Carnets de voyages > Sri Lanka (2012) > Jour 3 : Dambulla - Sigiriya

Jour 3 : Dambulla - Sigiriya

Publié par Mushu le 03-Feb-2012 09:40 (44447 lectures)

Mardi 03 janvier 2012


Nous prenons notre petit déjeuner à 7h puis direction la gare routière en tuktuk (200 rp). De là nous prenons le bus intercity climatisé qui va jusqu'à Anuradhapura pour nous arrêter à Dambulla. Départ à 8h (il y en a toutes les 30 minutes), le tarif Kandy - Dambulla est de 160 rp (1 €) par personne.
Dans les minibus climatisés, vu le peu de place qu'il y a dans l'allée centrale (comme vous pouvez le voir sur la photo), il faut payer un siège supplémentaire pour mettre son gros sac à dos car il n'y a ni soute ni galerie. Nous payerons donc un troisième siège pour mettre nos 2 gros sac à dos.

Nous arrivons à Dambulla à 10h, il faut demander au chauffeur de s'arrêter au temple sinon il va jusqu'à la gare routière et il faut revenir en tuktuk.
Pour ne pas nous embarasser de nos gros sacs à dos pendant la visite des grottes, nous les avons posés au restaurant du site situé à droite dés que vous rentrez (suivre le panneau "canteen"). J'ai payé 100 rp en achetant une grande bouteille d'eau, donc je pense que ça doit être de l'ordre de 20 rp le sac. En fait je ne suis même pas sur que ça soit payant.


Bus intercity express Kandy Dambulla - Sri Lanka
Bus intercity express Kandy - Dambulla


Restaurant Dambulla dépose sac à dos - Sri Lanka
Le restaurant de Dambulla où poser son sac


Dambulla est célèbre pour son temple du Rocher royal qui abritent des grottes troglodytiques remplies de bouddhas. Cinq grottes accueillent quelque 150 représentations du Bouddha, le plupart des peintures datent du XIXe siècle mais les grottes en tant que lieu de culte remonteraient au Ier siècle av J.C, lorsque le roi Valagambahu, chassé d'Anuradhapura, y trouva refuge.
Au pied de la colline, le Temple Doré et son bouddha de 30 mètres, est une construction moderne édifiée en 2000 grâce à des dons japonais.

Le guichet des temples troglodytiques se trouve sur la droite du temple sacré. Ne tentez pas d'y aller sans payer car les tickets sont vérifiés tout en haut et il serait dommage de faire l'aller retour pour rien. Le prix est de 1 300 rp (8,7 €) par personne.
Les grottes situés à 150m au dessus de la route sont accessibles par des escaliers taillés dans la pierre. La montée n'est pas épuisante, il faudra juste repousser les vendeurs de souvenirs le long du chemin, mais ceux-ci restent assez sympas et ne sont pas trop collants. Du sommet il y a une belle vue sur les environs.


Le temple doré et son bouddha, Dambulla - Sri Lanka

Le temple doré et son bouddha, Dambulla - Sri Lanka

Le temple doré et son bouddha, Dambulla - Sri Lanka
Le Temple Doré et son bouddha


Vers les temples troglodytiques, Dambulla - Sri Lanka

Vers les temples troglodytiques, Dambulla - Sri Lanka

Vers les temples troglodytiques, Dambulla - Sri Lanka
Montée vers les temples


Arrivée au sommet et avant de pénétrer dans le temple, il faut laisser ses chaussures (25 rp par personne). Particularité : il n'y a aucun ticket, c'est à vous d'indiquer lors de votre retour quelles sont vos chaussures.


Rack à chaussures, Dambulla - Sri Lanka

Temple troglodytique, Dambulla - Sri Lanka

Temple troglodytique, Dambulla - Sri Lanka

Temple troglodytique, Dambulla - Sri Lanka

Temple troglodytique, Dambulla - Sri Lanka

Temple troglodytique, Dambulla - Sri Lanka

Temple troglodytique, Dambulla - Sri Lanka

Temple troglodytique, Dambulla - Sri Lanka

Temple troglodytique, Dambulla - Sri Lanka

Temple troglodytique, Dambulla - Sri Lanka

Temple troglodytique, Dambulla - Sri Lanka
Temples troglodytiques


Macaque à toque au Temple troglodytique, Dambulla - Sri Lanka
Macaque à toque qui mange une mangue


Le site de Dambulla est vraiment magnifique, pour moi c'est une étape indispensable sur la route des anciennes capitales. Nous y avons passé 2h30 en comptant la montée et la descente.

Nous récupérons nos sacs à dos que nous avions laissé au restaurant, puis nous prenons un tuktuk (100 rp) jusqu'à la gare routière de Dambulla située à environ 2 km du Temple Doré.

Nous prenons ensuite un bus pour Sigiriya, départ à 13h quai n°10. Cette fois nous sommes dans un gros bus et pouvons mettre nos sac à dos à l'avant à côté du chauffeur sans payer de siège supplémentaire. Prix : 90 rp (0,6 €) par personne.
Il y a autant de personnes debouts qu'assises, mieux vaut le prendre directement à la gare routière pour trouver une place. Le bus roule assez doucement et nous mettrons 1 heure pour ralier Sigiriya pourtant à seulement 22 km.


Sac à dos dans le bus Dambulla Sigiriya - Sri Lanka
Voilà où mettre son sac à dos dans le bus


Sigiriya est célèbre pour son rocher de 370 mètres de hauteur aux parois abruptes. Il est entouré d'un petit village paisible et calme situé entre savane et jungle.

Nous avons demandé au chauffeur de bus de nous déposer devant le chemin qui mène à la Lakmini Lodge, une guesthouse qui n'est pas dans les guides mais dont j'avais lu de bons avis sur internet avant de partir. Dès que nous sommes arrivés, nous avons été accueillis très chaleureusement par le propriétaire qui nous a montré les chambres.
La chambre double avec ventilateur et eau chaude est à 1 800 rp (12 €). La salle de bain et la chambre sont basiques mais propres, il y a une moustiquaire au dessus du lit. Par contre il n'y a pas de drap (mais nous avons nos sacs à viande) et une seule prise de courant dans la chambre qui est utilisée par le ventilateur (pas facile de recharger un appareil du coup). Le débit d'eau chaude est un peu faible et la chambre est globalement humide (mais cela est aussi du au climat de la région). Le ventilateur (un peu bruyant) est indispensable la nuit à cause de la chaleur.
La guesthouse possède une plateforme en bois d'où l'on a une superbe vue sur le rocher de Sigiriya, nous en avons profité pour boire un verre pendant que le gérant finissait le ménage de la chambre.


Lakmini Lodge Sigiriya - Sri Lanka

Lakmini Lodge Sigiriya - Sri Lanka
Lakmini Lodge à Sigiriya


Lakmini Lodge Sigiriya - Sri Lanka
Vue depuis la plateforme du Lakmini Lodge


Comme il est conseillé de faire l’ascension du rocher en début ou fin de matinée pour échapper à la foule et aux grosses chaleurs et qu'il est déjà 15h, nous partons de suite à pied (nous verrons demain que nous avons bien fait d'y aller aujourd'hui). ll faut environ 25 minutes pour rejoindre la caisse de l'entrée principale.

Sur le chemin nous avons croisé un éléphant (domestique) allongé dans l'eau, au début j'ai cru qu'il était mort car il ne bougeait pas, mais il était juste entrain de se rafraichir dans le peu de profondeur d'eau qu'il y avait. Nous contournons les douves intérieures pour arriver jusqu'à l'entrée, de nombreuses colonies de singes fréquentent les alentours ainsi que de gros varans.


Elephant Sigiriya - Sri Lanka


Rocher Sigiriya - Sri Lanka


Rocher Sigiriya - Sri Lanka


Singe Sigiriya - Sri Lanka


Singe Sigiriya - Sri Lanka


Arrivée à la caisse, nous demandons si le billet pour le triangle culturel existe toujours et nous avons la confirmation, comme à Kandy, que celui-ci n'existe plus depuis le 1er janvier 2012. Et là où ça fait mal c'est que Sigiriya est devenu le site le plus cher avec un droit d'entrée de 30 $ (on peut payer en dollars) ou 3 450 rp (23 €). Les routards ne vont plus pouvoir venir si ça continue d'augmenter comme ça, d'ailleurs nous ne croisons pas grand monde en sac à dos comme nous, il y a surtout des touristes avec un chauffeur guide privé.
Il y a également beaucoup de russes au Sri Lanka, donc les femmes ont du mal à trouver la tenue adéquate pour visiter un temple (mini jupe et tong par exemple à Sigiriya). J'ai vu quelques Sri Lankais lever les yeux au ciel quand ces dames montaient les escaliers métalliques !

La montée jusqu'en haut du rocher n'est pas difficile si vous avez une condition physique normale, surtout qu'on ne monte pas tous les escaliers d'une seule traite car il y a plusieurs sites à voir tout le long de l'ascension.

La visite commence par les jardins royaux composés de jardins d'eau, de jardins de pierres et de jardins en terrasses avant d'arriver aux premiers escaliers.


Rocher Sigiriya - Sri Lanka

Rocher Sigiriya - Sri Lanka

Rocher Sigiriya - Sri Lanka

Rocher Sigiriya - Sri Lanka
Rocher Sigiriya


A mi-hauteur du rocher, un escalier moderne en colimaçon relie l'accès principal à une longue galerie aménagée dans la paroi rocheuse. Que ce soit l'escalier ou la galerie, tout est grillagé, il est impossible de tomber (je dis ça pour les personnes qui ont le vertige). Si vous avez vraiment le vertige et que vous n'arrivez pas à monter, vous pouvez très bien couper vers la suite de l'ascension du rocher sans passer par la salle des fresques.

Cette cavité renferme une série de peintures de belles femmes qui représenteraient, selon la croyange commune, des apsaras (nymphes célestes) ou les concubines du roi Kassapa. Nul ne sait à quelle période elles furent réalisées.
Conservés à l'abri du soleil dans la galerie, les peintures restent dans un état remarquable et ont gardé leurs couleurs vives.


Rocher Sigiriya - Sri Lanka

Rocher Sigiriya - Sri Lanka

Freque rocher Sigiriya - Sri Lanka

Freque rocher Sigiriya - Sri Lanka

Freque rocher Sigiriya - Sri Lanka
Fresque de la galerie


Après la galerie des fresques, le chemin s'accroche à la paroi rocheuse abrupte, protégé vers l'extérieur par un mur de 3 m de haut. Sur l'enduit poli du mur, les visiteurs notèrent, pendant un millénaire, leurs impressions sur les femmes de la galerie, c'est en tout cas ce qu'affirme la légende.
A vrai dire on ne voit pas grand chose sur ce mur du mirroir à part des gribouillis partout.


Mur du mirroir rocher Sigiriya - Sri Lanka

Mur du mirroir rocher Sigiriya - Sri Lanka
Mur du mirroir


Nous continuons la montée pour arriver aux pattes du lion, une large plateforme qui a donné son nom au rocher, Sigiriya signifiant le rocher du Lion. Jadis, un gigantesque lion en brique était assis à cette extrémité du rocher et l'ascension finale débutait par un escalier qui passait entre les pattes du fauve et entrait dans sa gueule.
Aujourd'hui, le lion, érigé au Ve siècle, a disparu. Seules subsistent les premières marches et les pattes. Des sillons creusés dans le rocher conduisent au sommet, une rampe a été installée. Ce passage est le plus difficile pour les personnes sujettes au vertige. A ce niveau là méfiez vous des personnes qui offrent de vous aider, car après elles vous réclameront de l'argent.


Rocher Sigiriya - Sri Lanka

Pattes du lion rocher Sigiriya - Sri Lanka

Pattes du lion rocher Sigiriya - Sri Lanka
Pattes du lion


Rocher Sigiriya - Sri Lanka


Nous arrivons enfin au sommet du rocher, qui couvre 1,6 ha et devait être jadis entièrement constuit, aujourd'hui il ne reste plus que les fondations. Du haut la vue est magnifique, surtout en fin de journée avec un soleil rasant.


Sommet rocher Sigiriya - Sri Lanka

Sommet rocher Sigiriya - Sri Lanka

Sommet rocher Sigiriya - Sri Lanka

Sommet rocher Sigiriya - Sri Lanka

Sommet rocher Sigiriya - Sri Lanka

Sommet rocher Sigiriya - Sri Lanka
Au sommet du rocher de Sigiriya


Sur le chemin du retour, nous croisons de nombreux singes dont le macaque à toque (Macaca sinica), une espèce endémique au Sri Lanka.
Autour des jardins d'eau, nous observons de nombreux oiseaux en cette fin de journée (le meilleur moment pour leur observation), on peut voir en plus des oiseaux d'eau classique comme le héron, des guépiers d'Orient (Merops orientalis) et des martins chasseurs de Smyrne (Halcyon smyrnensis).


Macaque à toque Sigiriya - Sri Lanka
Macaque à toque


Martin-chasseur de Smyrne - Sri Lanka
Martin-chasseur de Smyrne


Guêpier d'Orient - Sri Lanka
Guêpier d'Orient


Comme pour Dambulla la visite de Sigiriya, classée au Patrimoine Mondiale de l'Unesco, fait partie des incontournables du Sri Lanka et malgré un droit d'entrée assez élevé, celà vaut vraiment la peine de venir jusqu'ici même si vous n'êtes pas un fan d'archéologie, le cadre est super et le rocher unique.

Après une journée fatiguante où nous avons fait l'ascension de Dambulla et Sigiriya, nous prenons un tuktuk pour rentrer jusqu'à la guesthouse, négocié à 150 rp (1 €). A Sigiriya il fait bien plus chaud qu'à Kandy et nous n'avons plus envie de marcher après les kilométres et les milliers de marches que nous avons fait aujourd'hui.

Une fois de retour au Lakmini Lodgee, nous téléphonons à la guesthouse "Devi Tourist Home" située à Polonnaruwa pour réserer une chambre pour les 2 prochaines nuits. Nous avons bien fait de nous y prendre un jour avant car c'était la dernière (pour rappel nous avons acheté une carte SIM à Kandy).

Le soir nous dinons avec les autres touristes du lodge, un rice and curry (450 rp) plutôt bon mais rien à voir avec celui de Kandy.



Lien :

- http://whc.unesco.org/fr/list/202 : Sigiriya sur le site de l'Unesco

- http://sigiriyalakminilodge.blogspot.com/ : le blog de la Lakmini Lodge, mais il n'est pas tenu à jour


Autres articles dans cette catégorie Hits
Préparatifs & Bilan
88585
Jour 1 : Colombo - Kandy
43389
Jour 2 : Kandy
32692
Jour 3 : Dambulla - Sigiriya
44448
Jour 4 : Polonnaruwa
19898
Jour 5 : Polonnaruwa - Hurulu Eco Park
19800
Jour 6 : Mihintale
18124
Jour 7 : Anuradhapura
21144
Jour 8 : Kandy
13623
Jour 9 : Kandy - Nuwara Eliya
29623
Jour 10 : Horton Plains
24630
Jour 11 : Nuwara Eliya - Ella
30719
Jour 12 : Ella
21165
Jour 13 : Tissamaharama
18612
Jour 14 : Parc National de Yala
37617
Jour 15 : Deniyaya
9083
Jour 16 : Réserve forestière de Sinharaja
21711
Jour 17 et 18 : Mirissa
22458
Jour 19 : Galle
17803
Jour 20 : Galle
10602
Jour 21 : Colombo - Maldives
19441
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Facebook
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Recherche