Accueil DestinationsAsieThailande Ko Phi Phi : un petit coin de paradis en Thaïlande

Ko Phi Phi : un petit coin de paradis en Thaïlande

0 commentaire

Phuket (J12)

Ce matin je quitte l’île de Phuket pour Ko Phi Phi. Le comptoir des taxis officiels et des songthaew en face de l’hôtel me demandant 500 BHT minimum pour rejoindre Port Rassada, je m’éloigne un peu pour chercher un tarif plus interessant. Un thaï me propose 300 BHT, je n’ai pas trouvé moins cher mais en même temps il n’a pas l’air d’être un vrai taxi. Ça se vérifie assez vite, il roule un peu à l’arrache (même si tout le monde roule un peu comme ça) et réussi à emboutir la voiture de devant sur un freinage d’urgence (petit carambolage impliquant 3 voitures). Après quelques discussions avec le chauffeur emboutie nous repartons.

Rejoindre Ko Phi Phi Island

Arrivée entier à Port Rassada, je prend un billet aller retour open pour Ko Phi Phi (open signifie que je peux revenir quand je veux et vers l’île de mon choix). Le billet open A/R est à 1 000 BHT et l’aller simple à 600 BHT.
J’ai pris la compagnie Andaman Wave Masters car pour le même prix on peut se faire déposer sur la plage de Laem Tong au nord.
Le bateau ne part qu’à 13h30, j’ai donc 3h à attendre … J’en profite pour réserver 3 nuits au Phi Phi Natural Resort auprès d’une agence installée sur le port.

La traversée a duré 3h pour arriver à Tonsaï et 1h30 de plus pour rejoindre la plage de Laem Tong. J’ai passé toute la traversée sur le toit du bateau, prévoyez de la crème solaire sinon il y a assez de places assises à l’intérieur.
Le changement de bateau pour ceux qui vont à Koh Lanta se fait en pleine mer au large de Ko Phi Phi. Les 2 bateaux se collent et l’on saute de l’un à l’autre avec les bagages.

Ko Phi Phi – Laem Tong

La plage de Laem Tong ne permettant pas l’accostage des ferry, ce sont les long boat des hôtels qui viennent chercher les touristes et font la navette. Au final j’arrive à l’hôtel à 18h. La connexion internet sur l’île est assez cher (4 BHT la minute). Diner sur la plage avec un barbecue mongol.

Ko Phi Phi – Laem Tong (J13)

Je me lève à 8h pour profiter du beau soleil. Journée partagée entre bronzage sur la plage et snorkelling (j’avais emporté mon masque et mon tuba mais on peut en louer sur place). L’avantage de Ko Phi Phi par rapport à Phuket c’est que les fonds marins sont vraiment magnifiques et pas besoin d’aller bien loin pour admirer poissons et coraux. Je me régale à observer toute cette faune.

Il y a une belle petite plage de sable fin juste en dessous de l’hôtel, mais celle-ci disparait complétement à marée haute. En nageant vers la pointe nord, je tombe sur des plages complétement désertes. Je m’allonge sur le sable et je me prends pendant quelques instants pour Robinson échoué sur la plage.

En fin d’après midi des thaïlandais qui jouaient au beach volley sur la plage m’ont proposé de jouer avec eux. Un des joueurs travaille à l’hôtel et comme ils étaient un nombre impair, c’était parfait. Nous avons joué jusqu’à 18h30 car après on ne voyait plus le ballon avec la nuit. J’ai vite vu qu’ils jouaient tous les soirs car ça smashait de tous les côtés ! Je ne sais pas pourquoi mais tous les joueurs étaient assez efféminés, et quand ils m’ont demandé si j’étais venu seul, j’ai vite placé que j’avais une girlfriend ! lol

Le soir je mange au « Jasmin » un resto pas cher sur la plage tenu par des locaux. L’avantage de Laem Tong c’est qu’on est au bon milieu du village des « gitans de la mer », en contact direct avec la population locale qui habite ici.

En rentrant à l’hôtel je retrouve dans ma chambre le linge que j’avais donné le matin même à laver. A noter que l’eau de la salle de bain est salée.

Ko Phi Phi (J14)

Après un petit déjeuner au buffet de l’hôtel, je pars à pied à la découverte de l’île et des autres plages. Au bout de Laem Tong en descendant vers le sud part un chemin en terre qui se transforme vite en une petite route pavée utilisée par les motos. Le chemin est très facile, c’est tout plat et on profite d’un joli panorama.

Ao Loh Bakao

Avant d’arriver à La Nah Bay, je passe par Ao Loh Bakao, une plage sympa mais qui ne permet pas de se baigner à marée basse.

La Nah Bay

Après 30 min de marche j’arrive à La Nah Bay, une très jolie baie mais avec la marée basse on peut à peine se tremper à défaut de pouvoir nager. Après avoir bien transpiré en marchant sous ce soleil, ça sera quand même très appréciable.

Je continue mon exploration de l’île en empruntant un sentier escarpé qui mène vers un point de vue. D’en haut il y  a une très jolie vue sur La Nah Bay mais je suis obligé de rebrousser chemin car cela ne mène nul part. D’ailleurs impossible de retrouver le chemin du retour dans toute cette végétation, en cherchant quelques bonnes minutes et en essayant plusieurs pistes je finis par retrouver mon chemin.

Point de vue sur La Nah Bay
Je m’arrête me reposer quelques instants dans un resto / bar qui se trouve à l’embranchement entre le chemin vers le point de vue et la route pavée qui traverse l’île. J’en profite pour prendre un jus de citron, bien rafraichissant avec cette chaleur. Je fais aussi le plein de bouteilles d’eau.

Je continue le chemin en direction de Tonsaï (c’est fléché), toujours à la recherche du fameux point de vue qui permet de voir les 2 anses de l’île. Ça monte puis ça descend mais toujours pas de point de vue. Finalement j’arrive sur la plage d’Ao Loh Dalum qui se trouve derrière Tonsaï sans l’avoir vu, j’ai pas trop compris où se trouvait l’embranchement que j’ai loupé.

Je fais demi-tour et je m’arrête manger un pad thaï dans le resto de tout à l’heure. Y’a pas grand monde je suis tout seul. Je retourne sur Laem Tong en passant par Ao Phak Nam.

Je finis la journée par du snorkelling et une partie de beach volley avec mes potes thaï. J’ai prolongé mon séjour sur l’île d’une nuit, je ne partirai que mardi.


Maya Bay – Phi Phi Lee (J15)

Je pars de l’hôtel à 8h pour Maya Bay sur Phi Phi Lee, la fameuse baie où fut tournée le film « La Plage ». Le trajet aller retour (4h en tout) en longboat est à 1 300 BHT si on passe par l’hôtel, prix à diviser par le nombre de passager (maximum 6). Si vous négociez directement avec les propriétaires des bateaux (leur QG est situé sur Laem Tong à côté de l’hôtel) ça vous coûtera moins cher.
 
J’arrive à Maya Bay à 9h, il n’y a presque personne, j’en profite car à 9h30 commence à débarquer les gros bateaux à moteur avec tous les touristes. Comme Maya Bay a été classée parc national, il faut payer 200 BHT pour débarquer sur la plage.

L’invasion de Maya Bay a commencé, je pars avec mon capitaine du jour (c’est l’avantage d’avoir le bateau pour soi, on fait ce qu’on veut) vers un spot de snorkelling non loin de là. Les fonds marins, peu profonds, sont vraiment magnifiques, on y voit poissons, anémones et coraux de toutes couleurs et toutes formes. On peut passer des heures dans l’eau comme ça.

On fini par faire le tour de l’île en passant devant Viking Cave, une grotte où les gitans de la mer vont ramasser les nids d’hirondelles dont les chinois sont très friands. Retour sur Laem Tong.
Viking Cave

Bamboo et Mosquito Island

Le pilote du longboat me propose de faire l’après-midi Bamboo et Mosquito Island (autres sports de snorkelling) pour 900 BHT, soit moins cher qu’en passant par l’hôtel. Étant donné la beauté de l’endroit, autant en profiter, c’est pas tous les jours que je viens à Ko Phi Phi.

Après avoir mangé des nouilles au poulet au resto de l’hôtel, je repars vers les 14h. Je passe par plusieurs spots de snorkelling, en pleine mer et face à l’île Mosquito, dont la plage n’est pas terrible, mais comme l’île est infestée de moustique d’après le pilote (d’où le nom), je n’ai pas trop envie d’y débarquer non plus.

Direction ensuite Bamboo Island, comme à Maya Bay l’accès à la plage est payant (soit disant un parc national), ici c’est 400 BHT, mais en débarquant du côté des paillotes des pêcheurs et sans accéder à la partie bronzette pour touristes je n’ai pas eu à payer. De toute façon je suis venu pour les fonds marins principalement.

Je rentre sur Laem Tong vers les 17h. Mon seul regret pour cette journée c’est de ne pas avoir pris un appareil photo jetable étanche. J’ai vraiment adoré Ko Phi Phi.

0 commentaire
0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus