Accueil DestinationsOcéanieAustralie Road trip en 4×4 sur Fraser Island, l’île de sable
Fraser - Lake Birrabeen Australie

Road trip en 4×4 sur Fraser Island, l’île de sable

0 commentaire

L’île Fraser, au large du Queensland, est la plus grande île de sable au monde. Elle s’étend sur 120 km de long et 15 km de large. L’île est assez populaire en Australie et voit défiler, malgré son accès difficile, nombre de touristes.

Fraser Island ne possède aucun réseau routier mais seulement des pistes de sables c’est pourquoi il faut absolument un vrai 4×4 (avec les 4 roues motrices) pour pouvoir se déplacer. La plupart des touristes visite Fraser Island dans le cadre d’un tour organisé mais il est tout à fait possible de tout planifié soi-même pour un road trip. C’est ce que nous avons fait pendant 2 jours et 3 nuits.

Comment se rendre sur Fraser Island

La ville d’Hervey Bay qui dispose d’un petit aéroport relié entre autre à Sydney est la principale porte d’entrée pour l’île Fraser. C’est ici qu’il faudra organiser votre road trip en 4×4 (nous y reviendrons plus loin).

Une fois au volant de votre véhicule tout terrain, direction River Heads à 10 km au sud. C’est ici que se trouve l’embarcadère qui permet de prendre le ferry pour Fraser Island. Le bateau est en fait une petite barque pour 9 véhicules maximum. La traversée jusqu’à Kingfisher Bay dure environ 40 min.

Le permis pour l’île ainsi que le billet aller retour se prennent directement à l’embarcadère.

Location d’un véhicule 4×4 et consignes de sécurité

Nous sommes passés par Aussie Trax, spécialiste des locations de 4×4 sur Fraser Island. J’avais réservé à l’avance par internet. Une fois à l’agence, la direction vous fait un briefing sur la conduite. C’est le moment de bien écouter car si vous n’avez jamais conduit sur sable cela n’est pas forcément évident (notamment le sable mou). La première chose à faire quand on quitte la route goudronnée pour les pistes de sable est de dégonfler un peu les pneus, cela augmente la surface de gomme en contact avec le sol et la portance.

Une vidéo de 40 min sur la conduite à Fraser Island vous est diffusée et on vous remet des notices sur les règles dans l’île. Les plus importantes sont :

  • ne pas approcher et nourrir les Dingos (chiens sauvages vivant sur l’île)
  • bien faire attention à enfermer la nourriture et les poubelles (toujours pour les dingos)
  • ne pas rouler dans l’eau de mer
  • ne pas rouler sur la plage à marée haute ainsi que 2 heures avant et après
  • ne pas rouler de nuit et respecter les limitation de vitesse

Avant de partir nous faisons le tour du véhicule pour noter toutes les anomalies, celui-ci affiche déjà 115 000 km au compteur et a l’air d’avoir bien vécu (d’autant que tous ces kilomètres ont été fait dans des conditions difficiles). Il n’est plus tout jeune et on s’en rendra vite compte. Le modèle est un Toyota Hilux, bien pour 2 personnes et mieux que le tout petit Suzuki Jimmy.

L’essence est plus cher sur Fraser Island que sur le continuent. En moyenne lors de notre voyage 1L = 1,70$.

Où se loger sur Fraser Island

Il y a 3 resorts sur l’île, tous dans la même gamme de prix (~90 € / nuit).

Nous avons logé au Kingfisher Bay Resort là où accoste le ferry (la route est goudronnée dans le complexe hôtelier). Les chambres sont grandes et spacieuses et l’hôtel possède une piscine chauffée. Bon rapport qualité / prix.

 

DÉCOUVERTE DE FRASER ISLAND

Kingfisher Bay

Nous sommes arrivés à 15h45 et le soleil se couchant à 17h35 nous n’avons le temps de faire grand chose. Le Lac McKenzie, site le plus proche de Kingfisher, est à 1h de route. Les pistes intérieures sont limitées à 30 km/h, mais faut déjà atteindre cette vitesse.

En attendant le coucher de soleil sur la plage, nous partons voir ce que donne la conduite sur sable. La route est vraiment difficile, il n’y a qu’une seule voie avec de temps en temps des espaces de rangements sur le côté pour croiser un autre véhicule. Avec le nombre de véhicules qui passent, la piste ressemble plus à des montagnes russes qu’à autre chose. C’est un alignement de trous et de bosses qui s’apparente à du rodéo en voiture, notamment parce que les amortisseurs de notre 4X4 sont super durs. Rajouté à ça les passages dans le sable mou où l’on peut s’ensabler à tout moment si on ne fait pas attention, je n’ai pas réussi à dépasser les 20 km/h sur les 5 premiers kilomètres de piste. C’est assez stressant de conduire sur le sable au début, il faut être à l’affût du moindre trou et des zones plus molles où l’on peut s’ensabler.

Lac McKenzie (et première galère)

Nous partons du Kingfisher Bay Resort par la piste qui mène au lac McKenzie, mais après quelques kilomètres notre première galère arrive, on s’ensable. J’essaie tant bien que mal de nous sortir de là mais cela empire et la roue avant se retrouve bien enfoncée. On essaye d’enlever du sable à la main et de mettre du bois mais ça ne change rien, même en me mettant en low gear, la roue avant gauche est trop ensablée.

Heureusement au bout de quelques minutes, 2 voitures arrivent derrière nous, un couple de touriste allemand et un australien. Ce dernier a dans sa voiture une pelle ainsi qu’un objet pour dégonfler les pneus et mesurer la pression. Je ne comprends même pas pourquoi ces 2 instruments indispensables sur l’île ne sont pas fournis par le loueur de voiture. Notre sauveur australien dégonfle donc les pneus et creuse le sable devant nos roues. Après plusieurs minutes d’efforts, il sort la voiture de cette embûche, ouf ! J’imagine qu’il doit avoir l’habitude de croiser des touristes en galère.

Certaines zones de sables mous ne sont pas forcément évidentes à passer, faut bien prendre de l’élan avec un peu de vitesse et ne pas ralentir ou s’arrêter. Nous continuons de rouler et nos efforts sont récompensés quand nous arrivons au magnifique lac McKenzie. Les lacs de Fraser Island se sont formés sur une fine couche imperméable de feuilles et de brindilles en décomposition. L’eau est limpide et d’un superbe bleu, mais elle est aussi assez froide. C’est pas grave on reste allongé sur le sable blanc digne d’une plage des Caraïbes à contempler ce spectacle. Le lac McKenzie est le plus visité de l’île, pour être tranquille mieux vaut venir tôt.

Lac Birrabeen

Le lac Birrabeen se trouve après le lac McKenzie par la même route. Il faut compter environ 1h30 au départ de Kingfisher Bay, mais cela dépendra surtout de votre style de conduite et des aléas de la route.

Le lac est tout aussi beau que le McKenzie et il y a moins de monde. C’est le lieu idéal pour un pique-nique au bord de l’eau. Par contre il est interdit de camper ou de faire du feu autour des lacs.

Lac Boomanjin

Nous n’avons pas eu le temps de continuer la route jusqu’au lac Boomanjin qui se situe après le lac Birrabeen. Je pense qu’il faut prendre une journée complète pour profiter des 3 lacs avec le trajet aller retour.

Eurong : porte d’entrée à la côte Est de Fraser Island

Pour accéder à la côte Est de Fraser Island, il faut passer par le village d’Eurong. Le village dont la route est goudronnée est parfait pour une halte ravitaillement. On trouve sur place une supérette, une boulangerie, une station service et le complexe hôtelier Eurong Beach Resort.

Aujourd’hui on ne peut pas rouler sur la plage avant 12h54 (2 heures après la marée haute), toutes les voitures attendent donc l’heure fatidique avant de s’engouffrer sur la plage.

La conduite sur sable mouillée est tout de suite plus facile, fini les routes cahoteuses en roulant à 20 km/h, ici on peut rouler jusqu’à 80 km/h, suffit de faire attention aux rochers (marqués sur la carte) et aux trous d’eau. Il y a de temps en temps de petits ruisseaux qui rejoignent la mer, il faut faire attention car ça forme une cuvette.

La plage peut se transformer en piste d’atterrissage pour petits avions, il faut aussi regarder au dessus quand on roule pour voir si un avion va pas se poser juste devant la voiture (ça nous est arrivé).

La baignade est à exclure, la mer est dangereuse. Outre les courants marins il y a des requins mangeurs d’hommes.

Épave du Maheno

A environ 30 km d’Eurong gît sur la plage l’épave du Maheno, un navire de passagers qu’un cyclone poussa sur la côte en 1935 alors qu’il se faisait remorquer vers un chantier de démantèlement au Japon.

Pinnacles

5 km après l’épave du Maheno en direction du nord se trouve le site sacré aborigène des Pinnacles, des falaises de sables colorées.

Indian Head

En continuant sur 25 km nous arrivons à Indian Head, un rocher qui offre la meilleure vue panoramique de l’île. C’est aussi un des passages en 4×4 les plus difficile de l’île, une piste de sable mou part vers l’intérieur des terres en passant par Champagne Pools, seul endroit de l’île où l’on peut se baigner dans l’eau salée en toute sécurité.

J’aurais bien tenté ce passage pour continuer mais devant la vue de 2 voitures de touristes ensablées et la peur de Béné, nous n’irons pas plus loin. Il y a pas mal de pêcheurs australiens à Indian Head, on dirait même qu’ils s’amusent du spectacle des touristes ensablés (eux passent sans difficultés évidemment).

Nous montons sur la dune car on y aperçoit souvent des requins, raies manta, dauphins et baleines. Nous avons de la chance c’est la période de migration des baleines et nous en voyons une dizaine qui remontent vers le nord. Mieux vaut avoir des jumelles pour scruter l’horizon et repérer les animaux.

Eli Creek

Sur le chemin du retour pour rentrer sur Kingfisher Bay, nous faisons une halte à Eli Creek, une rivière aux eaux cristallines qui se jette dans la mer.

 

Bilan de ce road trip en 4×4 sur Fraser Island

Je suis mitigé sur ce road trip à l’île Fraser, certes l’île est belle et les lacs sont magnifiques, mais cela reste assez cher quand on voyage en individuel et que l’on ne passe pas par une excursion ou un véhicule partagé à 5 ou 6 personnes.

Le pilotage (car parfois c’est plus que de la conduite) dans le sable mou à l’intérieur de l’île peut s’avérer assez difficile même pour un conducteur chevronné.

On peut alors envisager un tour organisé dans un des gros bus 4×4 avec un groupe pouvant atteindre 40 personnes, mais ce n’est plus la même liberté et les visites se font au pas de charge.

Même si l’île est belle, pour moi ça ne fait pas parti des choses qu’il faut absolument voir en Australie. Nous n’avons croisé aucun Dingos (chiens sauvages) lors de notre road trip sur Fraser Island.

Combien de jours prévoir ?

Au minimum 2 journées complètes sont nécessaires pour voir les 3 lacs et la côte est de l’île (attention il faudra faire en fonction de l’heure de la marée haute pour cette dernière).

  • 1ère journée : les lacs McKenzie, Birrabeen et Boomanjin
  • 2ème journée : la côte est de l’île avec Eli Creek, l’épave du Maheno, les Pinnacles, Indian Head et Champagne Pools
Où dormir ?

Il peut être judicieux de prendre deux hébergements différents, une nuit à Kingfisher (Kingfisher Bay Resort) et une nuit à Eurong (Eurong Beach Resort) afin d’avoir moins de route à faire. Kingfisher a l’avantage d’être au départ / arrivée du ferry et Eurong est la porte d’entrée des plages de la côte Est.

0 commentaire
0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus