Accueil DestinationsEuropeNorvège Les îles Lofoten en Norvège : comment organiser son voyage
Hamnoy Lofoten

Les îles Lofoten en Norvège : comment organiser son voyage

0 commentaire

Cet article du blog voyage traite des informations utiles pour préparer et organiser un voyage aux îles Lofoten. Concernant la découverte de l’archipel, des sites et des randonnées à ne pas manquer, je vous invite à lire l’article suivant « Lofoten : itinéraire d’une semaine en road trip« .

Situées au nord de la Norvège au delà du cercle polaire, les Lofoten sont composées de cinq îles (Moskenesøy, Flakstadøy, Vestvagøy, Gimsøy et Austvagøy) reliées entre elles par des ponts ou tunnels. Cet archipel vit depuis des siècles au rythme de la pêche à la morue, en témoigne les vieilles cabanes de pêcheurs sur pilotis (rorbu) et les nombreux séchoirs à poissons que l’on croise partout dans les îles.

Mais aujourd’hui ce qui a fait la réputation des îles Lofoten et qui attire les touristes, ce sont ses paysages magnifiques de nature sauvage. J’ai beaucoup voyager à travers le monde et je peux vous dire que j’ai rarement vu d’endroit aussi sublime. Entre les montagnes en forme de pics acérés sortant tout droit de la mer telles des dents de dragon, des fjords d’un bleu profond, des lacs de montagnes, des plages de sable aux eaux turquoises digne des Caraïbes et des villages de pêcheurs au charme fou, c’est la destination nature par excellence. Elle ravira également les marcheurs puisque de très nombreuses randonnées sont possibles aux Lofoten dans des décors de rêve. Et en bonus suivant la période à laquelle vous viendrez, vous profiterez du soleil de minuit (de fin mai à mi-juillet) ou des aurores boréales (de septembre à mi-avril).

J’avais déjà adoré ce pays après un voyage dans le sud de la Norvège en 2010, mais avec les îles Lofoten on est encore monté un cran au-dessus dans la beauté des paysages, bref je suis complétement tombé amoureux de cet archipel ! Je vous partage donc toutes les informations que j’ai glanés afin que vous puissiez organiser au mieux votre voyage aux Lofoten.

 

Sommaire

  1. Comment se rendre aux îles Lofoten
  2. Comment se déplacer sur les îles Lofoten
  3. Hébergements : quel type pour quel budget
  4. Quel matériel pour camper aux Lofoten
  5. Itinéraire et nombre de jours pour visiter les Lofoten
  6. Mon budget voyage aux Lofoten
  7. Informations pratiques

 

Carte transport Lofoten Norvège pour organiser son voyage
Organiser son voyage aux Lofoten en Norvège : carte de l’archipel


Comment se rendre aux îles Lofoten

1) Par avion

Vous pouvez rejoindre les îles Lofoten par avion avec la compagnie Widorøe au départ d’Oslo ou Bodø (20 à 30 min de vol depuis Bodø). Widorøe dessert les aéroports de Svolvaer (la « capitale » au nord), Leknes (au centre) et la petite île de Røst. Pour trouver les vols les moins chers à destination directe des Lofoten je vous conseille de passer par l’intermédiaire de ce comparateur de vol que j’utilise à chaque fois que je prends des billets d’avion.

2) Par voiture + ferry

Si vous voyagez avec votre propre véhicule ou une voiture de location, vous pouvez rejoindre les îles Lofoten grâce aux ferries à voiture. Deux routes existent :

  • Au départ de Bodø le ferry voiture dessert Moskenes, l’île de Værøy et l’île de Røst.
    La traversée Bodø – Moskenes dure entre 3h15 et 4h suivant les bateaux. C’est la voie principale utilisée par les touristes visitant les îles Lofoten avec un véhicule. Vous pouvez réserver votre billet sur le site de la compagnie Torghatten Nord (tarif pour un véhicule avec chauffeur : 913 NOK ou 93 €).
  • Au départ de Skutvik le ferry voiture dessert Svolvaer.
    Skutvik qui se trouve à 230 km (3h20) au nord de Bodø permet de rejoindre la ville de Svolvaer située au nord des îles Lofoten. Le traversée dure entre 2h et 2h45 suivant les ferries (tarif pour un véhicule avec chauffeur : 553 NOK ou 56 €).

Lorsque vous achetez votre billet par internet il y a des frais de réservation de 100 NOK (10 €) inclus dans le tarif par rapport au prix que vous payez sur place. 40% des places du ferry sont attribuées à la réservation et les 60% restantes sont à acheter sur le quai, premiers arrivés premiers servis.

Pour ceux ne souhaitant pas revenir jusqu’à Moskenes il est possible de faire une grande boucle en partant de Bodø pour Moskenes et en revenant par le ferry Svolvaer vers Skutvik.

3) Par ferry piéton

L’Hurtigruten (l’Express côtier norvégien) qui navigue de Bergen à Kirkenes en 11 jours fait un arrêt à Bodø avant de passer par les îles Lofoten à Stamsund et Solvaer. Vous pouvez réserver votre billet sur le site hurtigruten.fr ou directement à bord du bateau.

Il existe également un service de bateau rapide (express boat) qui relie Bodø à Solvaer en 3h30 (possibilité d’embarquer un vélo gratuitement). Billet réservable sur le site de la compagnie Nordland (686 NOK pour un adulte, réduction pour étudiant, enfant et sénior).

Sinon les ferries voitures peuvent évidemment embarquer les piétons (pas de réservation possible, il y a toujours de la place). Le traversée Bodø Moskenes revient à 227 NOK (23 €) en mode piéton.


Comment se déplacer sur les îles Lofoten

1) Voiture de location

C’est le moyen le plus confortable pour visiter les Lofoten en toute liberté sans contrainte d’horaire ou de destination non desservie par les transports en commun. La voiture de location permet également de laisser ses affaires en sécurité lors des randonnées ou de ne pas avoir à replier la tente dans sa housse à chaque fois (oui j’avoue l’avoir balancée dans le coffre pour gagner du temps).

La solution la moins chère que j’ai trouvé est de louer la voiture directement en arrivant en avion à Bodø puis de prendre le ferry jusqu’à Moskenes pour rejoindre les Lofoten. Même en payant le transport de la voiture sur le ferry cela revenait moins cher que de louer directement sur place. Pour obtenir le meilleur tarif je suis passé par ce comparateur de location de voiture que je vous conseille vivement, vous ferez de sacrées économies par rapport aux sites des compagnies comme Avis ou Hertz. J’ai payé 192 € pour 8 jours de location (l’agence à l’aéroport de Bodø était Avis).

En dehors des grands groupes internationaux présents dans les villes et aéroports des Lofoten, il existe une petite agence située à Moskenes sur le port à l’arrivée du ferry (Rent a car Moskenes). Le tarif de location de la plus petite catégorie (Nissan Micra) était de 550 NOK (56 €) par jour. La réservation se fait via leur page Facebook.

2) Bus

Les bus sont peu fréquents, assez chers et ne desservent pas toutes les destinations de l’archipel. Si vous souhaitez vous déplacer en bus et organiser au mieux votre voyage aux Lofoten, renseignez-vous bien sur les horaires avant de partir en consultant les fiches du site 177nordland.

3) Auto-stop

L’auto-stop marche assez bien aux Lofoten grâce à la présence de nombreux touristes. Je me suis d’ailleurs arrêté à chaque fois que j’ai croisé des auto-stoppeurs, c’est toujours plus sympa quand on voyage seul. De ce qu’ils me disaient ils n’ont jamais attendu plus d’une demi-heure au bord de la route.


Hébergements

Il existe plusieurs types d’hébergements aux Lofoten qui s’adaptent à tous les budgets. Si vous venez en haute saison (notamment en juillet / août), pensez à réserver vos hébergements à l’avance.

  • Hôtels (100 € et plus) : on trouve des hôtels et complexes hôteliers dans les villes importantes comme Svolvaer, Leknes ou Stamsund. C’est le type d’hébergement le plus cher, certains établissements peuvent facturer jusqu’à 250 € la nuit.
  • Rorbuer (60 à 180 €) : cabanes de pêcheurs rouges (parfois jaunes) construites en bois au bord de l’eau et souvent sur pilotis. En dehors de la saison de pêche (qui a lieu de février à avril), les rorbuer (ou un rorbu) sont loués aux touristes. Il existe également des rorbuer construit de toutes pièces uniquement pour les touristes. Le prix varie en fonction du standing et du nombre de lits (intéressant quand on voyage à plusieurs).
  • Auberges de jeunesse (17 à 70 €) : les AJ officielles, peu nombreuses aux Lofoten, proposent des lits en dortoirs ou des chambres doubles.
  • Campings (20 à 25 €) : on trouve des campings un peu partout aux Lofoten, la plupart bien situés sont équipés de salles de bain, toilettes et cuisines communes, toujours très propres. Certains campings font payer l’eau chaude à la douche (environ 1 € les 3 minutes). Le tarif des emplacements diffèrent si vous voyagez en voiture, à pied, en tente ou en camping-car. Un emplacement tente avec une voiture et 2 personnes revient à 20 – 25 €.
    Certains campings proposent des hytter, de petits chalets en bois pouvant loger 2 à 6 personnes (compter 50 à 120 € suivant le standing). Les campings sont principalement fréquentés par des camping-cars, il y a peu de tentes en comparaison.
  • Camping sauvage (gratuit) : bonne nouvelle, si vous êtes fauchés ou que vous souhaitez dormir en pleine nature la loi norvégienne permet de faire du camping sauvage quasiment partout. Il suffit de respecter quelques règles comme se garer ou camper à plus de 150 mètres d’une maison, un chalet, ou autre propriété habités et de prendre soin de ramasser vos déchets derrière vous et d’être respectueux de la nature.
    Dans la réalité il n’est parfois pas facile de trouver un spot idéal pour le camping sauvage. Dans le sud des Lofoten (Moskenesoy) j’ai vu à plusieurs reprises des panneaux « no camping ». De plus le sol peut être rocailleux ou au contraire très spongieux et humide, du coup impossible d’y poser une tente.


Quel matériel pour camper aux Lofoten

Les conditions météorologiques des îles Lofoten pouvant être difficiles (froid, vent et pluie) il vaut mieux avoir du matériel robuste notamment pour du camping sauvage. J’avais acheté tout mon matériel lors de mon voyage en Islande en 2007 et plus de 10 ans après celui-ci n’a pas bougé, j’ai juste racheté une nouvelle tente l’année dernière quand je suis parti en Slovénie.

Couchage et bivouac
  • Tente 2 places Quechua QuickHiker Ultralight : c’est une tente tunnel dédiée au trekking avec une faible prise au vent, résistante (vents 70 km/h Force 8), légère (2,05 kg en tout) et dont le montage est assez simple et rapide. L’étanchéité est également très bonne (double-toit 4000 mm et tapis de sol chambre 5000 mm). La version 2 places est parfaite pour une personne seule si on veut y mettre du matos à l’intérieur (sac à dos ou autre), à deux je trouve ça un peu juste sachant que tout l’espace intérieur est occupé et qu’il n’y a qu’une abside latérale (espace de rangement) pour y mettre chaussures et sac à dos. Après 10 jours d’utilisation avec de forts vents et de la pluie, cette tente de Décathlon m’a donné entière satisfaction.
  • Sac de couchage Millet : sac de couchage sarcophage en plume d’oie (modèle camp de base 1000 R) dont la température de confort est de +8°C et celle limite +3°C. Cette température est parfaitement adaptée à un voyage en été en Norvège (je suis parti du 9 au 17 juin), je complète avec un sac à viande en soie (très léger) ce qui permet de garder le sac de couchage propre et de gagner quelques degrés.  Poids : 1240 g avec la housse de compression.
  • Matelas Thermarest Prolite 3 R : matelas gonflable léger qui permet d’être très bien isolé du sol et d’apporter un peu de confort pour dormir en bivouac. Plus cher que certaines marques mais la qualité est excellente, ce qui permet de le garder de nombreuses années. Poids : 470 g avec la housse.
Cuisiner et manger
  • Réchaud MSR Pocketrockect : j’ai opté pour un système de réchaud à vis car il est plus facile de trouver des cartouches de gaz en voyage mais pour les utilisateurs du système Campingaz on trouve également des cartouches aux Lofoten. Le réchaud MSR est très compact et léger, la popote tient bien en place et il permet de faire bouillir 1L d’eau en 3,5 minutes (intensité de la flamme réglable). Rien à redire MSR propose du bon matériel. Poids : 181 g.
  • Kit cuisine popote : j’ai acheté ce modèle avant de partir aux Lofoten, l’ensemble remplit très bien ses fonctions (on oubliera les gadgets en plastique). Le modèle « style 1 » de casserole est parfait pour une seule personne, à deux ça me parait compliqué où il ne faut pas manger beaucoup. Le petit filet de rangement est bien pratique. Poids : 300 g.


Combien de jours et quel itinéraire pour visiter les îles Lofoten

Les distances ne sont pas importantes aux Lofoten, la ville le plus au sud de l’archipel (Å) se trouve à 130 km de Svolvær. Mais on a vite fait de s’écarter de la route principale E10 pour visiter villages et plages situés au fond de vallées ou de fjords. Au final j’ai parcouru plus de 500 km en une semaine (dont l’aller retour Moskenes – Svolvær pour reprendre le ferry).

Une semaine est à mon avis le minimum pour pouvoir profiter tranquillement des Lofoten, notamment si l’on prévoit d’y faire plusieurs randonnées. Si vous n’êtes pas amateur de trekking ou voyagez en hiver par exemple, un itinéraire de 5 jours permet de visiter tous les sites principaux de Å jusqu’à Svolvær.

Si vous êtes pris par le temps et devez faire des choix, je vous conseille de visiter en priorité le sud de l’archipel sur les îles Moskenesøy (Å, Reine, Hamnoy) et Flakstadøy (Nusfjord, plage de Kvalvika). Les numéros sur le plan renvoient au sommaire de l’article Lofoten : itinéraire d’une semaine en road trip.

Itinéraire road trip Lofoten
Organiser son voyage road trip aux Lofoten : itinéraire d’une semaine


Mon budget pour visiter les Lofoten

La Norvège est un pays excessivement cher pour nous français, c’est d’ailleurs le plus cher dans lequel j’ai voyagé avec Singapour (bien qu’à Singapour on puisse manger pour pas cher). Il faudra donc prendre en compte cette donnée pour organiser votre voyage aux Lofoten. A titre indicatif je vous donne mon budget pour un voyage solo mais celui-ci dépendra beaucoup de votre façon de voyager et du nombre de voyageurs. Concernant la nourriture j’avais emporté pas mal de provisions, j’ai complété sur place par quelques courses au supermarché et je n’ai mangé que deux fois dans un snack.

Transport : 435 €
  • Location de voiture 8 jours au départ de Bodø : 192 €
  • Essence pour 560 km : 57 € (1 L de SP95 : 1,78 € à Reine et 1,63 € à Bodø)
  • Ferry Bodø – Moskenes A/R : 186 €
Hébergement : 167 €
  • Camping : 150 € (7 nuits)
  • Auberge de jeunesse : 17 € (1 nuit)
Repas : 67 €
  • Supermarché : 41 €
  • Snack : 26 €

Budget total 8 jours au Lofoten : 669 € (sans les billets d’avion jusqu’à Bodø)

Budget routard fauché : en ne voyageant qu’en stop et camping sauvage et en emportant un maximum de nourriture, il est possible de voyager au Lofoten pour presque rien mis à part la traversée en ferry (46 € A/R). Pour les plus aventuriers il est même possible de pêcher sur place pour se nourrir !


Informations pratiques pour organiser un voyage au Lofoten

  • Téléphone : utiliser son portable en Norvège

Depuis le 15 juin 2017, les Français n’ont plus à payer de surcoût pour utiliser leur téléphone mobile dans 27 pays d’Europe. Téléphoner, envoyer un SMS ou un MMS depuis l’un des 27 États membres de l’Union européenne (UE), vous coûte le même prix que si vous êtes en France, dans les conditions de votre forfait.

Pour l’internet mobile (itinérance ou roaming), la situation tarifaire est très variable selon l’opérateur et le type de forfait, je vous conseille de vous renseigner avant de partir. Pour ma part j’ai un abonnement chez Free Mobile qui propose 25 Go par mois en 4G dans les pays européens, j’ai donc pu utiliser internet sans soucis lors de mon voyage en Norvège et dans les îles Lofoten. La couverture du réseau est excellente, j’étais en 4G pratiquement partout, même en randonnée !

  • Applications utiles sur smartphone

YR : site officiel de la météo norvégienne, les prévisions météo heure par heure sont très précises. Pour moi c’est le site indispensable à consulter car la météo peut être différente d’un village à un autre. Je m’en suis beaucoup servi pour organiser mon voyage aux Lofoten au jour le jour. Je vous conseille de télécharger l’application sur votre smartphone, sinon il y a également le site web : https://www.yr.no/

ViewRanger : application dédiée aux randonneurs, possibilité de créer vos propres traces (itinéraire, dénivelé, longueur, temps, …) ou d’importer des tracés au format GPX (que vous pouvez télécharger sur le site rando-lofoten par exemple).

  • Prises électriques

Le format des prises électriques en Norvège est identique à la France avec 2 fiches rondes et éventuellement la terre (type C et E). Le courant est de 220 V et 50 Hz.

  • Argent

1 euro = 9,78 NOK / 1 NOK = 0,10 euro (juin 2019)

Emportez des couronnes norvégiennes et votre carte bancaire sur les îles Lofoten car il n’est pas facile de faire du change une fois sur place. On trouve plus facilement des distributeurs de billets (Svolvaer, Leknes et Reine).

J’espère que cette article vous permettra d’y voir plus clair pour organiser votre voyage aux Lofoten, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou le partager 🙂

0 commentaire
0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus