange vient du fait que la chiesa di Gesù Nuovo a été construite à partir de l’ancien palais Sanseverino datant de la Renaissance. Bon par contre nous ne verrons rien de la façade car elle est entièrement masquée par un échafaudage couvert d’un filet vert.

L’intérieur est splendide. Admirez les fresques de la nef et du chœur, les marbres polychromes, la hauteur sous la voute et les tableaux de peintres célèbres. C’est l’une des églises à absolument visiter à Naples et ma préférée.

La Piazza Gesù Nuovo se situe sur l’artère dite Spaccanapoli. Son nom vient du fait qu’elle divise le centre historique de Naples en deux suivant l’ancien tracé du decumanus romain. On voit bien Spaccanapoli depuis le Castel Sant’Elmo sur la colline du Vomero (voir plus loin).

Horaires : 9h-12h30 et 17h-19h15 du lundi au samedi | 8h30-13h30 et 16h30-19h30 le dimanche. Entrée gratuite.

Place Piazza Gesù Nuovo visiter Naples Spaccanapoli Italie
Piazza Gesù Nuovo
Eglise Chiesa del Gesù Nuovo que faire à Naples Italie


Basilique et monastère de Santa Chiara

Située juste à côté de l’église du Gesù Nuovo, la basilique et le monastère de Santa Chiara sont l’un des monuments incontournables de Naples. La grande basilique de style gothique est assez austère, comme l’extérieur. Il faut entrer dans le cloitre (payant) pour découvrir ce qui se cache dans ce superbe monastère du XIVe siècle.

Le cloitre rénové au XVIIIe siècle abrite un jardin coupé par deux allées bordées de 72 piliers octogonaux recouverts de majoliques. Entre chaque piliers s’intercalent des bancs couverts eux aussi de faïence (il est interdit de s’assoir dessus pour faire des photos). Les corridors de chaque côté du cloitre sont tapissés de fresques.

A l’intérieur on trouve un petit musée qui exposent des objets liturgiques et issus de fouilles de vestiges romains. Mais le musée n’étant pas aussi instagramable que le jardin, il a moins de succès ! Avant de sortir ne manquez pas la grande crèche napolitaine du XVIIIe siècle réalisée durant le règne de Ferdinand VI de Bourbon. Le roi d’Espagne et de Naples était un grand amateur de ces scènes.

La visite de l’église de Santa Chiara est gratuite mais l’accès au monastère est payant. Le tarif est de 6 € par adulte (4,5 € pour les étudiants de -30 ans et les +65 ans et 3,5 € pour les 7 – 17 ans).

Horaires du monastère Santa Chiara : 9h30-17h30 du lundi au samedi | 10h-14h30 le dimanche (dernière entrée 30 min avant la fermeture).
Horaires de la basilique Santa Chiara : 8h-12h45 et 16h30-20h.

Basilique Santa Chiara visiter Naples Italie
Basilique de Santa Chiara
Monastère couvent cloitre fresques Santa Chiara visiter Naples Italie
Monastère couvent cloitre majoliques carreaux peints Santa Chiara visiter Naples Italie
Cloitre du monastère de Santa Chiara


Chapelle Sansevero

La cappella Sansevero et son Cristo velato est la seule visite qu’il faut anticiper car il y a un nombre maximum de personnes par créneau de 30 min. Sans ça vous risquez de rester devant la porte surtout si vous comptez visiter Naples en 1 ou 2 jours seulement. Car la billetterie située à côté de la chapelle ne vend que des billets dernière minute qui sont tous écoulés le matin en quelques heures. Le mieux est donc de réserver au moins 3 jours à l’avance sur le site officiel.

De notre côté comme il n’y avait plus de billets en ligne avant 3 jours et que nous avions prévu autre chose pour la fin de la semaine nous sommes venus 1 heure avant l’ouverture pour acheter un billet dernière minute. On pensait être les seuls mais il y avait déjà une longue file d’attente. Nous avons quand même réussi à avoir nos tickets pour la visite de 9h15.

Il y a deux files d’attente devant la porte de la chapelle, à droite la file rouge pour ceux qui ont un billet dernière minute et à gauche la file bleue pour ceux qui ont réservé sur internet. Une fois à l’intérieur de la chapelle on découvre une voute couverte de fresques et au centre de la pièce le Cristo velato, la sculpture en marbre réalisé en 1753 par Giuseppe Sanmartino et représentant le Christ voilé. Cette sculpture est tout simplement hallucinante quand on regarde la finesse des détails et du linceul sachant que c’est du marbre.

Il est interdit de prendre des photos de la chapelle et du Christ voilé (et c’est bien surveillé). J’ai donc mis exceptionnellement des photos provenant du site officiel du musée. Au sous-sol de la cappella Sansevero se trouve une chambre secrète où sont conservés les systèmes cardio-vasculaires d’un homme et d’une femme (étrange !).

Horaires de la chapelle Sansevero : 9h-19h | Fermé le mardi.
Tarifs : 8 € sur place en dernière minute | 10 € en réservation sur internet | Audioguide en français 3,5 € (5 € les deux).


Église San Domenico Maggiore

La piazza San Domenico Maggiore où se trouve l’église du même nom est juste à côté de la cappella Sansevero. C’est l’une des rares places aérées du centre historique qui est principalement composé d’un dédale de ruelles étroites. D’ailleurs les photographes se rendront vite compte qu’il est assez compliqué de prendre en photo les façades des églises et palais.

La chiesa San Domenico Maggiore fut achevée en 1324 sous le règne de Charles II d’Anjou. Elle est de style gothique même si plusieurs aménagements de style baroque furent ajoutés au XVIIe siècle. A l’intérieur on peut admirer un superbe plafond à caisson, des fresques et plusieurs œuvres d’art. Il est possible de voir la cellule de Saint-Thomas, la crypte et la salle des trésors lors d’une visite guidée en italien ou anglais. Billets et informations sur le site officiel du musée.

La visite de l’église San Domenico Maggiore est gratuite mais il y a une petite arnaque si vous passez par l’entrée située sur la piazza San Domenico Maggiore. Une dame avec un badge vous oblige avec insistance à faire une donation pour entrer. En utilisant l’entrée principale qui est au n°4 de la rue vico San Domenico Maggiore vous n’aurez rien à payer.

Horaires : ouvert tous les jours de 10h à 18h.


Église Santa Maria delle Anime

Le nom complet de cette église est la Chiesa di Santa Maria delle Anime del Purgatorio ad Arco (église Sainte-Marie-des-Âmes-du-Purgatoire en français). Elle se situe sur la via Tribunali, la rue la plus typique du centre historique. Elle est facilement reconnaissable grâce aux têtes de mort en bronze situées juste devant. Vous passerez forcément par là pour visiter Naples car de nombreux restaurants, boutiques et édifices se trouvent sur cet axe urbain qui date de l’époque romaine (decumanus maximus).

L’église Maria delle Anime del Purgatorio ad Arco construite dans un style baroque date du XVIIe siècle. Le projet était de fonder un lieu d’inhumation pour les familles pauvres et ceux qui n’en avaient pas. En effet le sous-sol de l’église abrite un cimetière où l’on peut encore voir des restes humains. Ceux-ci ont d’ailleurs donné lieu à un véritable culte.

La visite de l’église est gratuite mais le reste est payant (hypogée, sacristie, oratoire et autel). Le parcours qui se fait librement débute par l’hypogée (cimetière souterrain), une grande pièce entourée de chapelle avec une trappe en son milieu (photo 2). Cette trappe donne accès à un grand caveau qui a accueilli du XVIIe au XIXe siècle les corps de ceux qui ne pouvaient pas se permettre une inhumation dans l’église. Un couloir mène ensuite à une plus petite pièce où se trouvent des sépultures et des crânes installés dans des niches (photos interdites). Le plus célèbre est le crâne de Lucia qui porte un voile de mariée et un diadème.

C’est la présence de ces restes qui a donné naissance à la fin du XVIIe siècle au culte des anime pezzentelle (âmes qui quémandent). Les femmes choisissaient un crâne dont elles prenaient soin (en le choyant et le lustrant), priant pour que l’âme de ces restes puissent quitter le purgatoire. En contrepartie elles demandaient que l’âme une fois au paradis intervienne pour leur obtenir une grâce.

La visite continue ensuite au niveau de l’église pour découvrir un petit musée d’art sacré et de costumes ecclésiastiques ainsi qu’une collection de peinture dans l’oratoire. Le presbytère est typique du baroque napolitain, le thème dominant reste la mort.

Horaires : 10h-14h (dernière entrée à 13h15) | Fermé le dimanche.
Tarif : 7 € par adulte (6 € pour les 14-25 ans et 3 € pour les 7-13 ans). Visite guidée incluse tous les jours à 12h.

Chiesa di Santa Maria delle Anime del Purgatorio ad Arco église Sainte-Marie-des-Âmes-du-Purgatoire Naples Italie


Via San Gregorio Armeno

C’est la rue la plus connue du centre historique. Elle est bordée d’ateliers et de boutiques qui vendent des santons pour les crèches (presepe) mais également toutes sortes de figurines. Les crèches napolitaines sont réputées pour leur soucis du détail et son encore très populaires aujourd’hui. Malheureusement la plupart des boutiques vendent des reproductions faites en série et peu de santons sont encore fait à la main.

La via San Gregorio Armeno relie la via Tribunali et la via San Biagio del Librai (Spaccanapoli). La rue étroite est toujours bondée de touristes, ce n’est donc pas le chemin le plus rapide. Mais vous y passerez au moins une fois pour visiter Naples et aller à l’église San Gregorio Armeno.


Église San Gregorio Armeno

Cette petite église située dans la rue des crèches n’est ouverte que le matin ou en fin d’après-midi. Il faudra en tenir compte lors de votre itinéraire pour visiter Naples. La Chiesa di San Gregorio Armeno est certainement l’église baroque la plus richement décorée, pour ne pas dire « chargée ». C’est une avalanche de dorures, fresques, stucs et marbres de toutes les couleurs.

La visite de l’église est gratuite mais pour accéder au monastère et au cloitre de 1580 il faut s’acquitter d’un droit d’entrée. Cette fois-ci nous ne l’avons pas visité. L’entrée du monastère San Gregorio Armeno se trouve un peu plus haut que l’église en direction de la via Tribunali.

Horaires : 9h30-13h et 16h-18h du lundi au vendredi | 10h-13h et 15h-19h samedi et dimanche.
Tarif du monastère : 4 € par adulte (3 € pour les -17 ans et gratuit pour les -7 ans). Visite gratuite de l’église.


Basilique San Lorenzo Maggiore

Située sur la piazza San Gaetano juste au dessus du monastère San Gregorio Armeno, cette basilique est l’une des plus anciennes de Naples. Après les somptueuses décorations que l’on vient de voir dans l’église San Gregorio Armeno, la basilique San Lorenzo Maggiorre de style gothique parait beaucoup plus austère. Elle fut construite au XIIIe siècle sur ordre de Charles Ier d’Anjou à l’emplacement de l’ancien forum romain. La façade jaune (entièrement sous échafaudage lors de notre visite) est de style baroque.

Il est possible de visiter les ruines souterraines de la basilique pour plonger dans la Naples de l’époque gréco-romaine (tous les jours de 09h30 à 17h30 – billet 9 € – durée 50 min). Réservations et informations sur le site officiel ou sur GetYourGuide.

Horaires de la basilique : 7h30-20h du lundi au samedi | 9h30-13h et 16h-20h le dimanche | Visite de la basilique gratuite.

Piazza San Gaetano que faire à Naples Italie
Piazza San Gaetano (au fond à gauche la basilique San Lorenzo Maggiore)
Basilique San Lorenzo Maggiore que faire à Naples en 3 jours Italie
Basilique San Lorenzo Maggiore


Duomo (cathédrale de Naples)

C’est l’édifice religieux qu’il ne faut absolument pas manquer, même si vous n’avez qu’une journée pour visiter Naples. La cathédrale de Naples est magnifique. L’entrée est gratuite mais si vous souhaitez visiter le baptistère (ce que je vous conseille vivement), il faut payer 2,5 €. La cathédrale se situe sur la via Duomo au bout de la via Tribunali.

Construite entre 1272 et 1315 par Charles Ier d’Anjou, elle est surtout célèbre pour abriter les reliques de San Gennaro le patron de la ville. Sa façade endommagée par un tremblement de terre a été refaite en 1876 dans un style néogothique. L’intérieur de style gothique possède un superbe plafond à caissons. La chapelle du trésor de San Gennaro construite en remerciement de sa protection lors de l’épidémie de peste est un joyau de l’art baroque napolitain. La basilique paléochrétienne Santa Restituta accessible depuis la nef possèdent de belles mosaïques médiévales. Quant au baptistère San Giovanni in Fonte il est considéré comme le plus ancien d’occident.

Vous trouverez plus d’informations, photos et détails dans l’article dédié à la visite du Duomo de Naples.

Horaires du Duomo : 8h-12h30 et 16h30-18h30 du lundi au samedi | 8h30-13h le dimanche | Visite de la basilique gratuite (sauf baptistère).

Cathédrale duomo visiter naples italie
Duomo de Naples


Pio Monte della Misericordia

Je ne considère pas la visite du Pio Monte della Misericordia comme faisant partie des sites incontournables à faire à Naples. Mais comme l’église musée se trouve juste à côté du Duomo on peut facilement faire un crochet. Le guide Lonely Planet Naples l’a pourtant classé dans ses coups de cœur, mais à mon avis faut vraiment être fan de tableaux.

Lors de notre visite la galerie de peinture au premier étage était fermée. Seule la chapelle octogonale du XVIIe siècle pouvait se visiter, c’est peut-être pour cette raison que l’entrée au Pio Monte della Misericordia était gratuite (normalement c’est 8 €). La chapelle est surtout célèbre pour le tableau de Caravage au-dessus du maitre-autel (deuxième photo). Notre visite a duré 5 min chrono.

Horaires : 10h-18h du lundi au samedi | 9h-14h30 le dimanche.


Piazza Dante

Cette place dédiée au poète Dante Alighieri est une bon point de départ pour visiter Naples et le centre historique. En effet sous la place se trouve l’arrêt de métro « Dante » de la Ligne 1. C’est la station la plus proche, à quelques minutes à pied de la via Tribunali. Plutôt pratique si vous logez dans un autre quartier de la ville.

A l’origine c’était la place du marché mais le Roi Charles III d’Espagne voulu en faire une place dédiée à sa personne avec la construction d’un grand hémicycle avec des statues. Le projet ne fut jamais achevé et c’est Dante qui a pris sa place aujourd’hui.

En passant sous l’arche de Port’Alba, une ancienne porte de la ville, on arrive à la Piazza Bellini surtout connue pour ses terrasses de cafés. C’est un lieu de rendez-vous prisé des napolitains pour boire un verre ou prendre l’aperitivo. La place est grandement occupée par les vestiges d’une ancienne villa grecque qui ont été exhumés.

Certaines stations des lignes de métro de Naples ont été transformées en galerie d’art. La plus célèbre est la station « Toledo », située un arrêt après Dante en direction de Garibaldi. Elle a même été élue plus belle station de métro d’Europe par un journal anglais. La station « Università » est l’autre qu’il ne faut pas manquer, malheureusement elle est fermée jusqu’en février 2023 (avec un peu de chance les travaux seront terminés quand vous lirez ce blog).


Street Art à Naples

Naples n’est pas une ville spécialement connue pour son street art, mais les amateurs trouveront quelques œuvres intéressantes. La ville peut s’enorgueillir de posséder la seule œuvre de Bansky en Italie : la Madonna con la pistola. La peinture représente une Madone avec un pistolet dans l’auréole au-dessus de sa tête. La peinture qui a en partie été dégradée est maintenant protégée par une vitre. Pour la voir rendez-vous sur la via Tribunali à l’angle de la Piazza Gerolomini (coordonnées).

La deuxième fresque à ne pas manquer se trouve une rue plus bas sur la Piazza Crocelle ai Mannesi à l’angle de la Via Vicaria Vecchia (coordonnées). Si vous passez par la via Duomo vous ne pourrez pas la manquer on la voit de loin. La fresque réalisée par Agoch en 2015 représente San Gennaro (le saint patron de Naples) en jeune ouvrier.

On trouve d’autres exemples de street art dans les rues du centre historique et dans les quartiers espagnols. Je vous laisse découvrir ça au gré de vos promenades. Sinon vous pouvez participer à cette excursion de 2 heures sur le street art avec un guide en français. C’est une façon originale de visiter Naples qui plaira aux amateurs d’art urbain.

Street Art à Naples Banksy san gennaro eduardo de filippo
Le Street Art à Naples


Que faire à Naples dans le quartier du Vomero

La colline de Vomero est l’un des quartiers chic de Naples, qui n’a pas grand-chose à voir avec le centre historique. Ici vous ne trouverez pas de tags sur les façades des beaux immeubles et encore moins d’ordures qui trainent dans la rue. Le calme et les parcs arborés remplacent l’agitation et le bruit du centre. Comme les rues grimpent pas mal, le plus simple pour se rendre au Vomero est de prendre l’un des trois funiculaires.

Nous avons utilisé le funicolare centrale qui se trouve sur la via Toledo juste au-dessus de la Galleria Umberto I (coordonnées). Le billet du funiculaire s’achète sur place au prix de 1,2 € l’aller simple.

Le quartier de Vomero offre pour moi la plus belle vue de Naples avec en toile de fond le Vésuve (Daniela préfère le panorama depuis Posillipo). C’est donc un site incontournable à voir et l’une de vos priorités si vous n’avez qu’un jour pour visiter Naples.


Castel Sant’Elmo

Le château médiéval San’Elmo se trouve au sommet de la colline de Vomero à 250 m au-dessus de la mer. Il fut achevé en 1348 mais les fortifications actuelles en forme d’étoile remontent à la période 1537 – 1547. Le castel Sant’Elmo abrite deux petits musées (Polo museale della Campania et museum Novecento a Napoli) et quelques expositions temporaires. Mais si on monte jusqu’ici c’est surtout pour profiter du magnifique panorama sur la baie de Naples.

C’est pour moi le meilleur spot photo de la ville ! D’ailleurs si le temps est couvert cela ne sert à rien de monter car vous risqueriez de ne même pas voir le Vésuve au loin. Préférez également l’après-midi pour réaliser de jolis clichés car vous n’aurez pas le soleil en face. On peut faire tout le tour du château ce qui offre un panorama à 360° sur Naples. Si ce n’est pas trop brumeux on peut même voir les îles Procida, Ischia et Capri. Du côté du centre historique on voit bien le tracé de Spaccanapoli, l’artère qui sépare la vieille ville en deux.

Horaires : ouvert tous les jours de 8h30 à 19h30 (dernière entrée 18h30).
Tarif : 5 € (2 € pour les 18-24 ans, gratuit pour les moins de 18 ans).

Vue et panorama sur la ville de Naples et le Vésube depuis le chateau castel sant'elmo
Panorama sur la ville de Naples et le Vésuve depuis le Castel Sant’Elmo


Chartreuse et musée San Martino

La Certosa di San Martino est la seconde attraction touristique à ne pas manquer sur la colline de Vomero. Elle se situe juste en dessous du château Sant’Elmo. Cette chartreuse fondée en 1325 est l’un des plus grands complexes religieux de la ville. Elle représente à merveille l’architecture et l’art baroque napolitain.

L’entrée du monastère San Martino se fait par l’église principale (photo 2) superbement décorées de fresques, de marqueteries, de marbres et de tableaux de grands peintres napolitains. Les différentes salles nous amènent sur le grand cloitre (photo 3) conçu dans un style Renaissance à la fin du XVIe siècle par l’architecte toscan Giovanni Antonio Dosio. Il a ensuite été enrichi en décoration un siècle plus tard par ses successeurs. Le cloitre des Procurateurs est plus petit et comporte seulement un puits en son centre (pas d’orangers ici). On passe ensuite par le musée de San Martino qui présente l’histoire de Naples de l’époque Bourbon jusqu’à l’unification italienne en 1861. On peut notamment voir une très belle crèche avec des anges suspendus dans le airs ainsi qu’un carrosse royal.

Les inconditionnels d’Instagram ne manqueront pas la terrasse à côté des jardins suspendus qui offre un panorama sur la baie de Naples et le Vésuve depuis la niche en forme d’arche (photo 4).

Pour découvrir plus en détails toutes les choses à voir je vous invite à lire mon article dédié à la chartreuse San Martino.

Horaires : 8h30 à 19h | Fermé le mercredi
Tarif : 6 € (2 € pour les 18-25 ans, gratuit pour les moins de 18 ans).


Que faire à Naples dans le quartier de San Ferdinando

Ce quartier qui jouxte la mer est situé au sud du centre historique et du quartier chic de Chiaia. Il regroupe de nombreux sites incontournables à faire à Naples. C’est le second quartier en nombre de monuments et d’attractions touristiques. Pour s’y rendre vous pouvez descendre à pied la via Toledo ou prendre le métro. La station la plus proche pour visiter Naples et le quartier San Ferdinando est Municipio à côté du Castel Nuovo.


Castel Nuovo (Maschio Angioino)

Le Castel Nuovo se trouve juste à côté du port d’où partent le ferries pour Capri, Ischia et Procida. Mais à Naples personne ne le connait sous le nom de Castel Nuovo, tout le monde l’appelle Maschio Angioino (donjon Angevin). Le château de style gothique a été construit en 1279 par Charles Ier d’Anjou qui souhaitait une position plus centrale pour contrôler ses terres qui allaient de la Toscane à la Sicile. L’aspect actuel de la forteresse ne date plus du Moyen-Age, elle a été modifiée par les Aragonais puis lors de restaurations.

Il n’y a pas grand-chose à voir à l’intérieur du Castel Nuovo mis à part la chapelle Palatine et le musée civique de la ville. Ce dernier reste néanmoins peu intéressant par rapport aux autres musées d’arts de Naples. Si vous souhaitez visiter le museo civico le billet d’entrée est de 6 € (ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 18h30).

Pour un joli point de vue sur le Maschio Angioino rendez-vous dans les jardins du Palazzo Reale (accès gratuit).

Castel Nuovo Maschio Angioino visiter Naples en 2 jours Italie
Castel Nuovo (Maschio Angioino)


Galleria Umberto I

Si vous avez déjà été à Milan vous remarquerez une certaine ressemblance avec la galleria Vittorio Emanuele II. Celle de Naples a été construite quelques années plus tard. La galerie marchande Umberto I abrite des boutiques et cafés, mais elle est moins chic que celle de Milan. On peut tout de même admirer la superbe architecture avec le dôme métallique en verre et le sol en marbre.

L’une des 4 entrées de la Galleria Umberto I donne sur la Via Toledo où se trouve l’une des meilleures boutiques de sfogliatella de Naples (La Sfogliatella Mary). Cette pâtisserie typiquement napolitaine qui ressemble à un coquillage est faite de pâte feuilletée fourrée à la ricotta et parfumée à la vanille ou à la cannelle avec des d’écorces d’orange.

Galleria Umberto I Naples Italie
Galleria Umberto I


Théâtre San Carlo

Le Teatro di San Carlo est l’un des théâtres les plus vieux d’Europe, il a été construit en 1737 sous le règne de Charles de Bourbon. Comme celui de Venise il subit un incendie et fut reconstruit en 1816 par le même architecte. Si la façade néoclassique est assez quelconque l’intérieur qui peut accueillir 1300 personnes est grandiose.

Pour visiter le théâtre San Carlo vous avez le choix entre assister à une représentation en soirée ou choisir l’une des visites guidées qui ont lieu tous les jours. Nous avons choisi la deuxième option. Les visites guidées en italien ont lieu à 10h30, 12h30, 14h30 et 16h30 et les visites guidées en anglais / italien ont lieu à 11h30 et 15h30. Le billet est à 9 € (7 € pour les -30 ans et +60 ans).

La visite qui dure environ 40 minutes débute dans la salle principale. C’est l’occasion d’admirer la belle fresque au plafond et d’écouter les explications sur l’histoire du théâtre. Elle continue par le deuxième balcon, la loge du Roi et se termine par le foyer. Pour la petite anecdote les miroirs que l’on voit dans toutes les loges permettaient aux spectateurs de voir le Roi dans sa loge située face à la scène (aujourd’hui la régie technique). Comme c’est lui qui donnait le top départ des applaudissements cela permettait aux spectateurs de ne pas faire d’impair.

Théâtre teatro San Carlo visiter Naples Italie
Teatro di San Carlo


Piazza del Plebiscito

Cette immense place de 25 000 m² qui fait face au Palazzo Reale se trouve juste à côté du théâtre San Carlo et de la Galleria Umberto I. Vous passerez forcément devant pour visiter l’un de ces monuments, il y a donc peu de chance de la rater. Sur place il n’y a rien de particulier à faire si ce n’est admirer toutes ces colonnes de style néo-classique (1846) inspirées du Panthéon romain.

Comme c’est la plus grande place de la ville il y a régulièrement des événements ou manifestations organisés sur la Piazza del Plebiscito. Lors de nos vacances à Naples il y avait une cérémonie anniversaire des Alpini (les chasseurs alpins d’Italie). Les amateurs de photographie préféreront venir le matin afin de ne pas avoir le soleil en face.

Place Piazza del Plebiscito Naples Italie
Piazza del Plebiscito


Palazzo Reale

Emblème de la domination espagnole à Naples au XVIe siècle, le Palais Royal se situe face à la Piazza del Plebiscito. Il abrite le Museo del Palazzo Reale qui regroupe une riche collection d’objets que l’on découvre au fil des 30 pièces des appartements royaux.  Il y a même un petit théâtre destinée à la famille royale. L’entrée du palais possède un superbe escalier en marbre. Une belle visite à faire à Naples pour les amateurs d’histoire et d’arts.

Horaires : 9h à 20h | Fermé le mercredi.
Tarif : 10 € (2 € pour les 18-25 ans, gratuit pour les moins de 18 ans).

Palazzo Reale Naples plazza del Plebiscito


Galleria Borbonica

Naples possède un énorme réseau souterrain de galeries creusées par l’homme à différentes époques. En effet le sol de tuf assez tendre a servi à la construction d’édifice depuis l’époque des Romains jusqu’à la Deuxième Guerre Mondiale. Il est possible de visiter ses différentes galeries regroupées sous le nom de Napoli Sotterranea.

La Galleria Borbonica (tunnel Bourbon) est une galerie construite par Ferdinand II de Bourbon en 1853 pour relier le Palazzo Reale avec la Piazza Vittoria, près de la mer et de la caserne. Ce passage militaire devait permettre de défendre le Palais Royal en cas d’attaque ou d’émeutes. La galerie emprunte en partie l’ancien aqueduc de Bolla du XVIe siècle.

Ce tunnel a servi d’abri aux habitants pendant la guerre entre 1939 et 1945. Entre 5 000 et 10 000 Napolitains se sont réfugiés ici pour échapper aux bombardements. La visite guidée commence d’ailleurs par cette période où l’on peut voir les conditions de vie difficile des habitants pendant la guerre. Plus tard et jusqu’en 1970, la galerie Borbonica servi de fourrière pour voiture et moto, ce qui explique les carcasses de vieux véhicules. La sortie se fait sur la via Domenico Morelli au niveau du parking souterrain (on est entré par la via Vico Grottone).

Il existe 4 tours différents : le tour standard (celui que nous avons fait), la Via delle Memorie, le tour aventure et le parcours spéléo. Vous trouverez toutes les informations sur le site officiel. On peut prendre les billets sur place ou sur internet avec un supplément de 1 € (également sur GetYourGuide). Visite guidée en italien ou anglais.

La visite était intéressante mais si vous avez peu de temps pour visiter Naples (moins de 3 jours), ce n’est pas une priorité. D’autant qu’il faut impérativement venir le vendredi ou le week-end pour pouvoir entrer dans la Galleria Borbonica.

Horaires : uniquement du vendredi au dimanche et les jours fériés. Tour standard à 10h, 12h, 15h et 17h.
Tarif : 10 € pour le tour standard (5 € pour les 11-13 ans et les plus de 75 ans, gratuit pour les moins de 10 ans).


Castel dell’Ovo

Après avoir visité le quartier San Ferdinando continuez en direction de Lungomare pour découvrir Borgo Marinaro et le Castel dell’Ovo. Le château de l’œuf (en français) est le plus ancien de Naples, il a été construit par les Normands au XIIe siècle. La légende raconte qu’un sorcier aurait déposé un œuf magique sous les fondations du château. Si l’œuf venait à se casser la forteresse s’effondrerait, entraînant la ruine de Naples.

L’intérieur du Castel dell’Ovo est vide, il n’y a rien à visiter. Par contre il faut monter au sommet du château pour profiter d’un joli panorama sur la ville. Manque de chance le jour de notre visite la météo était brumeuse.

Au pied de la forteresse se trouve Borgo Marinaro, un ancien village de pêcheurs qui abrite maintenant des bateaux de plaisance. On y trouve de nombreux restaurants dont le plus célèbre est Zi Teresa. Les spécialités tournent évidemment autour du poisson et des fruits de mer.

Castel dell'Ovo Naples Italie
Castel dell’Ovo
Marina port santa lucia borgo marinaro que faire à Naples en 2 jours Italie
Borgo Marinaro


Que faire à Naples : quartiers Espagnols et via Toledo

Lors de la domination espagnole à Naples au XVIe siècle, il fallut accueillir et loger les troupes de Don Pedro qui étaient chargées de surveiller et défendre la population. C’est comme ça que sont nés les Quartiers Espagnols à Naples. Les ruelles étroites en pente coincées entre le parco delle Colline di Napoli et la via Toledo ont toujours eu mauvaise réputation. D’ailleurs Daniela n’aime pas du tout ce quartier. Non pas que ça soit dangereux, mais son étiquette de quartier très populaire (les napolitains les plus pauvres habitent ici) où règne de nombreux trafics lui colle à la peau. Par contre contrairement à ce que j’ai pu lire sur certains blogs, la Camorra (la mafia napolitaine) n’est pas spécialement implantée dans les Quartiers Espagnols. Elle règne surtout sur Secondigliano au nord de Naples où vous n’irez certainement jamais (c’est d’ailleurs là qu’à été en partie filmée la série Gomorra).

Pour les touristes les Quartieri Spagnoli sont un quartier animé à l’atmosphère typique où le linge sèche aux fenêtres et les scooters roulent à fond dans les rues. On y trouve quelques œuvres de street art et de nombreux restaurants sont installés proche de la via Toledo. Par contre pas grand chose à voir côté monuments.

La via Toledo qui longe les Quartiers Espagnols est à mille lieues de cette ambiance. Il s’agit d’une grande artère commerçante en partie piétonne bordée de palais et de boutiques. On trouve également de nombreux vendeurs de faux sacs à mains installés sur le trottoir. La via Toledo relie la Piazza Plebiscito à la Piazza Dante. Vous passerez forcément par là lors de votre séjour à Naples.

quartiers espagnols naples italie
Les quartiers espagnols à Naples


Piazzetta Maradona

Les napolitains sont passionnés de football et des supporters inconditionnels du Napoli, le club de la ville. Depuis que Diego Maradona, le célèbre joueur argentin, a joué entre 1984 et 1991 pour le Napoli, il est devenu une véritable légende pour les napolitains. Un placette lui est dédiée dans les Quartiers Espagnols au bout de la via Emanuele de Deo (Murales Maradona). Même si la Piazzetta Maradona n’est pas encore son nom officiel on l’appelle déjà comme ça ici. En plus de voir une peinture murale vous pourrez acheter tout un tas d’objet qui se réfèrent à la star. Les fans apprécieront. Il existe une grande fresque bien plus jolie que celle des Quartiers Espagnols, mais elle est située sur la façade d’un bâtiment de San Giovanni a Teduccio, assez loin du centre (coordonnées).

Fresque peinture maradonna piazzetta quartiers espagnols naples italie
Fresque murale de Maradonna (quartiers espagnols)


Église Sant’Anna dei Lombardi

L’église Sainte-Anne-des-Lombards (XVe s) se trouve sur la Piazza Monteoliveto entre la via Toledo et le centre historique. La visite de l’église est gratuite, mais ce qui est intéressant de voir ici c’est le musée et les chapelles (6 €) qui regroupe de nombreuses œuvres d’art. Si vous ne comptez pas payer l’entrée vous pouvez faire l’impasse sur la chiesa di Sant’Anna dei Lombardi.

En entrant par le musée, la première chapelle à droite compte une des œuvres les plus importantes, le Compianto sul Cristo morto (lamentation sur le Christ mort). Cette sculpture en terre cuite de 1492 dont les couleurs ont disparu avec le temps représente une scène grandeur nature de personnages autour du corps du Christ (photo 2). La sacristie qui se trouve un peu plus loin possède un magnifique plafond couvert de fresques de style Renaissance toscane signées Giorgio Vasari (photo 3). On entre ensuite dans l’église (photo 1) qui compte plusieurs belles chapelles accessibles uniquement avec le billet du musée. Dans la Cappella Correale se trouve une sculpture de Michelangelo (photo 4).

Horaires musée : 9h30 – 18h30 du lundi au samedi | 12h30 – 17h30 le dimanche.
Tarif : 6 € (4 € pour les moins de 26 ans, gratuit pour les moins de 12 ans). Entrée de l’église gratuite.


Que faire à Naples dans le quartier de Chiaia

C’est l’un des quartiers chics de Naples. Il commence à la Piazza del Plebiscito et longe la mer jusqu’à Posillipo. Il y a peu de sites touristiques à voir mais l’on peut s’y promener et faire du shopping. C’est également un lieu prisé des chiattilli pour ses restaurants et bars. Ce terme en napolitain un peu péjoratif désigne les habitants de classe aisée qui ne se mélange pas à la masse populaire.


Lungomare

Cette promenade piétonne de 2,5 km longe la mer entre le Castel dell’Ovo et le port de Mergellina. C’est un lieu agréable pour se balader en profitant de l’air marin tout en contemplant le panorama sur le château et les îles de la baie de Naples (s’il fait beau pas comme sur ma photo). Par contre ici il n’y a pas de plage le long de la mer, seulement une digue de rochers. Daniela n’aime pas quand je dis ça mais je préfère ma Promenade des Anglais à Nice 🙂

Lungomare via Partenope Naples Italie
Lungomare


Via Chiaia et via Filangieri

Comme je l’indiquais précédemment, Chiaia est l’un des quartiers les plus riches de Naples. On y trouve donc naturellement des boutiques de luxe notamment dans la via Chiaia ou la via Filangieri. Les amateurs de shopping chez les grandes marques y trouveront leur bonheur. Ceux qui préfèrent l’architecture s’attarderont plus sur les immeubles de style Belle Époque ou Art Nouveau.


Palazzo Mannajuolo

En parlant d’architecture, on trouve au n°37 de la via Filangieri un palais typique du style Liberty (l’Art Nouveau napolitain). Il s’agit du Palazzo Mannajuolo construit entre 1909 et 1912 par Giulio Ulisse Arata. Il faut entrer à l’intérieur pour voir son superbe escalier ellipsoïdal en marbre. Comme c’est un immeuble d’habitation et non un musée, on ne peut entrer que de 10h à 12h et de 17h à 19h (il y a un gardien). Il est interdit de monter les escaliers.


Que faire à Naples dans le quartier La Sanita

Ce quartier populaire situé au nord du centre historique regorge de petits marchés de rue. C’est le quartier idéal pour rencontrer des habitants car ce n’est pas touristique comme dans la vieille ville.

Tout au nord de La Sanita se trouve la colline de Capodimonte qui abrite l’un des plus riches musées d’art d’Italie et les catacombes de San Gennaro. Nous n’avons pas eu le temps de faire ces deux sites (la prochaine fois) donc je ne les évoquerai pas dans ce guide sur Naples.


Musée Archéologique de Naples

Si vous aimez l’archéologie et plus particulièrement la période gréco-romaine, vous devez absolument visiter ce musée. Il est considéré comme le plus important au monde concernant l’histoire romaine. Vous me direz avec les deux villes antiques romaines situées juste à côté c’est normal. Beaucoup d’objets proviennent des fouilles de Pompéi et Herculanum ainsi que de la collection Farnèse initiée par Charles III de Bourbon.

Le musée archéologique de Naples est assez grand, si on s’attarde sur chaque objet il faut plusieurs heures pour en faire le tour. J’ai bien aimé la section sur les mosaïques provenant de Pompéi et Herculanum. Les originaux sont au musée et plus à Pompéi (ce sont des reproductions). Grâce à la conservation par les cendres du Vésuve on a retrouvé aussi des fresques peintes provenant de riches villas. Il y a également une section originale sur des œuvres érotiques antiques longtemps censurée et ouverte au public seulement depuis 2000.

Pour avoir plus d’explications vous pouvez participer à une visite guidée du musée archéologique national de Naples (comprend également le billet d’entrée coupe-file).

Horaires : 9h – 19h30 | Fermé le mardi.
Tarif : 18 € (2 € pour les 18-24 ans, gratuit pour les moins de 18 ans). Il faut ajouter 1,5 € pour visiter la section « Magna Grecia » (que je recommande pour ses mosaïques).


Palazzo dello Spagnolo

Ce palais construit en 1738 par l’architecte Ferdinando Sanfelice se situe dans la via Vergini juste au dessus de la Piazza Cavour. Depuis le centre historique cela demande un détour d’une dizaine de minutes. Déclaré monument national en 1925, son escalier interne à ailes de faucon de style baroque napolitain est un chef d’œuvre.

C’est aujourd’hui un immeuble d’habitations et en regardant une vieille dame monter chez elle je me disais que ça fait quand même un paquet d’escaliers à monter et descendre à chaque fois. Parce qu’évidemment il n’y a pas d’ascenseur. Si le Palazzo dello Spagnolo vous plait sachez que l’on peut y loger dans cet appartement avec terrasse. C’est assez proche du centre pour visiter Naples.


Visiter Naples en 1 jour : les incontournables

Une seule journée pour visiter Naples c’est vraiment trop court. Si vous n’avez pas plus de temps à consacrer à la ville car vous partez sur les îles ou la côte amalfitaine, il faudra faire des choix judicieux en fonction de vos centres d’intérêts. Voilà un programme que je propose pour visiter Naples en 1 jour avec les sites incontournables à faire.

  • Débutez la journée par le centre historique et la visite de l’église du Gesù Nuovo, l’une des plus belles.
  • Quelques mètres plus loin entrez dans la basilique et le monastère de Santa Chiara.
  • Passez voir le magnifique Cristo Velato dans la chapelle Sansevero (réservation indispensable). Fermé le mardi.
  • Déjeuner dans le centre histoire à l’Antica Trattoria Da Carmine.
  • L’après midi filez vers la colline du Vomero (funiculaire) pour aller admirer la plus belle vue de la ville depuis le Castel Sant’Elmo.
  • Juste à côté faites un tour dans la chartreuse San Martino, un joyau du baroque napolitain.
  • Retournez dans le centre historique pour visiter le Duomo (ouvert de 16h30 à 18h30 l’après-midi).
  • Le soir aller manger la meilleure pizza napolitaine chez Gino e Toto Sorbillo.


Visiter Naples en 2 jours : l’essentiel

Avec 2 jours pour visiter Naples cela vous laisse un peu plus de temps pour découvrir la ville et cela sera moins speed. Reprenez le programme des incontournables de la journée précédente (en l’allégeant si vous n’avez pas pu tout faire). Pour le deuxième jour voici une idée d’itinéraire.

  • Si votre hébergement est dans le centre historique commencez par visiter les églises que vous n’avez pas vu hier. En vous promenant dans les ruelles faites un tour à Santa Maria delle Anime, San Gregorio Armeno, San Paolo Maggiore et San Domenico Maggiore.
  • Ou si vous préférez l’archéologie passez la matinée au Musée Archéologique de Naples.
  • Le midi vous trouverez facilement une adresse pour manger dans le centre historique.
  • L’après-midi descendez la via Toledo ou prenez le métro jusqu’à Municipio.
  • Une fois dans le quartier Ferdinando faites un tour pour voir l’architecture de la Galleria Uberto I et le Castel Nuovo.
  • Prenez un thé ou un café avec une pâtisserie au Gran Caffe Gambrinus.
  • En sortant vous devriez être à l’heure pour la visite guidée (15h30) du Théâtre San Carlo.
  • Passez ensuite sur la place Plebiscito pour aller visiter le Palazzo Reale situé en face.
  • Dirigez vous vers le Castel dell’Ovo et Lungomare pour admirer le coucher de soleil.
  • Le soir faites un resto de poissons ou fruit de mer à Borgo Marinaro (au pied du Castel dell’Ovo).


Visiter Naples en 3 jours : le tour complet

En 3 jours vous pourrez faire le tour complet des choses à faire à Naples. Vous pouvez reprendre le programme précédant sur 2 jours et ajouter les sites touristiques suivants.

  • Prenez le bus pour monter sur la colline de Capodimonte.
  • Visiter le Palazzo Reale di Capodimonte qui présente une exceptionnelle collection d’œuvres d’art, l’une des plus riches d’Italie.
  • En sortant vous pourrez prendre l’air dans le Parco di Capodimonte, un jardin baroque.
  • Tout proche les catacombes de San Gennaro (visite guidée) sont les plus anciennes de Naples.
  • Retournez dans le centre historique pour visiter Napoli Sotterranea, les galeries souterraines. Il y en a plusieurs comme la Galleria Borbonica.
  • Faites ensuite un tour dans les Quartiers Espagnols jusqu’à la Piazzetta Maradona.

Si vous avez marre de la ville vous pouvez tout aussi bien aller sur les îles de Capri ou Procida dans la baie de Naples. La montée jusqu’au Vésuve et la visite des villes antiques de Pompéi et Herculanum font aussi partie des options. Sinon faites en votre programme pour visiter Naples en 4 jours.


Que voir dans les environs de Naples


Les îles Capri, Procida et Ischia

Les 3 îles touristiques de la baie de Naples sont Capri, Procida et Ischia. Chacune a un visage et une atmosphère différente, vous pouvez visiter les trois (si vous avez pas mal de temps) où choisir celle qui correspond le plus à vos attentes. Capri est l’île chic appréciée de la jetset et qui compte de nombreuses boutiques de luxe (comme Portofino ou Porto Cervo). Plus petite des trois îles Procida est la plus authentique. L’ambiance de village de pêcheurs a été préservée du tourisme de masse. Ischia la plus grande est réputée pour ses jardins et sources thermales. Toutes possèdent des plages pour se baigner l’été.

Il est facile de se rendre sur Capri, Procida et Ischia au départ de Naples. Depuis le port molo Beverello (à côté du Castel Nuovo) des ferries de plusieurs compagnies font la liaison. Sinon vous pouvez également choisir une excursion organisée qui vous emmènera lors d’une croisière découvrir toutes les merveilles de la baie de Naples.

L'île de Procida en Italie
L’île de Procida dans la baie de Naples


Pompéi et Herculanum

Les environs de Naples comptent deux sites archéologiques majeurs, la célèbre Pompéi et la moins connue Herculanum. Ces deux cités ensevellies en 79 par les cendres et les boues du volcan Vésuve ont été figées dans le temps comme à l’époque Romaine. Les ruines des villages sont exrémement bien conservées. Si vous hésitez entre les deux, sachez qu’Herculanum est plus petit que Pompéi et demande donc moins de temps de visite.

Pompéi et Herculanum sont facilement accessibles depuis Naples par le train Circumvesuviana qui se prend à la gare centrale (place Garibaldi dans le centre historique). Sinon vous pouvez opter pour une excursion organisée au départ de Naples. Vous également prendre la navette pour Pompéi.


Le Vésuve

L’icone du panorama de la baie de Naples fait partie des volcans les plus actifs au monde. Il est intégré au parc national du Vésuve qui propose plusieurs sentiers de randonnée. Il est possible de monter au sommet (1281 m) pour voir le cratère. D’en haut le panorama sur Naples est superbe.

Vous pouvez aller au Vésuve en train (Circumvesuviana), bus ou voiture. Il y a un parking pour se garer au niveau de la billeterie. Il faut ensuite marcher 20 à 30 m sur un sentier en gravier pour arriver jusqu’au cratère. Si vous ne souhaitez rien organiser, choisissez un tour privé plus pratique.


La côte amalfitaine

C’est l’une des régions les plus touristiques de l’Italie du Sud, classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Avec son littoral découpé qui plonge dans la mer, la côte amalfitaine est une destination à part entière si vous aller visiter Naples. Elle a une petite ressemblance avec les Cinque Terre pour ses villages aux maisons colorées accrochées à flanc de falaise.

Sorrente, Positano et Amalfi sont quelqu’uns des villages à ne pas manquer. La côte amalfitaine étant très touristique en été, évitez autant que possible les mois de juillet et août. Comptez 3 jours pour visiter la région. Si vous avez peu de temps il existe des excursions au départ de Naples pour s’y rendre à la journée.


Quel hébergement pour visiter Naples

Je vous conseille de choisir le quartier historique pour vous loger, c’est le mieux placé en terme de sites à voir et de restaurants. Et contrairement à ce que l’on peut penser ce n’est pas forcément bruyant. Nous avons passé une semaine à Naples dans un appartement super bien placé et au calme absolu en plein centre !

  • 55 € : Casina in Centro Storico, l’une des adresses les moins chères avec d’excellents retours pour loger dans le centre historique de Naples. L’appartement de 25 m² est moderne et très bien équipé (télévision avec Netflix, machine à café, …).
  • 63 € : Mimì Terrace, cet hébergement propose des chambres doubles avec salle de bain privative. Le gros plus est le rooftop du B&B qui propose une vue à 360° sur Naples. Cuisine commune. Très bien placé dans une rue au calme.
  • 64 € : La Stanza a parte, dans le quartier chic Chiaia proche de la piazza Plebiscito cette maison d’hôtes propose des chambres avec petit déjeuner compris (fait maison) et salle de bain refaite à neuf. Petit balcon pour admirer la vue.
  • 70 € : Sleep & Zupp Casa Olimpia, cet appartement de 80 m² permet d’accueillir jusqu’à 4 personnes (salon + chambre). Il est doté d’une cuisine équipée et d’un lave linge, idéal pour les longs séjours. Très bien placé à côté du monastère de Santa Chiara.
  • 99 € : Hotel Nunù, pour ceux qui préfèrent le service d’un hôtel ce 4 étoiles propose des chambres avec salle de bain moderne et petit déjeuner compris. Elles possèdent toutes un balcon avec vue sur la ville. Très bien placé et proche du port pour prendre les ferries.
  • 100 € : Sellaria4 Guest House, voilà l’appartement que nous avons choisi pour notre séjour à Naples et on le recommande à 100 % ! Très bien placé sur une petite place face à une fontaine et au calme. Cuisine, belle chambre et grande salle de bain. Tout est neuf.
  • 200 € : Relais Della Porta, une adresse pour se faire plaisir dans cet hôtel 4 étoiles à la décoration digne d’un palais. Chambres avec lit king-size et petit déjeuner compris mais également des suites magnifiques. Très bien placé sur la via Toledo.


Où manger : spécialités napolitaines

Impossible de visiter Naples sans goûter à sa délicieuse cuisine, l’une des meilleures d’Italie. Si la pizza napolitaine est connue dans le monde entier, on y trouve un grand nombre de plats et de desserts typiques de la région. Ici les tomates poussent sur les pentes du Vésuve (ce qui leurs donnent un gout unique) et on trouve la meilleure mozzarella di buffala.

Vous ne risquez pas de mourir de faim à Naples, on trouve des snacks et pâtisseries qui vendent à emporter à tous les coins de rues. La tentation est partout. La pizza fritta (un genre de pizza calzone frite dans l’huile) ou la pizza al taglio (pizza à la coupe) sont très populaires auprès des napolitains (et des touristes) pour manger sur le pouce le midi.

Voici les adresses qu’on recommande pour manger des plats typiques de Naples :

  • Pizzeria Gino e Toto Sorbillo : souvent considéré comme la meilleure pizza de Naples. Sorbillo possède plusieurs adresses dans la ville (pizza et pizza fritta à emporter) mais l’originale se trouve dans le centre historique. Il faut venir tôt (18h30) pour éviter d’attendre trop longtemps. La pizza margherita est à 5,5 € auquel il faut ajouter 2 € de couvert sur place.
  • Pizzeria da Michele : une autre adresse hyper connue pour manger la pizza à Naples. La salle est assez petite, il fait principalement à emporter (il faut prendre son ticket comme chez le poissonnier). Là aussi beaucoup de monde, margherita à 5 €. Ouvert de 11h à 23h.
  • Teresa Iorio : si vous souhaitez manger la pizza fritta je vous conseille cette petite adresse du centre historique (au sud de l’arrêt de métro Universita). Teresa est tout simplement championne du monde de la pizza frite napolitaine et l’affiche fièrement sur sa boutique.
  • Antica Trattoria Da Carmine : pour manger des plats napolitains typiques dans le centre historique on recommande cette superbe trattoria. C’est bon et pas cher (plats de pâtes autour de 10 €). Fermé le lundi et ne prend pas de réservation.
  • Trattoria e Pizzeria Spaccanapoli : installée en plein cœur de centre historique sur la Via San Biagio Dei Libra, cette authentique trattoria qui possède une petite terrasse sur la place en face sert une authentique cuisine napolitaine.
  • Magnolia : ce restaurant chic du quartier Chiaia installé dans une jolie cour intérieure sert une cuisine fusion raffinée et d’excellents cocktails. Les prix sont plutôt élevés mais on y mange très bien.
  • Gran Caffe Gambrinus : ce café fondé en 1860 à côté de la piazza del Plebiscito est une véritable institution à Naples. Il a vu défiler tous les grands noms de la ville. On y vient surtout pour la cadre qui nous plonge dans le passé mais les pâtisseries sont très bonnes. Les prix sont à la hauteur du lieu.
  • Pasticceria Giovanni Scaturchio : cette pâtisserie du centre historique est connue de tous les napolitains pour faire la meilleure pastiera. Ce gâteau est servi traditionnellement à Pâques mais on le trouve toute l’année. A gouter absolument !
  • La Sfogliatella Mary : j’en ai déjà parlé dans ce guide sur Naples mais pour manger les meilleures sfogliatella de la ville rendez-vous dans cette petite boutique à l’entrée de la Galleria Umberto I.
cuisinie gastronomie spécialités culinaires napolitaines pates pizza sfogliatella pastiera naples italie
Les spécialités napolitaines


Apprendre la cuisine napolitaine

Pour essayer de refaire chez vous les bons plats que vous avez découvert lors de votre séjour à Naples, quoi de mieux que d’assister à un cours de cuisine. C’est l’occasion d’apprendre tous les secrets de la fabrication de la véritable pizza napolitaine et des pâtes.


Conseils pratiques pour visiter Naples


Comment aller à Naples

  • Avion : c’est le plus simple, le plus rapide et le moins cher pour aller à Naples. Plusieurs compagnies lowcost proposent des billets pas chers toute l’année. Pour rechercher le meilleur tarif je vous conseille d’utiliser ce comparateur de vols.
  • Train : la gare ferroviaire de Napoli Centrale se trouve en centre ville dans le quartier historique. Le train est une bonne solution si vous venez d’une autre ville italienne, comme Rome par exemple. Depuis la France le voyage est un peu long.
  • Voiture : ce n’est pas la solution la plus pratique et la plus rapide, car vous n’aurez pas besoin d’une voiture pour visiter Naples. De plus la conduite des napolitains étant assez folklorique par rapport au reste de l’Italie, mieux vaut ne pas tenter l’expérience.


Comment rejoindre le centre ville depuis l’aéroport de Naples

L’aéroport de Naples se trouve à 4 km du centre historique (10 à 20 min en voiture suivant la circulation). Pour rejoindre le centre vous avez le choix :

  • Navette aéroport Alibus : cette ligne de bus spéciale circule entre l’aéroport et la gare ferroviaire (place Garibaldi) dans le centre historique. Le bus continue ensuite vers le port de Mossa et celui de Beverello (également dans le centre de Naples). Les billets à 5 € s’achètent en ligne, à bord ou aux distributeurs automatiques situés dans la zone des arrivées de l’aéroport. Fréquence toutes les 10 à 20 min. En sortant de l’aéroport suivait le panneau Alibus pour trouver la navette.
  • Taxi : les taxis à Naples fonctionnent avec un compteur et font payer un supplément pour les bagages. Mais au départ de l’aéroport il y a un prix fixe pour se rendre dans le centre. C’est 18 € pour la gare centrale et 21 € pour la Piazza Municipio. Attention à bien demander le tarif fixe avant de monter sinon le taxi enclenche le compteur et cela vous coûtera plus cher (24 € au lieu de 18 € dans notre cas). Le chauffeur nous a fait le coup du compteur, heureusement Daniela est napolitaine et en parlementant 10 min il a accepté de nous faire payer le prix fixe.


Comment se déplacer à Naples

Il est facile de se déplacer à pied pour visiter Naples car les sites touristiques à voir sont principalement regroupés autour du centre historique. Il peut être néanmoins pratique d’utiliser le métro pour gagner du temps (billet 1,2 € à acheter aux automates sur place ou aux boutiques). Le réseau compte plusieurs lignes mais la plus utile est la ligne 1 qui traverse le centre et passe proche du port. Le métro napolitain est loin d’être fiable, nous avons par exemple attendu 20 min pour voir arriver une rame à l’heure de pointe du matin. En plus du métro trois funiculaires (billet 1,2 €) permettent de monter sur la colline du Vomero.

Les fans du bus rouge hop on hop off seront ravis de savoir qu’il existe aussi pour visiter Naples. Vous pouvez acheter le billet 24 h pour le bus à arrêts multiples (24 €) sur ce site (annulation gratuite jusqu’à 24h à l’avance). Il existe deux circuits différents, je vous laisse regarder les arrêts sur le lien que j’ai donné. Cela peut être pratique pour ceux qui ont du mal à marcher.


Quand visiter Naples

La capitale de la Campanie peut se visiter toute l’année mais les meilleures périodes pour visiter Naples sont le printemps (avril à juin) et l’automne (septembre et octobre). L’été il peut faire très chaud et au mois d’août beaucoup de restaurants et boutiques sont fermés car les napolitains prennent leurs vacances. En juillet août il y aura également beaucoup de monde sur les îles et la côte amalfitaine. Si vous comptez vous rendre à Capri, Ischia ou Procida évitez l’hiver où tout est fermé de novembre à avril.


Combien de jours pour visiter Naples

Comme je l’ai déjà indiqué dans ce guide de voyage, Naples est une ville différente du reste de l’Italie. Si vous ne prenez pas le temps de découvrir son charme au delà de la première impression que l’on peut avoir en arrivant, vous allez passer à côté de votre séjour. C’est pour cette raison que je conseille de visiter Naples en 2 jours minimum (3 jours est le mieux). Et dans ces deux jours je n’inclus pas les escapades sur les îles, à Pompéi ou au Vésuve. Comptez au moins 5 jours à Naples si vous souhaitez explorer les alentours et plus d’une semaine en ajoutant la côte amalfitaine.

Ce guide sur Naples touche à sa fin. J’ai essayé d’être le plus complet possible et de vous présenter toutes les choses à faire à Naples. Evidemment nous n’avons pas pu tout voir, mais nous reviendrons forcément ! Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser dans les commentaires du blog.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus