Accueil DestinationsAsieSingapour Que faire à Singapour en 3 jours
Singapour - Marina Bay

Que faire à Singapour en 3 jours

0 commentaire

Nous avons profité d’un voyage en Indonésie pour faire une escale de 3 jours à Singapour. Découvrez dans cet article ce qu’il y a à faire et à voir dans cette cité-État d’Asie du Sud-Est.

Comment rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport

Métro

De l’aéroport Changi de Singapour le métro (MRT) permet de rejoindre le centre ville. Le tarif est de 2,90 $ par personne. Chaque ticket magnétique de métro intègre une caution de 1 $ qu’il faut récupérer à la sortie en rendant le ticket, ce qui fait que le prix réel est de 1,90 $. Attention à avoir de la monnaie car les automates ne prennent que les pièces et les billets inférieurs ou égal à 5 $.

Il faut ensuite prendre la correspondance à la station Tanah Merah (EW4). Le métro singapourien est vraiment très propre, faut dire qu’il y est interdit de manger, fumer ou boire sous peine de lourdes amendes. Les arrêts sont bien indiqués, notamment en anglais une des quatre langues officielles de Singapour.

Transfert en navette privée

Si vous ne souhaitez pas vous enchainer les métros avec vos bagages ou cherchant une solution plus facile, il existe un système de navette privée depuis l’aéroport qui vous dépose directement devant votre hôtel et pour un tarif moins élevé que les taxis.

Réservez votre transfert en navette privée de l’aéroport à votre hôtel en cliquant ici


Où dormir à Singapour et dans quel quartier ?

Il est facile de se déplacer dans Singapour à l’aide du métro, le quartier n’est donc pas primordial. Le quartier Chinois Chinatown regroupe beaucoup d’hébergements à prix abordables (autour des 50 € / nuit).

Vous pouvez également cherchez plus facilement à partir de la carte ci-dessous, les prix s’affichent en fonction des dates choisies.

Booking.com


Little India

Little India est le quartier indien de Singapour où les shophouses débordent de denrées alimentaires, des haut-parleurs diffusent de la musique indienne et d’alléchants effluves de nourriture flottent dans l’air. Ici les noms de rue sont écrits en anglais et en tamoul.

Nous déjeunons dans ce quartier pittoresque, chez « Masala Hut » où nous prenons tikka masala, riz, naans et boissons pour deux (32,50 $ – 18 €). Tout est très bon mais le plat est super épicé. Dans le restaurant il n’y a que des indiens qui mangent avec la main, en tant que touristes nous aurons droit à des couverts.

Le Temple Sri Veeramakaliamman est ouvert de 5h15 à 12h15 et de 16h à 21h15. Éblouissant de couleurs, ce temple construit en 1885 honore Kali, l’épouse sanguinaire de Shiva, représentée portant un collier de crânes et d’humains démembrés.

Quartier Rochor

Impossible de rater les immeubles du Rochor Centre, de grandes barres colorées où l’on peut admirer la technique d’étendage de linge sur de grands bâtons.

Quartier Arabe

Le principal monument du quartier arabe est la Mosquée du Sultan, manque de chance encore une fois nous arrivons juste après sa fermeture (9h-16h) et nous nous contentons de l’observer de l’extérieur.

Cette mosquée, la plus grande de Singapour et érigée en 1825, est l’épicentre religieux du quartier depuis l’époque où elle servait de point d’embarquement aux pèlerins en partance pour La Mecque. L’édifice actuel, œuvre imposante d’un architecte irlandais ne date cependant que de 1928. Juste à côté de la mosquée se trouve le Malay Heritage Centre où l’on peut observer un ancien bateau de marchand en bois.

Le quartier arabe possède de jolies maisons de différentes couleurs avec des volets en bois qui contraste avec les grands buildings alentours.

Quartier des Quais

Le quartier des Quais est situé de chaque côté de la Singapour river. Nous y faisons une petite croisière en fin de soirée (15 $ pour 30 minutes). Il y a d’innombrables restaurants, bars et night-clubs le long de la rivière.

C’est dans le quartier des Quais à l’embouchure de la rivière que l’on trouve le fameux Merlion, une statue à tête de lion et corps de poisson qui est un des emblèmes de Singapour.

Chinatown

Chinatown demeure l’un des quartiers les plus vivants de la ville. Pour visiter le quartier nous avons fait la promenade à pied proposé par le guide Lonely Planet, qui a pour point de départ justement la station MRT Chinatown.

En sortant du métro nous sommes tout de suite dépaysé, on se croirait en Chine, on débarque dans une rue piétonne avec des lampions rouges accrochés en l’air et plein de petites boutiques de chaque côté de la rue.

Temple Sri Mariamman

En continuant notre chemin par Pagoda Street, nous arrivons sur South Bridge Rd où se trouve le magnifique Temple Sri Mariamman, le plus vieux temple hindou de Singapour (1843). Son gopuram (tour d’entrée) bigarré de style dravidien est l’un des monuments les plus photographiés de la ville.
Il faut se déchaussé à l’entrée du temple, attention si vous êtes pieds nus, le sol est vraiment brûlant en plein soleil.

Temple de la Relique de la dent du Bouddha

Toujours sur South Bridge Rd et à l’angle de Sago St, nous apercevons un autre magnifique bâtiment, le Temple de la Relique de la dent du Bouddha. Ce sanctuaire impressionnant a été construit en 2007 pour servir d’écrin à une dent présumée du Bouddha, conservée à l’intérieur d’un stupa en or massif de 420 kg dans une salle très ouvragée au 4ème étage.

Le Hawker Centre (stand de rue) de Maxwell Rd est le lieu de restauration le plus typique de Chinatown. Cela ne revient pas cher du tout, nous avons pris un plat et une boisson pour 5 $ chacun. Il faut faire la queue devant les stands ayant la faveur du moment.

Les stands ne fournissent jamais de serviettes, car des personnes dans le dénuement gagnent leur vie en vendant sur place des mouchoirs en papier (1 $ les cinq paquets).

Après ce bon petit repas, nous continuons sur Kadayanallur St où nous passons devant le Scarlet Hotel, puis nous gagnons Ann Siang Hill en admirant les vieilles bâtisses qui servaient de QG aux clans et les shophouses rénovées.

Thian Hock Keng

Le temple Thian Hock Keng est le plus célèbre lieu de culte chinois du quartier. Également connu sous le nom de temple du Bonheur céleste, il fut élevé par les immigrants pour remercier Mazu, déesse de la mer, de leur avoir permis une traversée sans encombre jusqu’à Singapour (la mer venait autrefois jusqu’à cette rue).

Musée Fuk Tak Ch’i

Nous continuons sur Telok Ayer St jusqu’à arriver devant l’ancien portail du musée Fuk Tak Ch’i qui clôture notre ballade dans Chinatown.

Orchad Street

Nous quittons le quartier chinois pour Orchad Street (MRT station NS22 Orchard), LA rue du shopping à Singapour. Ça tombe bien nous sommes en pleine période des soldes du mois de juin.

Dans ce long boulevard il y a des multitudes de centres commerciaux renfermant chacun des centaines de boutiques, pas facile de s’y retrouver. On y retrouve toutes les grandes enseignes internationales ainsi que les marques de luxe. Chaque centre commercial possède un food court, de quoi grignoter entre 2 boutiques.

Les prix ne sont pas beaucoup moins chers qu’en France, mais pendant la période des soldes on peut y faire quelques bonnes affaires. Attention si vous amenez une fan du shopping sur Orchard St vous êtes sûr d’y passer de longues heures !

Il fait très chaud (32°C) et humide (84% d’humidité) à Singapour et les centres commerciaux et restaurants mettent la climatisation à fond. Choc thermique assuré à chaque fois que vous passez d’un établissement vers l’extérieur.


Activités et excursions

Il est possible de faire tout un tas d’activités et excursions à Singapour, la ville regorge d’attractions : aquarium, zoo, téléphérique, croisière, bus hop on hop off, visite privée de la ville avec dégustation, …

Vous trouverez tout un éventail d’attractions et activités à Singapour ci-dessous :

 

Zoo de Singapour

Même si les conditions des animaux sont meilleures que dans d’autres parcs animaliers, aujourd’hui je ne retournerai pas dans ce zoo car pour des raisons éthiques et de bien être animal, je ne visite plus de zoo depuis quelques années.
Mise à jour 2019

Pour notre dernière journée à Singapour, nous décidons d’aller visiter le zoo où les animaux vivent dans les meilleures conditions possibles, loin de certains zoos où les animaux sont tous enfermés dans des cages. Ici il n’est pas rare de les voir évoluer en liberté.

Le parc s’étend sur 28 ha de verdure luxuriante près de l’Upper Seletar Reservoir et accueille en particulier des animaux protégés tels que rhinocéros blancs, tigres blancs du Bengale, ours polaires, babouins et orangs-outans. Des fossés remplacent autant que possible grilles et barreaux.

Le zoo n’est pas situé en centre ville, il faut prendre le MRT (ligne rouge) jusqu’à l’arrêt Ang Mo Kio (NS16). Le trajet dure 17 minutes depuis City Hall (NS25) et coûte 1,60 $ (après avoir récupéré la caution de 1 $).

L’arrêt de métro est connecté avec la gare routière, il faut ensuite prendre le bus n°138 et descendre au terminus qu’est le zoo. Le tarif est de 1,80 $ par personne, il faut avoir l’appoint car le chauffeur ne rend pas la monnaie. Le temps de trajet dépend de la circulation, à l’aller nous avons mis environ 30 minutes, beaucoup plus au retour.

La gare routière est très bien faite, chaque bus bien possède sa propre file d’attente et on attend au frais à l’intérieur de la gare avant de passer les portes automatiques une fois le bus arrivé (lui aussi climatisé).

Le zoo est ouvert de 8h30 à 18h, l’entrée simple sans le tramway (petit train qui permet de se déplacer dans le parc) est à 20 $.

Nous sommes restés 5h dans le zoo, c’est le plus beau et le plus grand que j’ai vu. A la sortie du zoo vers les 18h, c’est un peu la cohue pour prendre le bus et avec la circulation à cette heure-ci plus les locaux qui finissent leur journée de travail, nous avons mis au moins 1h pour rejoindre l’arrêt de métro Ang Mo Kio (soit le double de l’aller).

0 commentaire
0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus