Accueil DestinationsAsieCorée du Sud Randonnée dans le parc national de Seoraksan
Corée - Parc Seoraksan

Randonnée dans le parc national de Seoraksan

0 commentaire

Arrivé hier soir à Sokcho en provenance d’Andong, je suis venu dans cette région du nord-est du pays spécialement pour faire de la randonnée dans le Parc National de Seoraksan, réputé pour ses paysages magnifiques. C’est pour moi l’une des étapes incontournables à mettre dans l’itinéraire d’un voyage en Corée du Sud.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur Seoraksan, découvrir les randonnées à faire et les choses à voir, je vous livre dans le récit de mon voyage toutes les infos pratiques pour préparer votre visite du parc national de Seoraksan en Corée du Sud.


PARC NATIONAL DE SEORAKSAN

Où dormir au plus proche du parc de Seoraksan

L’hébergement le plus proche se trouve à moins 200 m de l’entrée du parc de Seoraksan, il s’agit du Kensington Hotel Seorak qui propose de superbes chambres dans un style coréen (futon) ou classique (lit) avec vue sur les montagnes. Il propose un parking gratuit, pratique si vous visitez la Corée du Sud en voiture de location.
Cet hôtel possède le meilleur emplacement pour visiter le parc à pied et être présent aux premières heures de la journée. Il vous évitera le temps de trajet en bus depuis Sokcho, par contre sur place il n’y a pas grand chose à faire le soir.


Où dormir à Sokcho

Si vous préférez dormir à Sokcho et profiter de la ville et de la vie nocturne après votre randonnée dans le parc Seoraksan, voici quelques adresses avec de très bons retours. Les hébergements étant assez demandés, réservez à l’avance si vous le pouvez.

  • 13 € : Story House, cette maison d’hôte située tout proche du port de Sokcho offre des lits en dortoirs (non mixtes) avec petit déjeuner compris.
  • 34 € : Sokcho & Guesthouse, une sympathique maison d’hôte qui propose des chambres doubles avec salle de bain privé.
  • 50 € : With U Hotel & Guesthouse, un hôtel situé de l’autre côté du port de Sokcho propose des chambres bien équipées (avec même un frigo).
  • 60 € : The Mark Sokcho Residence, proche de la plage cet hôtel propose des chambres bien équipées. Belle vue sur la ville depuis les étages élevés.


A peine debout je prends le bus n°7-1 (1 000 W) dans le centre de Sokcho en direction de Seorak-dong, point de départ des randonnées dans le Parc National de Seoraksan (côté Seorak extérieur). L’entrée du parc est de 2 500 W (1,8 €).

Cascade Biryong Pokpo

Le ciel est assez dégagé aujourd’hui mais il y a énormément de vent, le téléphérique qui permet d’aller vers Gwongeunseong est d’ailleurs fermé par mesure de sécurité. Comme il y a pas mal de monde qui se dirige vers l’Ulsan Bawi je commence par la cascade Biryong, un sentier de 2,4 km sans grande difficulté qui passe par la Yukdam Pokpo, une série de 6 petites chutes et fini à la Biryong Pokpo.

Bien que la ballade fut sympathique, je m’attendais à des cascades plus impressionnantes, si vous êtes pressés, vous pouvez zapper cette randonnée sans grand regret.

Ulsan Bawi

De retour à l’entrée du parc Seoraksan j’attaque la randonnée de 4,3 km vers l’Ulsan Bawi, une spectaculaire falaise de granit qui s’élève à 873 m. Le chemin passe par le Heundeul Bawi, un énorme bloc de 16 tonnes en équilibre à l’extrémité d’un rebord rocheux.

A partir de l’Heundeul Bawi et jusqu’au sommet de l’Ulsan Bawi, l’ascension est assez éprouvante, il faut notamment grimper un escalier de 808 marches en métal. Plus je monte et plus le vent se renforce, il y a à mon avis des rafales à 150 km/h, il est impossible de rester debout sur les passerelles en métal, il faut s’accroupir et s’agripper puis avancer entre deux rafales de vent. En montant je croise des personnes qui me disent de ne pas aller plus loin car c’est vraiment dangereux. Il est facile de chuter car il n’y a pas trop de protection en dehors de la rampe de l’escalier.

Je n’en fais qu’à ma tête et continue quand même mon ascension car je veux voir l’Ulsan Bawi. Il n’y a pas grand monde qui monte, je croise quand même un groupe de randonneurs coréen, dont l’un d’eux me donne la moitié de sa barre chocolatée en me voyant passer, toujours aussi sympa ces coréens.

Arrivé quasiment à la fin de la randonnée, j’ai enfin la vue que je voulais sur l’Ulsan Bawi et arrive même à faire une photo accroupi et agrippé à la rampe. A partir d’ici j’ai vraiment senti que la force du vent pouvait facilement me faire tomber, au sommet il n’y a aucun endroit pour s’abriter, je décide de m’arrêter là et de rebrousser chemin.

Ulsan Bawi Corée du Sud
Voila la vue de l’Ulsan Bawi pour laquelle j’ai pris tous les risques !

Temples Sinheung-sa

A 20 minutes de l’entrée du parc se dresse le Sinheung-sa, un ensemble de temples qui date de 652.


SOKCHO

Retour jusqu’à Sokcho par le bus n°7 (1 000 W) et balade dans la ville jusqu’à la plage (déserte en cette saison).

Je serais bien resté une journée de plus pour faire une autre randonnée dans le parc de Seoraksan mais il y a toujours beaucoup de vent et les montagnes sont sous la brume avec un ciel noir. Je préfère rentrer sur Séoul pour aller randonner dans le Parc National de Bukhansan situé à une heure de la capitale.

Plage Sokcho
Plage de Sokcho


Bus Sokcho – Séoul

Le lendemain je prends un bus express pour Séoul (17 000 W, 12 €), départ à 9h (2h45 de trajet). L’itinéraire longe les montagnes du parc Seoraksan par l’autoroute, le panorama est vraiment beau.

0 commentaire
0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus