Accueil DestinationsAsieSri Lanka Nuwara Eliya et Ella : voyage en train au cœur des plantations de thé
Train Kandy Nuwara Eliya Sri Lanka

Nuwara Eliya et Ella : voyage en train au cœur des plantations de thé

0 commentaire

De retour de notre voyage de 5 jours dans le Triangle Culturel, nous partons dans les montagnes du centre du Sri Lanka où se trouve les plantations de thé. La meilleure façon de voyager et de découvrir ces magnifiques panoramas est d’utiliser le train, ce que nous avons fait lors de deux étapes entre Kandy et Nuwara Eliya, puis entre Nuwara Eliya et Ella. Au programme de ces 4 jours dans les montagnes, visite de fabriques de thé, de plantations de thé et randonnée dans le parc national Horton Plains.


TRAJET EN TRAIN KANDY – NUWARA ELIYA

Directement à la gare ferroviaire de Kandy nous achetons deux billets pour aller à Nuwara Eliya. Le prix du billet de train en 2ème classe pour le trajet Kandy – Nanu Oya (la gare qui permet d’aller à Nuwara Eliya) est de 160 rp (1 €) par personne.

Le train part de Kandy à 8h25. Il faut ensuite changer à la gare de Peridenya Junction (arrivée à 8h30) qui se trouve juste à côté de Kandy, pour prendre le Podi Menike qui vient de Colombo et va jusqu’à Badulla. Il n’y a aucun train direct à partir de Kandy pour les montagnes. L’horaire officiel du passage du train à Peridenya est 8h38, mais comme il est toujours en retard, vous avez largement le temps pour la correspondance.

Il y a pas mal de touristes qui attendent, c’est le seul endroit où nous en avons rencontré autant. Faut dire qu’avec un seul train par jour, tout le monde est concentré au même endroit au même moment. Le train arrive complétement bondé, il n’y a plus aucune place en 2ème classe. Nous nous asseyons donc sur les tables du wagon restaurant de la 3ème classe. Le principal c’est que nous soyons à droite car c’est de ce côté que les paysages sont les plus beaux, à gauche il n’y a bien souvent que la montagne.

Le train monte doucement en altitude (Kandy est à 500 m et Nuwara Eliya à 1 889 m) et le paysage des plantations de thé et des montagnes que l’on découvre est magnifique. Le train est très utilisé par les locaux, notamment des familles tamouls qui travaillent dans les plantations de thé. Des vendeurs ambulants passent régulièrement dans le train pour vendre toute sorte de nourriture et de boissons.


NUWARA ELIYA

Nous arrivons à la gare de Nanu Oya à 13h15, ce qui nous fait un trajet de 5h depuis Kandy. Une voiture de la guesthouse nous attend à la gare pour nous conduire au Single Tree Hotel (pick up gratuit) car Nuwara Eliya se situe à 9 km. Le prix de la chambre avec petit déjeuner compris est de 3 500 rp (23 €). Les tarifs dans les montagnes sont plus élevés qu’ailleurs, il est très difficile de trouver des chambres pas cher sans tomber dans des établissements sinistres.
[Mise à jour 2019 : heureusement depuis 2012 cela a changé, on trouve maintenant de meilleurs hébergements]

Où dormir à Nuwara Eliya


Fabrique de thé Labookellie Mackwoods

Nous partons visiter la fabrique de thé de Labookellie Mackwoods, le transport aller-retour en mini-van depuis la guesthouse revient à 1 300 rp (8,6 €) après négociation. Le chauffeur qui travaille pour le Single Tree Hotel est super sympa, il nous donne plein d’explications sur la ville et la culture du thé et s’arrête dès qu’il y a un beau panorama à prendre en photo.

Dés que je sors du van pour prendre des photos nous sommes assaillis par des enfants qui nous demandent de l’argent ou des bonbons. Les familles tamouls qui travaillent dans les plantations de thé vivent souvent dans des maisons de tôles et sont très pauvres par rapport au reste de la population Sri-lankaise.

La visite de la fabrique de thé Labookellie Mackwoods est gratuite, elle est faite par un guide sur place et dure environ 10 minutes. L’usine ne fonctionne pas vu que les ouvrières ne travaillent que le matin. Le guide nous explique toutes les étapes depuis le séchage des feuilles jusqu’à l’empaquetage.

On sent bien que la visite est expédiée rapidement et que le but est que vous alliez à la boutique. A la fin de la visite je lui donne un pourboire de 50 rp, j’ai cru qu’il allait s’étouffer, apparemment il s’attendait à bien plus.

De retour à l’hôtel nous réservons un transport en jeep jusqu’au Parc national de Horton Plains pour demain (nous randonnerons seuls sans guide). le tarif aller-retour avec attente du chauffeur est de 3 500 rp (23 €) à diviser par le nombre de personnes dans le véhicule.

En fin d’après-midi nous allons faire quelques courses en ville pour acheter de l’eau et de quoi grignoter demain dans le parc (325 rp). Nous prenons également une recharge Mobitel de 100 rp pour le téléphone car dés que l’on appelle en France, le crédit part vite.


PARC HORTON PLAINS

Départ à 6h00 de Nuwara Eliya pour une arrivée à l’entrée du parc national Horton Plains à 7h20 après quelques arrêts photos le long de la route où nous avons pu voir des rennes, un mâle et une femelle.

Le prix d’entrée du parc pour 2 personnes est de 5 173 rp (34,5 €), un tarif exorbitant comparé au coût de la vie au Sri Lanka (au passage les locaux ne paient que 60 rp pour entrer). Si on additionne le transport et l’entrée du parc cela revient à 8 673 rp soit environ 29 € par personne. Heureusement le parc est vraiment sympa et nous avons adoré cette randonnée.

Nous n’avons pas pris de guide pour ce trek, le chemin est très facile à suivre, le guide vous permettra juste de voir [peut être] plus d’animaux.

Monde étrange, superbe et silencieux, les Horton Plains offrent d’excellentes randonnées à l’ombre de deux des plus hauts sommets du pays (2 395 et 2 359 m). Les « plaines » forment un plateau vallonné à plus de 2 000 m d’altitude, couvert de pâturages entrecoupés d’épaisses forêts, d’affleurements rocheux, de cascades et de lacs brumeux.
Le plateau s’arrête abruptement à World’s End (« le bout du monde »), un fantastique escarpement qui plonge sur 880 m. On aperçoit les petits villages des plantations de thé dans la vallée en contrebas, et s’il n’y a pas de nuages, une vue dégagée jusqu’à la côte sud. Prévoyez un pull car il fait frais le matin et dans les passages sous la forêt.

Le circuit forme une boucle de 9,5 km à partir du centre des visiteurs. Je vous conseille de prendre le chemin dans le sens des aiguilles d’une montre (en prenant à gauche à la bifurcation), afin d’arriver le plus tôt à Little World’s End et World’s End car la vue est souvent bouchée par la brume à partir de 10h. Pendant la période de janvier à mars le temps est plus favorable.

Nous finissons la randonnée à 11h, ce qui fait un total de 3h40 de marche. Nous avons vraiment pris notre temps, surtout pour les arrêts photos et les animaux que je cherchais.


VISITE NUWARA ELIYA

De retour à la guesthouse nous partons visiter Nuwara Eliya en passant par le parc Victoria (entrée à 60 rp par personne) qui débouche sur la poste, un bâtiment victorien en brique rose.

Souvent surnommée « Little England », Nuwara Eliya conserve une ambiance britannique avec son golf et ses bâtiments coloniaux de style anglais. Autrefois, Nuwara Eliya était la villégiature favorite des pionniers anglais et écossais de l’industrie du thé, séduits par la fraicheur du climat.


TRAJET EN TRAIN NUWARA ELIYA – ELLA

Ce matin nous pouvons trainer un peu car le train qui vient de Colombo et passe par Ella n’arrive qu’à 12h23. Comme pour le trajet précédent Kandy vers Nuwara Eliya, nous avons opté pour le train plutôt que le bus pour traverser cette zone montagneuse. Le panorama depuis le train est réputé pour être magnifique contrairement au bus où l’on voit moins bien les paysages. Pour ce midi nous commandons à notre guesthouse des sandwichs à emporter (350 rp par personne).

Le Single Tree Hotel situé à Nuwara Eliya propose le transfert en voiture jusqu’à la gare de Nanu Oya, 9 km d’une route en assez mauvais état, pour 600 rp (4 €).

Nous prenons nos billets de train en 2ème classe directement à la gare, le trajet de Nanu Oya (Nuwara Eliya) à Ella coûte 110 rp (0,7 €) par personne.

Arrivée du train à 13h10 (il n’est jamais à l’heure), beaucoup de monde descend ici, du coup je repère des places libres du côté droit (les places où il faut être pour voir le paysage) et ni une ni deux je jette mon sac par la fenêtre du train pour l’envoyer sur le siège histoire que personne ne s’assoie (méthode Sri-lankaise approuvée). Au moins cette fois nous aurons des places assises car nous avons fait le trajet jusqu’à Ella assis sur une table du wagon restaurant en 3ème puis assis sur nos sacs.

Petite astuce, la 2ème classe se trouvant à la fin du train, il faut se mettre vers la sortie de la gare, là où il y a la passerelle au dessus des voies.

Le train part à 13h18, sortie de la région de Nuwara Eliya et de ses plantations de thé, nous traversons de grandes forêts d’eucalyptus. Il pleut depuis que nous avons passé la gare pour le parc d’Horton Plains (la plus haute du Sri Lanka), du coup la vue est pas mal bouchée et nous profitons pas autant du panorama que lors de notre trajet précédent.

Arrivé à Haputale nous retrouvons nos paysages de plantations de thé. J’ai trouvé le trajet en train de Kandy à Nuwara Eliya plus joli que celui de Nuwara Eliya à Ella. Il parait que la dernière portion jusqu’à Badulla est la plus jolie mais nous ne l’avons pas prise.


ELLA

Nous arrivons à la gare d’Ella à 15h30 (2h20 de trajet), gardez bien votre billet de train car il faut le donner à la sortie. Un tuktuk nous attend pour nous emmener gratuitement (transfert offert) à la guesthouse que nous avions réservé, le Green Hill. Cette guesthouse de seulement deux chambres et un peu perdue au bout d’un chemin de terre, mais lorsqu’on arrive la vue sur l’Ella Gap est absolument magnifique. Nous avons le little Adam’s Peak et l’Ella Rock juste en face de nous et au fond on peut apercevoir la côte sud du pays.

Le Green Hill est un établissement assez récent situé en pleine nature (pas mal d’oiseaux et d’écureuils autour), la chambre et la salle de bain sont absolument nickel et le propriétaire est vraiment adorable. La chambre double avec eau chaude et petit déjeuner compris (2 personnes) est à 3 800 rp (25 €). Ici pas besoin de ventilateur, c’est plutôt une couverture qu’il faudra car les nuits sont fraiches.

Pour le diner je vous conseille de manger à la guesthouse. Le propriétaire et sa femme nous ont préparé le meilleur rice and curry du voyage, et nous avons testé ce plat national dans toutes les villes où nous sommes allés. Il est un peu plus cher qu’ailleurs (900 rp), mais il est composé de 8 plats différents en plus du riz et n’a franchement rien à voir avec certains que nous avons mangé. Je recommande clairement cette guesthouse !

Où dormir à Ella

  •  8 € : My Village Home Stay qui a de très bons retours propose des chambres avec sdb privés parmi les moins chers d’Ella
  •  25 € : Green Hill notre guesthouse coup de coeur à Ella, vue magnifique et le meilleur rice and curry
  •  58 € : Country Homes cette très belle guesthouse en bois propose également une superbe vue sur la montagne

Randonnée autour d’Ella

Après avoir pris notre petit déjeuner sur la terrasse de notre guesthouse, nous partons marcher vers une colline surnommée le Little Adam’s Peak (petit pic d’Adam). Cette randonnée de 9 km aller retour passe par une plantation de thé, le matin on y croise les femmes qui travaillent dans les plantations. D’ailleurs lorsque nous passons, les cueilleuses nous appellent par un « photo, photo ! »

Du haut du Little Adam’s Peak on aperçoit des cascades et quelques fabriques de thé. La colline en face est l’Ella Rock, nous n’y sommes pas allés mais d’après les retours que nous avons eu d’autres routards il faut faire attention aux « guides » qui demandent un prix élevé pour vous accompagner sur le chemin (car c’est assez mal balisé).

Cueilleuse de thé tamoul Ella Sri Lanka
Le village d’Ella se limite à une rue bordée de guesthouses, bars, internet café et autres services. Il ne faut pas venir à Ella pour son village minuscule mais pour son emplacement au milieu des montagnes car sinon vous risquerez d’être déçu. Contrairement aux infos du Lonely Planet, il y a maintenant un distributeur d’argent (ATM) à la « Bank of Ceylon » d’Ella. Le retrait maximum est de 40 000 rp comme partout (mais je pense que l’on peut retirer plusieurs fois 40 000 rp si vous en avez besoin, à vérifier).

De retour à la Green Hill, je me fais une petite séance photo avec les guêpiers qui volent tout autour, par contre pas facile quand on a qu’un 200 mm.

Ce midi j’ai testé en dessert une spécialité locale, le « curd and honey », du yaourt au lait de bufflonne avec de la sève de palmier à sucre (abusivement appelé miel). Émilie n’a pas du tout aimé et pour ma part j’ai trouvé ça pas trop mal surtout si on met beaucoup de sucre, car le goût est assez fort, rien à voir avec le lait de vache.

Tea Factory d’Halpewatte

Nous partons visiter la Tea Factory d’Halpewatte car nous avons été un peu déçu de la visite expéditive de la fabrique de thé Labookellie Mackwoods à Nuwara Eliya. Nous négocions avec un tuktuk 600 rp (4 €) l’aller retour avec attente du chauffeur sur place.

Encore une fois nous sommes venus l’après-midi mais si vous voulez voir les personnes travailler et les machines fonctionner il faut venir le matin avant 11h. Le prix de la visite est de 200 rp, il faut mettre une charlotte et une tunique pour entrer dans l’usine. Ici pas de visite express, on vous explique bien toutes les étapes de la fabrication depuis le séchage des feuilles jusqu’à l’empaquetage. Vous saurez également tout sur les différents type de thés avec à la fin plusieurs dégustations.

La suite de notre voyage au Sri Lanka nous amène dans le sud du pays à Tissamaharama et au parc national Yala.

0 commentaire
0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus