Accueil DestinationsAsieSri Lanka Kandy, la capitale spirituelle du Sri Lanka
Kandy – Temple dent bouddha Sri Lanka

Kandy, la capitale spirituelle du Sri Lanka

0 commentaire

Cette première étape de notre voyage de 3 semaines au Sri Lanka nous mène directement à Kandy après être arrivés dans la capitale Colombo. Nous découvrirons brièvement la capitale à la fin du voyage, Colombo ne présentant que peu d’intérêt pour le voyageur. Nous préférons directement partir visiter Kandy reconnue pour ses lieux sacrés comme le temple de la Dent de Bouddha. Privilégiez le trajet en train entre Colombo et Kandy, bien plus sympa et typique que le voyage en bus.

Comment se rendre à Kandy, que faire, que voir, combien de jours pour visiter et où dormir à Kandy ? Cet article du blog voyage vous explique tout pour organiser au mieux votre séjour dans la capitale spirituelle du Sri Lanka.


Arrivée à Colombo

Après avoir atterrit à l’aéroport de Colombo, nous passons l’immigration et récupérons nos bagages. Si vous n’avez pas fait votre ETA sur internet (voir l’article itinéraire & bilan Sri Lanka) vous pouvez le faire à l’arrivée mais il y a une longue file d’attente.

Lorsque j’ai rempli mon ETA en ligne, j’avais oublié de rentrer mon adresse mail, du coup je ne l’ai jamais reçu. Je me suis contenté d’imprimer la page avec le numéro de passeport et le numéro d’ETA que l’on a quand on va dans la rubrique « vérifier l’état » sur le site officiel. C’est passé sans problème car tout est informatisé à l’immigration et l’officier retrouve l’ETA sur son ordinateur en scannant le passeport.

Nous changeons un peu d’argent au premier hall des arrivées puis nous réservons un taxi pour Colombo Fort au guichet officiel qui se trouve dans ce même hall. Vous pouvez voir sur le site officiel de l’aéroport le prix des taxis vers les différentes destinations.

Un taxi vers Colombo Fort (situé à 30km) sans climatisation (AC) nous a coûté 2 200 rp (14,6 €). De la gare ferroviaire nous prendrons le train vers Kandy.

Nous partons donc avec ce mini-van taxi sur la route de la capitale, lorsqu’au bout de 40 minutes le taxi tombe en panne. Impossible pour lui de redémarrer. Plusieurs « mécanos » vont se succéder pour regarder le moteur, le chauffeur n’arrêtant pas de s’excuser, nous lui disons qu’il n’y a pas de problèmes et attendons dans la voiture sous la chaleur écrasante (dommage nous n’avons pas pris la clim). Au bout d’un moment et voyant qu’il n’arriverait pas à réparer rapidement, il appelle un autre taxi pour qu’il vienne nous chercher.

Le 1er taxi exige le paiement de 1 200 rp pour le trajet effectué, je dis alors au 2ème taxi qui nous attend que je lui donnerai 1 000 rp pour la fin du trajet car le prix total est de 2 200 rp. Après quelques discussions entre les deux chauffeurs, marché conclu. Il nous dépose à la gare de Colombo Fort à 11h10.

Nous souhaitions prendre le train pour rejoindre Kandy car le trajet est réputé pour la beauté des paysages traversés et je préfère l’ambiance des trains plutôt que celle des bus.

Gare de Colombo Fort

Nous achetons nos billets au guichet de la 2ème classe pour le train de 12h45, le prix est de 190 rp (1,3 €) par personne. Le train 1ère classe avec wagon panoramique part à 15h35, mais il faut réserver longtemps à l’avance pour avoir une place. Personnellement vu le prix (il faut payer le trajet Colombo – Badulla quelque soit le tronçon effectué), je ne trouve pas que cela vaille vraiment le coup, surtout que si on a une place à côté d’une fenêtre, on voit très bien le paysage et au moins on est en contact avec les Sri Lankais et non des touristes.

Dans la gare il y a un petit snack et de quoi acheter des biscuits et de l’eau (bouteille de 50 cl à 40 rp), nous en profitons pour grignoter un peu. Au fond de la gare il y a des toilettes assez bien entretenues (10 rp).

Le train arrive en gare à 12h15, tout le monde se jette à l’intérieur pour avoir une place assise alors que le train n’est pas encore arrêté. Nous les imitons et trouvons deux places assises dans le wagon 2ème classe, qui plus est à droite, là où il y a la meilleure vue.

Trajet Colombo – Kandy en train

Le train part à l’heure à 12h45, il est plein à craquer, certains se tiennent à l’extérieur debout sur le marche pied. Pendant tout le trajet, des vendeurs défilent dans les wagons pour vendre toute sorte de chose à manger et à boire (certains vendent des bouteilles d’eau). Le train ne roule pas vite mais cela permet de profiter du paysage alternant entre rizières, campagnes et montagnes.


KANDY

Nous arrivons à la gare de Kandy à 16h10 puis nous dirigeons vers les tuk-tuk pour qu’ils nous emmènent à la Saint Bridget’s Guesthouse située sur les hauteurs de Kandy. Comme à chaque fois avec les chauffeurs de tuk-tuk, il faut batailler ferme pour arriver à un prix correct. Nous avons demandé à pas mal de chauffeurs différents pour finalement arriver à 250 rp (1,7 €), tarif plus important que ce que l’on payera par la suite. L’effet sac à dos fraichement descendu du train n’a pas joué en notre faveur.

J’ai réservé 2 nuits à la Saint Bridget’s Guesthouse avant de partir, histoire d’avoir une adresse pour la 1ère nuit. Cette guesthouse de 10 chambres situées dans la nature est vraiment charmante, autant que le couple qui tient cet établissement et qui habite dans la maison mitoyenne. La cuisine est vraiment excellente et très copieuse. Une adresse que je recommande sur Kandy. Le tarif de la chambre n°5 à l’étage avec balcon, eau chaude et ventilo est de 2000 rp (13,3 €). Le prix des chambres au rez de chaussée avec eau froide commence à 1200 rp.

Si vous voulez vous faire plaisir avec un budget un peu plus élevé (50 € environ), il y a un superbe hôtel, le Samindra Villa, situé sur les hauteurs de Kandy avec vue sur le lac.

Pour le diner nous prenons notre premier rice and curry du voyage à la guesthouse, un vrai délice. Comme ce plat traditionnel est long à préparer il faut toujours commander dans l’après midi. Il se compose d’une grande assiette de riz accompagné de 4 à 10 petites coupelles avec des légumes cuisinés au curry et aux épices et de la viande (généralement du poulet). Le rice and curry est à 650 rp (4,30 €) par personne.

Où dormir à Kandy ?

Lors de votre voyage au Sri Lanka vous serez certainement amener à vous loger sur Kandy, voici une liste d’hébergement avec d’excellents retours de voyageurs.

  • 13 € : Saint Bridget’s Guesthouse, testé et approuvé, des propriétaires charmants et qui cuisinent de délicieux rice and curry.
  • 22 € : The SkyDeck Kandy, guesthouse siuée sur les hauteurs de Kandy à l’écart de l’effervescence de la ville avec une jolie vue.
  • 30 € : Sevana City Hotel, un hôtel avec piscine dans le centre de Kandy.
  • 50 € : Samindra Villa, un superbe hôtel situé sur les hauteurs de Kandy avec vue sur le lac.
  • 65 € : Swp eco lodge, les très belles chambres de cet hôtel situé à 5 min du centre offre une vue sur le lac de Kandy.

Kandy centre

Ce matin lorsque nous nous levons à 7h, Kandy est complétement sous la brume. Les nuits sont fraiches dans les montagnes (nous sommes à 500m d’altitude), nous n’avons même pas utilisé le ventilateur.
Nous prenons le petit déjeuner dans la guesthouse (St Bridgets), au menu thé, fruits, toasts et confiture maison. Copieux et excellent ! Le prix est de 500 rp (3,3 €) + 10% de taxes par personne.

A 8h, la brume s’est levé et il fait un grand soleil. Nous descendons à pied jusqu’au centre ville (environ 15 minutes de marche). Nous passons devant l’un des quatre devale kandyens, dédiés aux divinités qui protègent la relique de la Dent. Le Kataragama Devale, situé dans Kotugodelle Vediya, est reconnaissable à sa petite tour et à sa façade aux couleurs vives. Il est dédié à Murugan (ou Skanda), le dieu de la Guerre et l’un des fils de Shiva.

En continuant notre chemin vers le Temple de la Dent de Bouddha, nous passons devant la façade du Queen’s Hotel, un palace vieux de 150 ans.

Kataragama Devale Kandy Sri Lanka
Kataragama Devale

Au bout de Temple Street, nous allons au bureau du Triangle Culturel de l’Office du Tourisme pour acheter le pass qui nous permettra de visiter tous les sites du triangle culturel pour 5 400 rp (36 €). Et là mauvaise nouvelle, le pass pour le triangle culturel n’existe plus depuis le 1er janvier 2012, il faudra payer chaque entrée individuellement.
Si nous étions venus il y a 2 jours nous aurions encore pu l’avoir, cela va nous revenir bien plus cher car en payant chaque site individuellement il faut débourser 9 200 rp (61 €) soit quasiment le double pour visiter Sigiriya, Polonnaruwa et Anuradhapura.

A deux cela fait 8 000 rp (53 €) de plus sur notre budget ce qui est énorme pour le Sri Lanka. Voilà une mesure qui ne va pas dans le sens des routards qui visitent ce pays car les voyageurs en organisés ne voit pas la différence dans leur tout inclus. Résultat avant on pouvait voir tous les sites grâce à ce pass à un coût raisonnable, maintenant les voyageurs à petit budget devront sélectionner les cités anciennes qu’ils veulent vraiment voir pour ne pas exploser le budget.

Il y a plusieurs sites à voir dans le périmètre autour du Temple de la Dent de Bouddha : l’église de Saint Paul (établit en 1843), le Pattini Devale et le Natha Devale.

Le Natha Devale qui date du XIVe siècle est le plus vieil édifice de Kandy. Il est dédié à Natha, un dieu d’origine indienne. Le Pattini Devale est dédié à Pattini, la déesse de la Chasteté, guérisseuse des maladies.

Temple de la Dent de Bouddha

Pour entrer dans le Temple de la Dent de Bouddha, il faut porter des vêtements qui couvrent les jambes et les épaules et se déchausser dans les râteliers prévus à cet effet. Il y a la zone pour les chaussures des locaux et celle pour les touristes. C’est séparé tout simplement parce que c’est gratuit pour les locaux et payant pour les touristes (j’ai donné 20 rp par paire de chaussures).

Le prix d’entrée du Temple est de 1 000 rp (6,6 €) avec un audioguide gratuit (disponible en français). Pensez à le demander à la caisse car on ne vous le propose pas directement.

Ce temple renferme la plus importante relique bouddhique du pays : une dent du Bouddha. La dent aurait été dérobée sur le bûcher funéraire du Bouddha en 483 av JC et apportée au Sri Lanka au IVe siècle, cachée dans la chevelure d’une princesse.
L’édifice fut endommagé par une bombe posée près de l’entrée principale par le LTTE en 1998. Les dégâts ont été réparés, mais la sécurité reste renforcée et les visiteurs sont surveillés de près.

Il y a beaucoup de monde dans le temple et il faut faire la queue pour apercevoir à travers une petite ouverture la relique. Les gardes font avancer la file en permanence et personne ne reste plus de 3 secondes devant la relique, c’est assez expéditif.

En sortant du temple, nous cherchons une boutique qui vend des cartes SIM pour les téléphones portables. Nous avons acheté une carte Mobitel (200 rp, 1,3 €) avec une recharge de 100 rp qui nous permettra d’appeler les guesthouses pour réserver. Il suffit d’avoir un téléphone débloqué pour utiliser une carte SIM Sri Lankaise.

Nous passons ensuite dans une boulangerie acheter de quoi pique niquer (200 rp) pour ce midi, nous mangerons sur les pelouses du Jardin Botanique de Peradeniya. Nous cherchons un tuktuk pour y aller, le jardin est situé à 6 km de Kandy. Après négociation, un chauffeur nous propose 300 rp (2 €) et nous acceptons sachant que le Lonely Planet donne le prix de 700 rp pour l’aller retour. Il est toujours bon de connaitre le prix « normal » avant de négocier.

Jardin Botanique de Peradeniya

Le Jardin Botanique de Peradeniya (entrée 1 100 rp, 50 rp pour les locaux) était réservé au roi avant l’arrivée des Britanniques. Vaste de 60 ha, il renferme une belle collection d’orchidées et une majestueuse avenue de palmiers royaux plantés en 1950. Le gigantesque figuier de java, entouré d’une superbe pelouse, constitue l’une des principales curiosités.

Des arbres à boulets de canon et des choux palmistes jalonnent d’élégantes allées. Des palmiers à cocos de mer, dont les fruits peuvent peser jusqu’à 20 kg, en bordent une autre. Nous avons aperçus de nombreux écureuils dans le jardin et il y a une grande colonie de chauve-souris près des palmiers royaux.
Chose amusante, nous avons croisé beaucoup de jeunes couples Sri Lankais qui profitaient du calme et de la discrétion du jardin pour s’enlacer.

Nous sommes restés environ 3 heures dans le jardin, la visite est vraiment agréable et le jardin propose une très belle collection d’arbres et de plantes. Pour rentrer sur Kandy, il n’y a pas beaucoup de tuktuk qui attendent devant l’entrée, du coup la négociation est un peu plus difficile. Le chauffeur ne veut pas descendre en dessous de 350 rp (2,3 €) prétextant que la circulation est difficile à 16h (ce qui est vrai).

Spectacle de danse

Ce matin la gérante de la Saint Bridget’s Guesthouse nous a donné deux billets pour le spectacle de danse de Kandy. Comme nous avions bien aimé le spectacle de danse à Bali cet été, nous sommes partis voir cette représentation. Le Kandyan Art Association & Cultural Centre où se déroule le spectacle se trouve derrière le temple sur le chemin qui longe le lac sur la rive nord.

Le show commence à 17h30, mieux vaut arriver tôt pour avoir une bonne place. En fait c’est plus des acrobaties et du jonglage que de la danse et à la fin les danseurs marchent sur des braises. Cela n’est pas aussi beau que les danses balinaises mais c’était plaisant. Le billet est à 500 rp (3,3 €) par personne et le spectacle dure 1 heure.

Comme il fait nuit et que les routes ne sont pas éclairées pour rentrer à la guesthouse nous décidons de prendre un tuk tuk. Je n’ai pas eu besoin de négocier pour une fois, j’ai proposé 200 rp (1,3 €) au chauffeur qui a accepté de suite. Il fait nuit et nous sommes plus loin de la guesthouse que hier et pourtant nous payons moins cher, à mon avis il avait vraiment besoin de faire sa course pour ne pas marchander (chose très rare pour un chauffeur de tuktuk).

Nous dinons à la guesthouse, le rice and curry est différent de celui de hier, mais toujours aussi bon.


KANDY LE RETOUR

Kandy étant situé à un carrefour central au Sri Lanka, vous devriez y passer en allant et en revenant du triangle culturel, vous pouvez donc visiter Kandy en plusieurs fois. Nous y avons passé une nuit en rentrant de nos 5 jours dans le triangle culturel avant de repartir en train vers les plantations de thé dans le centre du pays.

Lac de Kandy

Le lac Kandy est un lac artificiel situé au cœur de la ville et construit en 1807 par le roi Sri Wickrama Rajasinghe à côté du temple de la Dent. En ce dimanche nous voyons beaucoup de familles avec leurs enfants dont les petites filles sont habillées de leur plus belle robe.

0 commentaire
0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus