Accueil DestinationsEuropeCroatie Visiter l’Istrie : 15 choses à faire lors d’un road trip
Visiter Istrie en Croatie village motovun vue drone

Visiter l’Istrie : 15 choses à faire lors d’un road trip

0 commentaire

Située au nord ouest de la Croatie à la frontière de la Slovénie, l’Istrie ne fait pas partie des régions privilégiées par les voyageurs lorsqu’il s’agit d’organiser un road trip en Croatie. Pourtant visiter l’Istrie contraste avec le reste du pays et notamment la région de la Dalmatie plus au sud. Le principal attrait de cette péninsule longtemps sous influence italienne réside dans la découverte des villages perchés de l’arrière pays, où la gastronomie à base d’huile d’olive et de truffes a gardé une place importante. Le littoral abrite également de jolies villes comme la superbe Rovinj à l’influence vénitienne et la cité romaine de Porec avec sa basilique classée.

Que faire et voir lors d’un road trip en Istrie et où dormir ? Je vous livre dans ce guide du blog tous mes conseils pour visiter l’Istrie en Croatie.


Visiter l’Istrie : que faire et voir ?

De part sa taille (2 820 km² de superficie) et sa forme, la péninsule de l’Istrie se prête bien à un road trip de quelques jours. Les distances n’étant pas très grandes entre chaque villes et villages, l’idéal est de trouver un point de base pour rayonner à partir de celui-ci et visiter chaque jour un nouveau coin sur le littoral ou dans l’intérieur des terres.

L’Istrie se trouve à la frontière de la Slovénie, vous pouvez facilement faire un détour par cette dernière surtout si vous arrivez de l’Italie. Tout proche vous pouvez visiter la ville de Piran (qui ressemble à Rovinj) et les grottes de Skocjan ou Postojna.

J’ai reporté sur la carte ci-dessous les villes et points d’intérêts que j’évoque dans cet article (en gris ceux où nous n’avons pas été). Cela vous permettra d’avoir un rapide aperçu des sites à visiter en Istrie.

Carte infographie visiter l'Istrie en road trip

Rovinj

Avec son campanile qui rappelle que la ville fût longtemps sous l’influence de Venise, Rovinj est certainement la plus belle ville de l’Istrie et notre coup de cœur en Croatie. On est tombé sous le charme de ses petites ruelles pavées, ses maisons aux façades colorées et son port qui offre une vue magnifique sur la ville. Les couchers de soleil sur l’Adriatique y sont splendides, et prendre un verre en terrasse ou posés sur les rochers pour contempler ce spectacle est l’une des choses à ne pas manquer. Il ne faut pas plus d’une journée pour faire le tour de Rovinj, mais on a tellement adoré l’ambiance qu’on y est venu tous les soirs.

Pour plus d’informations sur les choses à voir consultez l’article visiter Rovinj.

Vue sur la vieille ville de Rovinj en Croatie depuis les quais du port


Poreč

Fondée par les Romains au IIe siècle avant J.-C., Porec est l’une des destinations touristiques majeures en Istrie. Les vacanciers viennent chercher le soleil et les plages mais aussi faire la fête. C’est devenue une destination très populaire auprès des jeunes fêtards. Pour les autres son attrait majeure est la basilique euphrasienne classée au patrimoine mondial de l’Unesco. De type byzantin et datant du VIe siècle, elle comprend en plus de la basilique ornée de superbes mosaïques, un baptistère octogonal où étaient baptisés les premiers chrétiens, une sacristie, un palais épiscopal et un campanile rajouté au XVIe siècle.

Retrouvez plus d’informations sur les sites à ne pas manquer dans l’article visiter Porec.

Que faire à Porec en Croatie


Motovun

C’est l’un des villages perchés les plus connus de l’Istrie, faut dire que posé sur sa colline à 270 m et entouré de remparts médiévaux il a plutôt fière allure. Les remparts ont été érigés en 1278 lors de la prise de la ville par Venise. Il est possible de se balader dessus et de faire le tour de Motovun tout en admirant la vue et les jardins intérieurs. Les tickets pour accéder aux remparts s’achètent à l’office du tourisme (lors de notre voyage la barrière était ouverte, on est passé ni vu ni connu).

A l’intérieur des remparts de Motovun au détour des ruelles pavées ou d’une place, vous croiserez une église du XVIIe siècle avec sa façade jaune, une tour-clocher du XIIIe siècle et des palais. Motovun est également connu dans la région pour organiser chaque année un festival international du film au mois de juillet.

En dehors des mois de juillet et aout vous n’aurez aucun mal à vous garer tout en haut de la route qui mène à Motovun (en septembre il n’y avait pas grand monde). Le stationnement est payant (15 KN / h de juin à fin septembre) et l’unique horodateur se trouve à côté du snack juste avant d’entrer dans le village. En été si toutes les places le long de la route sont déjà occupées il faudra se garer sur ce parking et monter à pied (15 min) où utiliser la navette payante.

Village de Motovun en Croatie vue drone
Village de Motovun en Croatie visiter Istrie
Village de Motovun en Istrie


Hum

Ce minuscule village de 28 habitants se limitant à une rue s’est autoproclamé plus petit village au monde. Je ne pense pas que ça soit vrai, mais d’un point de vue marketing cela fait venir les touristes. Hum n’en reste pas moins très charmant et l’une des étapes à ne pas manquer lors d’un road trip en Istrie. Le village date du XIe siècle mais son apparence actuelle date de 1562. On entre dans le village par une belle double porte qui débouche sur la place principale où l’on trouve une chapelle romane.

Vu sa petite taille on peut vite se sentir à l’étroit à la haute saison, mieux vaut privilégier une visite en dehors des mois de juillet août ou venir tôt le matin.

Le parking sur place est payant : 10 KN pour les voitures (7KN pour les motos et 20 KN pour les camping-cars). Le ticket est valable toute la journée mais en 1 heure vous aurez largement le temps de faire le tour du village 2 fois en lisant toutes les pancartes explicatives. A moins que vous restiez 3 heures dans la boutique de souvenirs comme madame 🙂

Village de Hum en Croatie visiter l'Istrie
Ruelle pavée du village de Hum en Croatie visiter l'Istrie
Ruelle du village de Hum en Istrie


Grožnjan

Groznjan est un joli village médiéval fortifié qu’il serait dommage de rater si vous avez l’occasion de visiter l’Istrie. Il est surnommée la « Cité des Artistes » depuis que plusieurs créateurs se sont installés dans des maisons abandonnées du village au cours des années 60. Groznjan fut sous la coupe vénitienne de 1358 à 1797 avant de passer entre les mains de la France, de l’Empire d’Autriche, de l’Italie puis de la Yougoslavie.

Parmi les monuments importants de Groznjan, on trouve le château (1102), deux églises (1554 et 1748), une loggia du XIVe siècle, un palais baroque (1681) et une forge (1406). Et bien sûr les classiques boutiques de souvenirs qui vendent de l’huile d’olive, de la truffe et d’autres spécialités de l’Istrie.


Pazin

Le village de Pazin est célèbre pour son gouffre (287 m de long) créé par la rivière souterraine Pazincica et qui inspira Jules Verne pour ses romans. Mais l’attraction principale est son château construit sur un rocher escarpé, dont la première mention fût faite en 983. L’apparence actuelle remonte au XIVe siècle. C’est la plus grande forteresse d’Istrie et la mieux conservée.

Un sentier permet de descendre au fond du gouffre, le point de départ se situe après le grand pont quand on vient du château. Les plus aventureux s’essaieront à la tyrolienne de 280 m de long qui franchit le gouffre à 100 m de hauteur.


Svetvinčenat

Nous avons découvert Svetvincenat par hasard lors de notre road trip en Istrie. Son joli château que l’on voit sur la route entre Rovinj et Rabac nous a incité à faire une pause ici. Ce château Morosini-Grimani du XIIIe siècle se visite (70 KN, 10h-18h, fermé le lundi), même s’il ne semble pas y avoir grand chose à voir mis à part les tours et murailles. Il est possible de participer à un escape game (100 KN), ce qui doit être plus sympa pour le coup.

Arrêtez-vous à Svetvincenat si vous passez dans le coin mais cela ne vaut pas spécialement le détour lorsque l’on vient visiter l’Istrie.


Labin

Située sur une colline au dessus de la station balnéaire de Rabac, Labin est une bourgade médiévale entourée de remparts qu’il est agréable de visiter en Istrie avant de se rendre sur les plages. C’est l’un des plus beaux villages perchés de Croatie.

L’entrée de la vieille ville de Labin se fait par une porte du XVe siècle surmontée du lion vénitien juste derrière les remparts où se trouve un canon. Le chemin pavé débouche sur une place autour de laquelle se trouve une église et un beau palais baroque de 1630 à la façade rouge. N’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles, les différents sites sont indiqués par des panneaux signalétiques. Lors de votre voyage en septembre le village était presque désert, ce qui était plutôt agréable pour s’imprégner de l’atmosphère des lieux (les touristes étaient tous à la plage de Rabac).


Rabac

C’est l’une des stations balnéaires les plus réputées d’Istrie grâce à ses plages à l’eau transparente le long de la baie de Kvarner. C’est à Rabac que nous avons trouvé les plus belles plages d’Istrie et où nous avons finalement posé notre serviette pour passer quelques heures à profiter de la mer. Nous avons choisi la plage de Girandella (plaža Girandella) qui est englobée par le complexe hôtelier Bellevue Resort. Une fois garé à l’intérieur du complexe il suffit de suivre le littoral ponctuée de nombreuses petites criques et plages de galets ou gravillons pour choisir celle que l’on préfère. Public ou privé, avec ou sans transats, il y en a pour tous les goûts.

Rabac est une destination très fréquentée par les Allemands, nous en avons croisé beaucoup lors de notre voyage en Istrie. Côté culture, le Festival de Rabac dédié à la musique électronique a lieu dans la ville tous les ans.


Les autres sites à voir

Nous n’avions que 4 jours pour visiter l’Istrie lors de notre voyage en Croatie et nous avons du faire des choix sur les sites à voir. J’ai éliminé les lieux suivants car il me semblait moins intéressants :

  • Pula : la ville est surtout connue pour ses vestiges romains et son amphithéâtre. Pour Dianela (qui est italienne si vous ne suivez pas le blog), une fois qu’on a vu Rome les autres villes romaines n’ont plus d’intérêt.
  • Cap Kamenjak : ce parc national est situé à l’extrême sud de la péninsule juste après Pula. Si vous visitez cette dernière cela vaut le coup de faire un crochet par le parc. J’ai lu des avis assez contradictoires sur ce parc et comme il est assez éloigné du reste nous n’y avons pas été. N’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires si vous avez aimé ou pas.
  • Iles Brijuni : le côté excursion organisée avec visite en petit train sur une île où il y a un parc safari (que je boycotte) ne m’a pas trop incité à y aller (en plus le prix est assez élevé). Les paysages restent identiques à ce que l’on peut voir sur le littoral de l’Istrie.


Goûter à la truffe

Ne quittez pas l’Istrie sans avoir goûté à la truffe, la spécialité de la région. Il y a la truffe noire que l’on trouve toute l’année et la truffe blanche qui n’est disponible qu’à partir de mi-septembre. Mais cela dépend des années car lors de notre road trip en Istrie en septembre il n’y avait pas encore de truffes blanches.

Dans la campagne autour des villages perchés de Hum et Motovun, vous trouverez des petits restaurants servant une excellente cuisine et des plats à base de truffe. Je pensais ne pas trop aimé ce champignon au gout particulier et je peux vous dire que je me suis régalé à chaque fois. Nous avons même mangé un gâteau au chocolat saupoudré de tranches de truffes et d’huile d’olive.

Voici deux adresses que nous avons testés et que je recommande : Humska konoba dans le village de Hum et Konoba Vela Vrata dans le village de Beram (à 5 km de Pazin). Pour des plats avec de vraies tranches de truffes rappées les prix sont vraiment abordables. A Beram nous avons payés 270 Kn (35 €) pour deux assiettes de fuzi à la truffe, un verre de vin local et un gâteau au chocolat à la truffe.


Que faire dans les environs de l’Istrie


Opatija

Station balnéaire réputée à l’époque de l’Empire austro-hongrois (XIXe siècle), Opatija possède une jolie promenade en bord de mer (Lungomare) de 12 km face au golfe de Kvarner. Cet itinéraire longe de belles villas et de superbes jardins, malheureusement la météo n’était pas de la partie lors de notre visite.

Opatija se trouve géographiquement dans l’Istrie mais est rattaché administrativement à la région de Rijeka. Si vous réalisez un road trip en Croatie vous passerez forcément par Opatija pour rallier l’Istrie au sud du pays, cela peut être l’occasion d’une petite pause.


Rijeka

Troisième plus grande ville du pays, Rijeka (Fiume en Italien) ne fait pas vraiment partie des choses à visiter en Istrie. Pour tout vous dire si ce n’était pas sur l’itinéraire de notre voyage en Croatie on ne se serait jamais arrêté. Car de prime abord la ville ne semble pas très accueillante avec la vision des grues sur le port et des tours d’immeubles en périphérie. Rijeka possède tout de même un centre avec des bâtiments de style austro-hongrois comme à Opatija. Nous avons fait une visite rapide du château de Trsat (XIIIe siècle) et du Sanctuaire de Notre Dame de Trsat avant de nous rendre sur l’île de Rab. Ces deux sites se trouvent sur une colline à 138 m d’altitude d’où on profite d’une vue sur toute la ville.

Vous l’aurez compris, si vous êtes pressés faites l’impasse sur Rijeka, vous ne manquerez pas grand chose. On retrouve de toute façon des châteaux dans pas mal de villes croates. Si vous continuez votre route vers le sud vous en verrez à Sibenik et Trogir.


Où dormir en Istrie

L’idéal pour visiter l’Istrie est de prendre un hébergement à peu près dans le centre de la péninsule. De cette manière vous ne serez jamais à plus d’une heure de route des sites incontournables à voir. Les prix des logements varient en fonction de la saison avec un pic en juillet août, pensez à réserver à l’avance.

Lors de la préparation de notre road trip en Istrie j’avais regardé dans un premier temps les hébergements autour de Pazin qui correspond au centre géographique de l’Istrie. Avec le recul je suis content de ne pas avoir pris un logement dans ce secteur car c’est un peu trop isolé et calme (pour ne pas dire « mort »). Au final nous avons loué un appartement dans un petit village juste avant d’arriver à Rovinj.

Rovinj se situe au milieu de la péninsule mais avec le gros avantage d’être au bord de la mer. C’est surtout la plus belle ville d’Istrie et la plus agréable pour flâner ou boire un verre. Pour moi les alentours de Rovinj sont la meilleure solution pour dormir en Istrie lors d’un road trip. Côté pratique il y a un grand supermarché Kaufland juste avant d’entrer dans Rovinj, parfait pour faire ses courses.

Porec dispose également d’une position stratégique et vous pouvez tout autant choisir cette dernière, surtout si vous aimez les ambiances jeunes et festives. Il y a également plus de choix en terme de plages. Pour notre part nous avons trouvé la ville moins sympa que celle de Rovinj qui reste notre coup de cœur en Croatie.

Dernière solution si vous souhaitez un séjour très orienté sur les plages et la détente, c’est de prendre un hébergement dans la station balnéaire de Rabac sur la côte sud-est de l’Istrie. Et pour les adeptes d’hébergement en camping, vous en trouverez de nombreux sur toute la côte ouest de la péninsule.


Hébergements autour de Rovinj

  • 36 € : Apartments Rajci, l’une des adresses les moins chères pour dormir à Rovinj, cet studio de 23 m² avec une terrasse et une cuisine équipée est parfait pour les petits budgets. Parking sur place.
  • 59 € : Villa Allegria, cette maison d’hôtes située au calme à 2 km du port propose de jolies chambres avec une petite terrasse et vue sur le jardin. Grande piscine et parking gratuit.
  • 67 € : Apartments Branko, situé à 1 km du centre historique (10 min à pied) ce joli appartement de 30 m² est équipé pour cuisiner. Belle terrasse avec vue sur le jardin et parking privé gratuit.
  • 87 € : LUCIJA 2, cet appartement de 48 m² pour 4 personnes parfait pour les familles nombreuses ou les couples d’amis possède une terrasse avec vue. Bon emplacement pour visiter l’Istrie en road trip. Parking privé gratuit.


Logements autour de Porec

  • 40 € : Apartman Alberta, situé à moins de 2 km de la vieille ville ce joli appartement de 35 m² avec une terrasse en rez de jardin est d’un excellent rapport qualité / prix. Idéal pour un road trip en Istrie.
  • 70 € : Apartments Niko, ce bel appartement situé en rez de chaussée possède une grande terrasse et un jardin avec jacuzzi. Entièrement meublé avec une grande salle de bain il est situé à 2,4 km de la plage.
  • 78 € : Apartment Alex, situé à 100 m de la plage et facilement accessible à pied cet appartement de 25 m² possède tout le nécessaire pour passer un long séjour à Porec (terrasse, barbecue, lave linge, cuisine équipée, …).


Hébergements à Rabac

  • 33 € : Apartment Chantal, ce studio de 27 m² avec terrasse et vue mer est l’une des adresses les moins chères pour dormir à Rabac. Joli jardin avec piscine, chaises longues et barbecue.
  • 56 € : Apartment Lidija, bien situé à 100m de la plage publique et proche de la ville et des commerces, cet appartement de 38 m² tout équipé possède 2 lits (le tarif est jusqu’à 4 personnes).
  • 80 € : Apartment Boris, cet appartement de 45 m² avec 2 chambres pouvant loger 4 personnes est entièrement équipé. Il possède une terrasse avec une magnifique vue sur la mer. Une belle adresse pour visiter l’Istrie.


Campings en Istrie

Bénéficiez de 15 € offerts sur votre réservation de camping avec le code CARNETS15. Offre valable sur toutes les dates 2022 sans minimum d’achat.

  • Camping Lanterna Premium Resort, ce camping 4 étoiles se trouve au sud de la ville de Novigrad. Vous avez le choix entre des tentes, bungalow et mobilhome. Piscine et nombreux équipements. A partir de 96 € pour 3 nuits.
  • Camping Polari, cet hébergement 3 étoiles se trouve à proximité de la plage et à 5 km au sud de Rovinj. Il propose des hébergements en tente et bungalow pour 5 à 6 personnes. Piscines et nombreuses activités et services. A partir de 69 € pour 3 nuits.
  • Camping Amarin, cet établissement de standing 3 étoiles se trouve à 5 km au nord de la vieille ville de Rovinj. Hébergement en bungalow toilé de 6 personnes. Piscine d’eau de mer et plage à quelques mètres. A partir de 69 € pour 3 nuits.
  • Camping Bijela Uvala, cet hébergement 4 étoiles au sud de Porec propose des bungalow, tentes et mobilhome à 50 m de la plage. Piscine, épicerie, terrain de tennis et bar snack sur place. A partir de 72 € pour 3 nuits.
  • Camping Bi Village, situé au nord de la ville de Pulace camping 4 étoiles possède des tentes et mobilhome pour vous accueillir lors de vos vacances en Istrie. Emplacement au bord de mer avec une piscine et de nombreux services. A partir de 133 € pour 3 nuits (225 € la semaine).


Organiser un road trip en Istrie


Quand visiter l’Istrie

La région peut se visiter toute l’année grâce à son climat agréable, mais la période idéale pour visiter l’Istrie se situe entre les mois de mai et septembre. Vous profiterez pendant cette saison du soleil et d’une eau chaude pour vous baigner. Si vous n’aimez pas la foule évitez au maximum les mois de juillet et août qui voient débarquer des milliers de touristes, notamment sur les plages. Les villes de Rovinj et Porec et les stations balnéaires comme Rabac se retrouvent envahis de vacanciers. Même dans les petits villages comme Hum on se retrouve vite à l’étroit.

Pour notre part nous avons réalisé notre road trip en Istrie au mois de septembre, c’est une très bonne période pour voyager en Croatie. Il y a beaucoup moins de touristes et l’eau est encore assez chaude pour se baigner. C’est en plus le début de la saison de la truffe blanche.


Combien de jours pour visiter l’Istrie

L’idéal pour voir les principaux sites d’intérêts est de prévoir au moins 3 jours pour visiter l’Istrie. Voici quelques idées de programmes en fonction du nombre de jours que vous avez :

  • Que faire en une journée en Istrie : si vous n’avez qu’un jour à consacrer à la péninsule alors que vous filez vers le sud en direction de la Dalmatie, je vous conseille de passer la matinée à Rovinj puis l’après-midi dans les villages de Hum et Motovun.
  • Visiter l’Istrie en 2 jours : passez la première journée sur le littoral à la découverte des villes de Rovinj et Porec. Pour la 2ème journée partez dans l’arrière pays pour visiter les villages de Motovun, Hum, Grožnjan et Pazin. Si vous préférez la plage optez pour le village de Labin puis les plages de Rabac.
  • Que voir 3 jours en Istrie : c’est la durée idéale qui permettra de voir une bonne partie de l’Istrie sans se presser. Reprenez le programme précédent en incluant soit les villages perchés soit Labin et Rabac pour la 3ème journée.
  • Visiter l’Istrie en 4 jours : avec 4 jours sur place vous pouvez ajouter la ville de Pula pour ses vestiges romains et son amphithéâtre, une excursion aux îles Brijuni et le Cap Kamenjak pour ses plages et criques sauvages.


Vol vers la Croatie et location de voiture

Pour visiter l’Istrie et si vous souhaitez arriver directement en avion, il n’existe qu’un seul aéroport celui de Pula sur la côte sud-ouest. Il est également possible d’atterrir à Split puis de remonter toute la côte. A vous de voir ce que vous avez prévu de visiter dans le pays. Je vous conseille de comparer les prix pour trouver le meilleur tarif pour vos billets d’avion sur ce site.

Pour visiter les villages perchés de l’Istrie une voiture est indispensable, cela vous permettra d’être totalement indépendant et de rester le temps que vous souhaitez sur place. Si vous ne venez pas avec votre véhicule je vous conseille de passer par le comparateur AutoEurope pour louer votre voiture en Croatie, les tarifs sont jusqu’à 25% moins chers.


Venir avec son véhicule en passant par la Slovénie

C’est la solution que nous avons choisi car habitant Nice l’Istrie ne se situe qu’à 750 km, ce qui est bien plus proche pour nous que d’aller à Paris. Si vous venez de France avec votre voiture vous devrez obligatoirement traverser la Slovénie. Il faut savoir qu’en Slovénie il n’y a pas de péage sur les autoroutes, il faut acheter une vignette (vendue dans les stations services autour de la frontière avec l’Italie) valable 1 semaine (15 €), 1 mois (30 €) ou 1 an (110 €). Attention il y a des contrôles et les amendes sont très élevées (j’en parle dans cet article sur la Slovénie). Vous pouvez aussi sortir de l’autoroute après Trieste et utiliser les routes secondaires jusqu’à la frontière croate, c’est un peu plus long mais c’est gratuit.

Bon plan : si vous devez faire le plein d’essence lors de votre voyage, il faut absolument le faire en Slovénie car les prix sont bien moins élevés qu’en Italie (environ 0,40 € de différence par litre). Lors de notre voyage en Croatie en septembre 2021 le SP95 était à 1,27 € / L en Slovénie.

Il y a des contrôles à la frontière Slovénie / Croatie, cela ne semble pas systématique mais dans les deux sens on nous a demandé de présenter une pièce d’identité (c’est peut être le fait de passer avec une voiture française). Par contre aucun contrôle du pass sanitaire (si vous lisez cet article dans plusieurs années, notre road trip en Istrie s’est déroulé en septembre 2021 en pleine période Covid).


Séjour en Istrie avec une agence

Si vous n’avez pas le temps d’organiser votre voyage ou que vous ne savez pas quoi visiter en Istrie, pourquoi ne pas faire appel à une agence spécialisée ? Evaneos en lien avec des agences implantées localement vous proposera un itinéraire sur mesure en fonction de vos goûts et envies, 100% personnalisable.

La demande de devis est gratuite, cela n’engage à rien et peut vous donner des idées pour organiser votre road trip en Istrie. Ils proposent également un itinéraire très complet de 12 jours intitulé Dolce vita en Istrie.

Si vous avez des questions pour visiter l’Istrie en Croatie n’hésitez pas à utiliser les commentaires du blog. Et si l’article vous a plu cliquez sur le cœur ou partagez-le sur les réseaux sociaux 🙂

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus