Accueil DestinationsAsiePhilippines Siquijor, l’île mystique des Philippines
Cascade Cambugahay Falls Siquijor

Siquijor, l’île mystique des Philippines

0 commentaire

Située dans les Visayas, l’île de Siquijor est devenue en peu de temps une destination incontournable auprès des voyageurs aux Philippines. Même si elle ne possède pas pléthore de choses à faire ou à voir, Siquijor saura vous retenir quelques jours grâce à son ambiance et son charme tout particulier. Cela a d’ailleurs été l’un des coups de cœur de notre voyage de 3 semaines aux Philippines. Nous avons passés 3 jours à visiter Siquijor en scooter entre superbes plages, snorkeling et cascades rafraichissantes.

Siquijor revêt un caractère mystique pour les Philippins qui se montrent réticents à visiter cette petite île associée à la sorcellerie et la magie noire. Elle est reconnue pour ses guérisseurs des montagnes qui concoctent leurs potions à partir de plantes provenant de forêts réputées enchantées de l’île.


Comment rejoindre Siquijor et se déplacer

Bien que Siquijor possède un petit aéroport aucune compagnie aérienne ne dessert l’île (cela pourrait être amené à changer), la seule solution pour visiter Siquijor est donc de prendre le ferry. Il existe deux routes principales pour aller à Siquijor :

  • Ferry de Cebu City à Larena (Siquijor) avec escale à Tagbilaran (Bohol)
    Un seul trajet par jour opéré par la compagnie Oceanjet, départ de Cebu à 8h15 (1 200 pesos – 4h30 de trajet) puis de Bohol à 10h20 (700 pesos – 1h30 de trajet). Dans l’autre sens départ du port de Larena (Siquijor) à 12h30 puis de Bohol à 14h40.
    Comme il n’y a qu’un seul bateau par jour je vous conseille de réserver votre billet de ferry au moins la veille (soit directement au comptoir d’Oceanjet au port soit via votre hébergement). Il faut payer 100 pesos supplémentaires à l’embarquement pour les gros bagages qui sont mis à l’arrière du bateau. Lorsque l’on quitte Siquijor il faut ajouter une taxe de 17 pesos par personne.
  • Ferry de Dumaguete (Negros) à Siquijor City
    5 départs par jour avec la compagnie Oceanjet : départ de Dumaguete sur l’ile de Negros à 7h20 / 9h40 / 12h20 / 14h40 / 17h (50 min) vers la ville de Siquijor.

Pour vous déplacer la meilleure solution est de louer un scooter, l’île est petite et on peut en faire le tour dans la journée (la route circulaire ne fait que 75 km, rien à voir avec notre périple en scooter à Bohol). Mais surtout il n’y a pas beaucoup de circulation, c’est l’idéal pour ceux qui n’ont pas l’habitude de conduire un 2-roues. Vous trouverez des loueurs à la sortie du ferry (ils ne manqueront pas de vous alpaguer) mais si vous êtes trop chargés avec vos bagages vous pouvez passer directement par votre hébergement, ils proposent tous des locations de scooter. Le tarif est de 300 pesos la journée.

Sinon comme partout aux Philippines vous pouvez emprunter les tricycles, c’est ce que nous avons fait pour rejoindre notre hébergement depuis le port car nous étions trop chargés pour prendre un scooter à deux.


VISITER SIQUIJOR : QUE VOIR ET QUE FAIRE


Débarquant sur l’île en pleine crise du coronavirus, nous avons eu droit à un comité d’accueil un peu particulier à la sortie du ferry (nous venions de l’île de Bohol). Lavage des mains à l’alcool obligatoire, prise de température et vérification du passeport pour savoir si nous avions été en Chine (début février le coronavirus n’avait pas encore atteint la France). Une fois autorisé à débarquer, nous prenons un tricycle du port de Larena jusqu’à notre hébergement, Chekesh Casa, situé à Tubod dans le secteur de San Juan sur la côte ouest de l’île.

 

Où dormir sur l’île de Siquijor ?

La zone touristique qui regroupe la plupart des hébergements de Siquijor ainsi que les bars et restaurants se trouve autour de la ville de San Juan sur la côte ouest de l’île. C’est de ce côté que se trouve les plus belles plages pour admirer le coucher de soleil.

  • 13 € : Kwarto’s, pour les petits budgets cette maison d’hôtes située à Tubod à 300m de la plage propose des lits en dortoir. Tout proche de la Chekesh Casa pour profiter de leur bar et restaurant (voir « où manger à Siquijor »).
  • 34 € : Chekesh Casa, notre hébergement durant nos 3 jours à Siquijor c’est la meilleure adresse où nous avons dormi aux Philippines. Grande chambre récente avec une belle salle de bain et un magnifique jardin devant la maison, légèrement en retrait de la route principale. Plage de Tubod et snorkeling à 5 min à pied.
  • 38 € : Glamping Siquijor by the Beach, pour les adeptes du glamping (camping glamour), cet hébergement situé sur une plage privée proche de la célèbre plage de Paliton propose des tentes pouvant accueillir de 2 à 4 personnes.
  • 46 € : Aquamare Beach Camp Resort, si vous aimez les hébergements atypiques celui-ci devrait vous plaire. Les chambres avec vue mer sont des cubes dignes d’une expédition sur la planète Mars. Cet hébergement se trouve au nord de l’île sur la belle plage de Sandugan et proche du récif de Tulapos.
  • 67 € : White Villas Resort, chambres et bungalow disposés autour d’une piscine et en bord de plage. Le restaurant de l’hôtel propose le petit déjeuner compris dans le prix.


Plage et sanctuaire marin de Tubod (snorkeling)

Comme c’est la marée haute en cet fin d’après-midi et que c’est le seul moment pour profiter de la mer, nous allons à Tubod Beach, une plage située juste à côté de notre hébergement et devant le célèbre Coco Beach Resort. Outre sa belle plage de sable on trouve ici un sanctuaire marin où l’on peut voir de superbes coraux et poissons, parfait pour une séance de snorkeling. Pour protéger cet espace l’accès à la mer est payant : 25 pesos pour se baigner et 50 pesos pour faire du snorkeling. Si vous restez uniquement sur la plage à bronzer c’est gratuit.

Siquijor plage tubod beach
Tubod Beach
Siquijor snorkeling sanctuaire marin tubod
Snorkeling dans la réserve marine de Tubod


Lugnason Falls : c’est fini !

Les cascades de Lugnason font désormais partie du passé, je préfère vous prévenir avant que vous y allez : il n’y a plus du tout d’eau ni dans la cascade ni dans la vasque. La rivière qui alimentait ces cascades a été déviée par les agriculteurs pour irriguer leurs rizières.


Balete (Banyan Tree)

Cet arbre banian (figuier étrangleur) vieux de 400 ans serait enchanté d’après la légende. Si vous venez de San Juan vous ne pouvez pas le manquer il se trouve sur la route vers les cascades de Cambugahay. Juste à ses pieds se trouve un bassin alimenté par une source et rempli de poissons nettoyeurs, il n’y a plus qu’à y mettre ses pieds pour une séance de fish spa. L’accès au balete et son bassin est payant : 10 pesos par personne.

Siquijor Banyan Tree Balete
Banian Tree et fish spa


Église et couvent de Lazi

Nous continuons notre visite de Siquijor à scooter pour arriver dans la ville de Lazi qui abrite la jolie église Saint Antoine de Padoue datant de 1884 et bâtie en pierre de corail (comme celle que nous avons vu à Bohol). Face à cette église se trouve le plus ancien couvent des Philippines dans un superbe bâtiment en bois et en pierre typique de l’architecture espagnole de cette époque. Petit musée à l’étage (20 pesos), je vous conseille d’y monter car on a qu’un bref aperçu du couvent depuis l’extérieur.

Siquijor eglise Lazi
Siquijor couvent Lazi
Siquijor couvent Lazi
Couvent de Lazi


Cascades de Cambugahay

S’il y a bien un site à voir à Siquijor ce sont les superbes cascades de Cambugahay. Elles sont facilement accessibles à scooter, depuis Lazi prenez la route sur 2 km en direction du nord (c’est fléché depuis l’église) pour arriver sur un parking improvisé par des locaux au bord de la route (20 pesos). Il faut ensuite payer la taxe environnementale de 10 pesos par personne pour accéder aux chutes par un escalier un peu raide (on a refusé le guide).

Sur place vous pourrez profiter de plusieurs cascades et bassins aux eaux turquoises pour vous rafraichir. Des habitants exploitent des lianes pour jouer à tarzan, plongeoirs et radeaux pour photo instagram (payants). Plusieurs stands de nourriture (brochettes au barbecue, snacks) et boissons sur place et surtout pas mal de touristes. Nous y avons été un samedi matin et il y avait en plus des locaux, si vous souhaitez être tranquille aux Cambugahay Falls venez le matin tôt en semaine.

Cascade Cambugahay Falls Siquijor
Cascade Cambugahay Falls Siquijor
Cascade Cambugahay Falls Siquijor
Cambugahay Falls


Plage de Paliton

Considérée comme l’une des plus belles plages de Siquijor, Paliton Beach se trouve à l’extrémité nord ouest de l’île (6 km depuis Tubod où nous étions basé). C’est le meilleur spot pour regarder le coucher de soleil et les Philippins l’ont bien compris puisqu’ils ont installé sur place plusieurs stands pour prendre l’apéro et manger.

Attention si vous suivez maps.me ou google maps vous ne tomberez pas sur Paliton Beach mais sur Paliton Marine Sanctuary (c’est ce qui nous est arrivé le premier soir). C’est une plage bien plus petite et moins belle, elle est entourée de mangrove plutôt que de cocotiers. Pour rejoindre la plage de Paliton qui se trouve juste après il faut tourner depuis la route principale au niveau de « EMJ’s Burgers » et prendre la direction de « See Kee Hor Cafe and Hostel ». Au bout du chemin se trouve un parking pour les scooters.

Siquijor plage Paliton beach
Siquijor plage Paliton beach coucher soleil
Paliton Beach


Plage de Coral Cay

Cette plage qui tire son nom du l’hôtel Coral Cay Resort installé ici se trouve 2 km avant la plage de Paliton. La plage est libre d’accès et il y a un parking 2-roues disponible pour les personnes extérieures à l’hôtel. La plage est très belle, il y a même des hamacs installés entre les cocotiers et contrairement aux autres plages de Siquijor nous étions seuls. Par contre la baignade n’est pas possible à marée basse mais c’est commun à toutes les îles des Visayas.

Siquijor Coral Cay Beach
Siquijor Coral Cay Beach
Siquijor Coral Cay Beach
Coral Cay Beach


Où manger et boire un verre à Siquijor

  • Chekesh Casa : le restaurant de notre hébergement, les pancakes aux bananes caramélisées du petit déjeuner sont une tuerie, excellents smoothies et cocktails, bons plats (150 à 350 pesos), ce fut notre QG pendant nos 3 jours à Siquijor.
  • Marco Polo : tenu par un italien, ce restaurant qui donne directement sur la plage sert des pâtes, pizzas et paninis. Nous n’avons goûté que les paninis (195 pesos) qui sont très bons, par contre le service est assez long. Vous trouverez également ici un vrai café expresso tout comme chez Napoli Café situé juste à côté.
  • Baha Bar : la meilleure adresse où nous ayons mangé, restaurant tout en bois dans un super cadre avec un groupe de musique qui joue en live. Les plats sont élaborés et excellents et leurs bières sont artisanales. Service rapide ce qui est rare aux Philippines.
  • Coral Cay Resort : bar de plage bien sympathique pour boire un verre face à la mer.
  • Legends Sports Bar : on a voulu s’y arrêter en rentrant des cascades de Cambugahay mais ce restaurant présent dans le guide Lonely Planet n’existe plus.
  • Coco Grove Beach Resort : nous n’y avons pas été mais le restaurant classe de ce complexe hôtelier est parfait pour un diner romantique sur la plage.


Après avoir passé 3 jours à visiter l’île de Siquijor nous retournons en ferry à Cebu City afin de prendre un vol pour l’île de Palawan (Puerto Princessa) qui nous permettra de rejoindre Port Barton notre prochaine destination.

0 commentaire
0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus