Accueil DestinationsEuropeItalie Road Trip dans les Dolomites en Italie : itinéraire de 5 jours
Raodnnée Seceda Dolomites Italie

Road Trip dans les Dolomites en Italie : itinéraire de 5 jours

5 commentaires

Le massif montagneux des Dolomites se trouve au nord de l’Italie à cheval sur la région autonome du Haut-Adige (également appelée Sud-Tyrol) et de la Vénétie. Ce petit coin de paradis caractérisé par des montagnes aux sommets abruptes et de nombreux lacs ravira les randonneurs et amateurs de grands espaces. Le meilleur moyen pour découvrir cette région où culture autrichienne et italienne se mélangent est d’opter pour un road trip dans les Dolomites en voiture (ou en van) afin d’être totalement libre dans le choix de l’itinéraire et des sites à visiter.

Suivez-nous pendant nos 5 jours de road trip dans les Dolomites et le Sud-Tyrol au travers de cet article du blog où je vous livre mes conseils, les sites incontournables à ne pas manquer, nos hébergements coup de cœur pour dormir aux Dolomites et des idées de randonnées.

Ce voyage s’est déroulé fin juin 2020 juste après le déconfinement de l’épidémie de COVID-19, ce qui explique le faible nombre de touristes dans une région qui est habituellement très fréquentée. C’était super agréable d’être presque seuls mais la contre-partie est que tout n’était pas encore ouvert ou accessible.

Sur place vous remarquerez que tous les lieux ont deux noms car la région du Sud Tyrol possèdent 3 langues officielles dont l’Italien et l’Allemand (la 3ème étant le Ladin, une langue romane). J’ai mentionné sur le blog le nom des sites à voir en Italien et en Allemand afin que vous puissiez vous y retrouver.


Road Trip aux Dolomites : comment rejoindre le Sud-Tyrol ?

Deux solutions s’offrent à vous pour visiter les Dolomites : soit venir avec votre véhicule depuis la France soit opter pour l’avion vers l’Italie puis la location d’une voiture sur place (je ne parlerai pas des transports en commun même s’ils sont bien développés dans la région).

Venir aux Dolomites avec son véhicule

Au vu du nombre de kilomètres et du prix des péages c’est la solution pour ceux qui n’habitent pas trop loin de la frontière italienne où qui optent pour un road trip de plusieurs semaines (en visitant le reste de l’Italie ou en prolongeant vers l’Autriche ou la Slovénie). C’est l’option que nous avons choisi car après le Sud-Tyrol nous avons visité Innsbruck et le sud de la Bavière.

Combiner l’avion avec une location de voiture

L’aéroport le plus proche pour visiter les Dolomites se trouve à Venise, à 2h de route (150 km) de Cortina d’Ampezzo. Plusieurs compagnies lowcost desservent Venise depuis la France. En réservant à l’avance vous obtiendrez un bon prix, le mieux est de comparer les tarifs sur ce site que j’utilise à chaque fois que je dois prendre un billet d’avion.

De l’aéroport de Venise il ne vous reste plus qu’à réserver une voiture de location, pas besoin d’un modèle en particulier les routes sont larges et en bon état. Pour obtenir le meilleur tarif pour louer une voiture aux Dolomites je vous conseille ce comparateur.


Notre itinéraire dans les Dolomites : 5 jours et 300 km

La carte ci-dessous représente l’itinéraire de notre road trip dans les Dolomites avec les sites principaux à voir. De Merano au Lago di Braies cela représente un parcours de 300 km que nous avons réalisé en 5 jours. Il est évidemment possible d’opter pour d’autres itinéraires surtout si vous restez une semaine ou plus. Certains sites comme Santa Maddalena sont excentrés et demanderont de faire une aller retour.

  • Jour 1 : Merano (nuit : Albergo alla Torre Siegler Im Thurm)
  • Jour 2 : Lago di Carezza – Santa Maddalena – Alpe di Siusi (nuit : Pension Haus Tirol)
  • Jour 3 : Seceda – Ortisei – Passo Sella (route SS242) – Passo Pordoi (route SR48) (nuit : Hotel Fiori)
  • Jour 4 : Randonnée Lago di Sorapis (nuit : Hotel Fiori)
  • Jour 5 : Randonnée Tre Cime di Lavaredo – Lago di Landro – Lago di Braies (nuit à Innsbruck en Autriche)
Carte itinéraire road trip Dolomites Italie
Itinéraire road trip dans les Dolomites : 5 jours et 300 km


Merano : point de départ de notre road trip dans les Dolomites

La plupart des voyageurs arrivant en voiture dans le Sud-Tyrol choisissent de se poser à Bolzano, c’est la plus grande ville de la région et la porte d’entrée la plus proche pour démarrer un road trip dans les Dolomites. Pour notre part nous avons préféré Merano située 30 km plus au nord. La ville vous retiendra facilement une journée et plus si vous souhaitez profiter de ses thermes. Vous pouvez retrouver l’article complet pour visiter Merano sur le blog.


Lago di Carezza (Karersee) : le plus beau lac des Dolomites

Ce matin nous quittons Merano en direction du lago di Carezza distant de 58 km. Avant de me pencher en détail sur ce road trip j’imaginais un lac perdu au milieu de la forêt et accessible via une randonnée. J’ai été assez surpris de voir qu’il se trouvait en fait le long de la route SS241, vous avez juste à parcourir via un tunnel les quelques mètres qui séparent le parking du lac. Le lago di Carezza (1 534 m d’altitude) a subit une tempête en octobre 2018 qui a détruit une grande partie de la forêt de sapins. J’avais peur de ne voir qu’une forêt d’arbres morts mais finalement la magie du lieu opère toujours, il suffit de ne pas cadrer les photos trop à droite ! 🙂

Le lac possède de magnifiques couleurs ce qui lui a valu son surnom de lac arc en ciel, les montagnes s’y reflètent admirablement dedans. C’est le plus beau lac que nous ayons vu aux Dolomites. Un sentier permet de faire le tour du lac mais le plus beau point de vue reste côté route.

Parking : 1 € par heure (10 € pour les camping-cars).

Où dormir autour du Lago di Carezza
  • 91 € : Gasthof Meierei, cette auberge propose des chambres au mobilier en bois avec balcon. Le petit déjeuner est compris dans le prix.
  • 117 € : Residence Chris Appart, des appartements avec balcons tout proche du domaine skiable (si vous venez en hiver) avec hammam et sauna.
  • 153 € : Superior Hotel Stern, une très belle adresse si vous cherchez un hébergement proche du Lago di Carezza. Chambres de style montagnard avec spa et piscine intérieure, excellent petit déjeuner compris.
Lago di Carezza Dolomites Italie
Lago di Carezza road trip Dolomites Italie
Lago di Carezza


Église San Giovanni in Ranui à Santa Maddalena (St. Magdalena)

Du lago di Carezza nous rebroussons chemin pour prendre la direction de Santa Maddalena, l’itinéraire le plus rapide impose de repasser par la périphérie de Bolzano. En chemin on s’arrête dans le village de Castelrotto (Kastelruth) qui possède une charmante église et surtout un supermarché Spar afin d’acheter de quoi faire des sandwichs pour ce midi.

Le petit village de Santa Maddalena abrite la célèbre église San Giovanni in Ranui (Sankt Johann) devenue en quelques années la star d’Instagram. Le cadre que forme cette église de style tyrolien posée dans un champ avec en arrière plan les montagnes des Dolomites est digne d’une carte postale. Le soucis est que de plus en plus de touristes venaient sur ce terrain privé sans forcément respecter les lieux, les propriétaires en ont eu marre et ont fini par clôturer le champ et instaurer une entrée payante.

Aujourd’hui il faudra payer 4 € par personne pour s’approcher de l’église San Giovanni in Ranui (il n’est pas possible d’y entrer) sans compter le parking (4 € la journée ou 2 € à partir de 13h). Heureusement il existe une solution gratuite pour profiter du panorama, 200 m avant l’entrée du hameau se trouve une plateforme en bois avec un point de vue sur l’église et les montagnes. A ce niveau il est possible de se garer gratuitement sur le bas côté de la route mais il y a peu de place. Oubliez les photos et vidéos avec votre drone ils sont interdits (c’est une propriété privée).

Avant de quitter Santa Maddalena passez par le centre pour profiter de la vue magnifique sur l’église du village avec les montagnes en arrière plan (c’était d’ailleurs mon fond d’écran au boulot). Pour pouvoir atteindre ce point de vue il faut emprunter la route située à cet embranchement, sauf que maintenant et contrairement à la photo de Google Map il y a un panneau d’interdiction sauf riverains. On décide quand même d’y aller, après tout il n’y a personne et nous sommes les seuls touristes dans le coin. C’était sans compter sur un agriculteur qui nous a bloqué la route avec son tracteur quelques centaines de mètres plus loin en nous criant dessus pour que l’on reparte d’où l’on venait. On ne le gênait même pas sur cette route à une seule voie, non non il est descendu exprès de sa ferme avec son tracteur (genre le gars était motivé). La solution pour atteindre le point de vue était de refaire tout le chemin à pied du coup on a laissé tomber. Voilà la position du point de vue sur Santa Maddalena si vous souhaitez tenter votre chance.

Où dormir à Santa Maddalena
  • 57 € : Fallerhof, cet appartement pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes est l’une des adresses les moins chères pour dormir aux Dolomites.
  • 73 € : Hotel Fines, très bien placé cet hôtel propose des chambres à la décoration rustique et un petit déjeuner compris.
  • 210 € : Hotel Tyrol, ce superbe hôtel spa possède de magnifiques chambres avec balcon et une piscine extérieur. Restaurant sur place.
Eglise chapelle San Giovanni in Ranui Santa Maddalena Dolomites Italie
Église San Giovanni in Ranui (Santa Maddalena)
Santa Maddalena road trip Dolomites Italie
Santa Maddalena


Alpe di Siusi (Seiser Alm) : le plus haut alpage d’Europe

L’Alpe di Siusi est un vaste alpage dédié au pâturage s’étendant sur 52 km² et à une altitude comprise entre 1 680 m et 2 350 m, c’est le plus haut alpage d’Europe. L’été on peut y pratiquer la randonnée ou le VTT et l’hiver le ski.

Si vous souhaitez randonner à l’Alpe di Siusi vous trouverez sur le site officiel de nombreux itinéraires allant de la promenade tranquille au trekking de plusieurs jours avec de gros dénivelés. Pour notre part nous nous sommes contentés d’y monter en voiture en fin d’après-midi car la route n’est ouverte qu’à partir de 17h.

Comment monter à l’Alpe di Siusi ?
  • Téléphérique : depuis le village d’Ortisei un téléphérique opère de fin mai à début novembre de 8h à 18h (19h l’été). Le tarif aller retour est de 18 €. Parking sur place.
  • Bus : il est possible de monter en bus, vous trouverez toutes les infos sur cette page.
  • Voiture : il existe une route qui monte jusqu’à l’Alpe di Siusi mais il est interdit de l’emprunter entre 9h et 17h sous peine d’une forte amende (sauf évidemment si vous avez un hébergement). C’est l’option à choisir si vous souhaitez venir pour un lever de soleil par exemple. L’embranchement de la route pour monter à l’Alpe di Siusi se situe 2 km au sud de Castelrotto (plan Google Map).
Alpi di Siusi road trip Dolomites Italie


Seceda : une vue à couper le souffle

La montagne Seceda (2 500 m) située dans le Val Gardena fait des parties des étapes incontournables lors d’un road trip dans les Dolomites, la vue y est tout simplement magnifique. Pour atteindre Seceda vous avez le choix entre :

  • Prendre la télécabine et le téléphérique au départ d’Ortisei (34 € aller-retour par pers) qui vous mènera en quinze minutes au sommet.
  • Emprunter le sentier de randonnée et ses 1 275 m de dénivelé, c’est le meilleur moyen de découvrir les paysages du parc naturel Puez-Odle.

Nous avons choisi de prendre le téléphérique car le dénivelé était trop important pour madame. A l’arrivée de celui-ci il faut monter jusqu’à la table d’orientation puis suivre le chemin de crête pour admirer la vue. Du sommet il est possible de continuer sa randonnée via plusieurs sentiers.

Concernant le parking le plus simple est d’utiliser celui situé sous le téléphérique. Le tarif entre 7h et 19h est de 1,5 € par heure avec un maximum de 8 € (si vous restez toute la journée) et de 0,3 € / h entre 19h et 7h. Il y a 2 heures offertes si vous utilisez le téléphérique.

Seceda Dolomites Italie
Panoramique Seceda road trip Dolomites Italie


Le village d’Ortisei (St. Ulrich in Gröden)

Ne manquez pas de faire un tour dans le charmant village d’Ortisei (1 236 m) lorsque vous monterez à Seceda ou à l’Alpe di Siusi. Ortisei est un village très touristique mais lors de notre road trip aux Dolomites il était assez désert. Il est caractérisé pour ses rues commerçantes piétonnes et ses nombreux bâtiments remarquables (dont des sculptures sur bois). Nous avons profité du calme des lieux pour manger nos sandwichs sur la place du village.

Où dormir à Ortisei
  • 108 € : Hotel Dolomiti Madonna, cette adresse est l’une des moins chères pour se loger à Ortisei. Parking gratuit et petit déjeuner compris.
  • 122 € : Hotel Maria, situé dans la charmante zone piétonne du centre ville cet hôtel propose un très bon petit déjeuner compris dans le tarif. Parking 5 € par jour.
  • 250 € : Mountain Apartments Gran Tubla, craquez pour ce superbe appartement à la vue magnifique pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes. Belle piscine.


Les cols de montagne Passo Sella et Passo Pordoi

Après avoir quitté Ortisei nous prenons la route SS242 en direction du col Sella (passo Sella – 2 244 m). La route serpente au milieu de paysages magnifiques avec en toile de fond les « Torri del Sella » une montagne à 5 sommets. Nous empruntons ensuite la route SR48 en direction de Cortina d’Ampezzo en passant par un autre col de montagne, Passo Pordoi.

Évidemment toute cette région se prête à la randonnée, vous y trouverez de nombreux sentiers. Depuis le col Pordoi (2 240 m) un téléphérique permet de monter au Sass Pordoi (2 950 m) pour contempler le superbe panorama.


Randonnée Cinque Torri

Les Cinque Torri (à ne pas confondre avec les Cinque Terre) sont un complexe montagneux composés de 5 éperons rocheux tout proche de Cortina d’Ampezzo. Pour atteindre ce massif il faut emprunter une petite route de montagne depuis la SR48 jusqu’au « Rifugio 5 Torri » ou prendre le télésiège (17 €) jusqu’au Rifugio Scoiattoli. A partir d’ici s’offre à vous plusieurs randonnées dont la plus célèbre est le tour des Cinque Torri (Giro delle Torri).

Les Cinque Torri, Cortina d’Ampezzo et le lago di Sorapis se situent en Vénétie et non plus dans le Sud-Tyrol, la chaîne des Dolomites se trouvant à cheval sur ces deux régions.

Cinque Torri road trip Dolomites Italie
Cinque Torri


Randonnée lago di Sorapis

  • Dénivelé : +200 mètres / -200 mètres
  • Durée : 4 heures
  • Distance : 10,4 km
  • Altitude : entre 1 725 et 1 925 m
  • Difficulté : moyenne ★★☆☆☆

Avant de partir pour cette journée de marche nous prenons deux sandwichs à l’excellente pâtisserie Fiori (annexe de l’hôtel Fiori), ils sont fait sur demande avec de bons produits locaux (jambon et fromage entre autre). Une fois notre pique nique en poche nous prenons la direction du point de départ de la randonnée du lac de Sorapis au lieu dit « Passo Tre Croci » (plan Google Map).

La randonnée du lago di Sorapis fait partie des sites incontournables des Dolomites et vous ne serez pas étonné d’y trouver beaucoup de monde. Encore une fois comme nous étions juste après le déconfinement du COVID-19 il n’y avait pas foule et j’ai pu me garer le long de la route juste devant le panneau du point de départ. En temps normal mieux vaut venir très tôt pour éviter les hordes de randonneurs.

La météo n’est pas du tout au soleil aujourd’hui il y a beaucoup de brouillard. La randonnée débute par un sentier presque plât dans la forêt où l’on passe à travers une coulée de neige (ou un éboulis de pierre en plein été) puis cela grimpe un peu plus avant d’atteindre le lac. Il y a quelques passages assez exposés au vide mais une main courante en métal (comme celle que j’avais vu lors de mes randonnées aux îles Lofoten) permet de s’aider. Au final on ne voit pas trop le vide ce qui est une bonne nouvelle pour les sujets au vertige. Nous avons essuyé plusieurs averses en montant, entre la brume et la pluie je n’ai pas sorti une seule fois l’appareil photo.

Une fois arrivé au « Rifugio Vandelli » (le refuge du lac de Sorapis) il y a tellement de brume que l’on ne voit même pas le lac. Autant vous dire que l’on est assez déçu. Finalement nous profitons d’une légère dissipation du brouillard pour faire quelques photos du lago di Sorapis mais nous ne verrons jamais les montagnes qui l’entourent. La météo aux Dolomites (surtout en montagne) est très aléatoire même en été.

Sur le chemin du retour c’est encore pire, il n’y a que du brouillard (tant mieux on ne voit pas le vide) et de la pluie. Avec cette météo on rentre se poser à l’hôtel Fiori et profiter du goûter offert (et hop une bonne Sacher torte avec un thé).

Randonnée lago di Sorapis Dolomites Italie


Randonnée Tre Cime di Lavaredo

  • Dénivelé : +230 mètres / -230 mètres
  • Durée : 3 heures
  • Distance : 8 km
  • Altitude : entre 2 293 et 2 451 m
  • Difficulté : facile ☆☆☆☆

Le lendemain la météo ne s’est pas améliorée, nous avions prévu deux journées de randonnée aux Dolomites et il a fallait que la météo nous lâche à ce moment là. Tant pis nous n’avons pas le choix, cette matinée est consacrée à la randonnée des Tre Cime di Lavaredo (aller retour jusqu’au refuge Locatelli) car nous devons ensuite poursuivre notre road trip vers le nord du Sud-Tyrol puis l’Autriche.

Pour rejoindre les Tre Cime il faut se rendre en voiture jusqu’à l’immense parking du « Rifugio Auronzo » (2 293 m). Sortez le portefeuille car le prix du péage menant aux Tre Cime est exorbitant : 30 € pour les voitures et 45 € pour les campings-cars.

Le début de la randonnée se fait sur une large route en terre presque plate (elle est utilisée par des véhicules pour ravitailler les refuges) jusqu’au Rifugio Lavaredo (2 345 m). Il y a tellement de brouillard que l’on n’y voit pas à 50 mètres, c’est d’ailleurs pour cette raison que je n’avais même pas reconnu les Tre Cime lorsqu’on était à leurs pieds. Ce n’est qu’en se dirigeant vers le 3ème refuge (Rifugio A. Locatelli – 2 402 m) que l’on commence à apercevoir dans notre dos les fameuses 3 cimes. Pour un point de vue sympa monter aux grottes situées au dessus du refuge Locatelli.

Cette randonnée est vraiment facile ce qui explique qu’elle soit trés fréquentée, c’est la seule fois lors de notre road trip aux Dolomites où nous avons vu du monde, j’ose pas imaginer ce que cela doit être en temps normal. Essayez de venir le plus tôt possible.

Randonnée Tre Cime di Lavaredo Dolomites Italie


Lago di Landro (Dürrensee) : un petit air de Rocheuses

Le lago di Landro se trouvant au bord de la route SS51 en direction du lago di Braies, nous en profitons pour faire un arrêt photo même si avec cette météo nuageuse le lac ne donne pas tout son potentiel. Avec ses forêts de mélèzes et ses pics enneigés on pourrait presque se croire dans les Rocheuses canadiennes. Pour atteindre le point de vue face aux montagnes il faut emprunter le pont en bois qui traverse la rivière tout au nord du parking puis marcher à travers la forêt pour rejoindre la rive sableuse du lago di Landro.

Lago di Landro road trip Dolomites Italie
Lago di Landro


Lago di Braies (Pragser Wildsee) : la star des Dolomites

Comme par magie le soleil fait son apparition en fin de journée lorsque nous arrivons au lago di Braies (1 495 m). Le lac fait partie des plus beaux sites à voir aux Dolomites et cela aurait été dommage d’avoir encore une fois du brouillard. Ce lac est très populaire sur Intagram, vous avez déjà certainement vu les photos de ses barques en bois. Il est possible de les louer (le prix est assez élevé, 19 € la demi-heure) mais lors de notre voyage post COVID-19 tout était fermé. Un sentier permet tout de même de faire le tour du lac (environ 1 heure) mais les meilleurs points de vue photo se trouvent du côté de la cabane qui loue les barques.

Il y a plusieurs parkings sur la route menant au lago di Braies dont les prix différent quelque peu, nous avons utilisé le P2 dont le tarif est de 5 € la journée (une personne passe encaisser et vous donne un ticket). Si vous souhaitez dormir face au lac vous pouvez passer la nuit dans le mythique Hôtel Lago di Braies.

Le lago di Braies fut la dernière étape de notre road trip de 5 jours dans les Dolomites, la frontière avec l’Autriche étant toute proche nous sommes aller visiter Innsbruck dans le Tyrol autrichien puis le sud de la Bavière en Allemagne.

Lago di Braies Dolomites Italie
Lago di Braies road trip Dolomites Italie
Lago di Braies


Où dormir lors d’un road trip aux Dolomites : quelles étapes choisir

Si vous ne souhaitez pas changer d’hébergement à chaque fois vous pouvez visiter les Dolomites en choisissant uniquement deux points de chute. Cela vous permettra d’explorer la partie Ouest des Dolomites regroupant le lago di Carezza, Alpe di Siusi, Seceda et Santa Maddelena puis la partie Est avec les Cinque Torri, lago di Sorapis, Tre Cime, lago di Landro et lago di Braies.

Les régions d’Ortisei et de Cortina d’Ampezzo représentent deux excellents point de base pour visiter les Dolomites. Comme ce sont deux villes très touristiques il faudra regarder dans les villages alentours pour trouver des hébergements aux tarifs moins élevés. C’est ce que nous avons fait en logeant dans deux superbes adresses que je recommande : Pension Haus Tirol à 12 km d’Ortisei et Hôtel Fiori à 12 km de Cortina d’Ampezzo.


J’espère que le compte rendu de notre road trip de 5 jours dans les Dolomites vous donnera l’envie de découvrir cette magnifique région et vous aidera à planifier votre itinéraire. Si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser dans les commentaires du blog ci-dessous.

Et pour poursuivre la lecture de notre road trip Italie – Autriche – Allemagne je vous invite à lire l’article sur Innsbruck la capitale du Tyrol autrichien.

5 commentaires
4

Vous aimerez aussi

5 commentaires

CELINE PRODHOMME 22 août 2020 - 10 h 36 min

Bonjour Nicolas,

Tu finis ton article par ces mots ‘J’espère que le compte rendu de notre road trip de 5 jours dans les Dolomites vous donnera l’envie de découvrir cette magnifique région’… Comment ne pas avoir envie de visiter cette belle région avec toutes tes belles photos ?? J’avais déjà ce voyage dans ma TO-DO list et ton article conforte mon idée qu’il faut que j’y aille. Une fois encore, j’ai pris un énorme plaisir à te lire et tu m’as fait voyager à partir de mon sofa !!! Merci pour la qualité de tes articles et des informations que tu partages.

Au plaisir de découvrir ton prochain voyage à travers tes yeux et tes mots.

Céline

Répondre
Mushu 22 août 2020 - 15 h 56 min

Merci Céline pour tes commentaires toujours aussi gentils 🙂 Je te conseille vivement d’y aller c’est pas si loin de chez nous en plus.

Répondre
Milleetunvoyages 25 août 2020 - 9 h 51 min

Quelles photos magnifiques!!!
Ca donne vraiment envie de s’aventurer dans cette belle région.
On rêve d’y aller depuis des années mais tous les ans on repousse le projet, je crois qu’avec cet article tu nous a convaincu ^^

J’ai juste une petite question, est-ce que tu utilises un éditeurs de cartes pour celle que tu as créer sur l’article?

Merci pour ce bel article 🙂
Nicolas

Répondre
Mushu 25 août 2020 - 13 h 13 min

Merci Nicolas 🙂 Les Dolomites sont magnifiques vous allez adorer si vous y allez !
Concernant la carte je l’ai faite avec Illustrator, j’ai pas trouvé d’éditeurs de cartes (et j’aime pas les fonds de plan de Google Map). Si jamais t’en trouves un fais moi signe 🙂

Répondre
campone 19 septembre 2020 - 10 h 40 min

Précision géographique, administrative, culturelle, sur les Dolomites italiennes.
Elles s’étalent d’ouest en est sur 3 régions:
-la région autonome du Trentin-Haut-Adige, comportant deux provinces autonomes, celle du Haut-Adige ou Südtirol (où l’on parle l’italien, l’allemand et le ladin) et celle du Trentin (où l’on parle l’italien et le ladin),
-la région Vénétie, avec la province de Belluno (où l’on parle l’italien, son dialecte le vénète, et le ladin),
-la région autonome du Frioul-Vénétie (où l’on parle l’italien et le frioulan).
Cette dernière est souvent omise ou zappée par les guides touristiques « papier » et les touristes francophones.

Répondre

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus