Accueil DestinationsAmériquesArgentine Les chutes d’Iguazu (Iguaçu) côté Argentine et Brésil
Chutes Iguacu Brésil

Les chutes d’Iguazu (Iguaçu) côté Argentine et Brésil

0 commentaire

Deuxième étape de notre voyage en Argentine, nous rejoignons en avion la ville de Puerto Iguazu afin de visiter les chutes d’Iguazu (Iguaçu en portugais). Puerto Iguazu est la ville argentine la plus proche des chutes qui sont situées à cheval sur la frontière Argentine / Brésil. Il faut impérativement passer par ces deux pays lors de votre visite des chutes d’Iguazu, les vues sur les cascades étant totalement différentes.

Combien de jour pour visiter les chutes d’Iguazu

  • 1/2 journée côté Brésil : une demi journée suffit amplement pour visiter les chutes d’Iguaçu au Brésil, nous avons mis 2h30 pour faire l’unique sentier de 1,5 km en prenant notre temps.
  • 1 journée côté Argentine : une journée complète est nécessaire pour visiter les chutes d’Iguazu en Argentine et bien en profiter, les sentiers étant plus nombreux.


PUERTO IGUAZU

Du quartier Microcentro à Buenos Aires nous prenons un remis (140 $Ar) pour l’aéroport domestique Aeroparque afin de prendre le vol pour Puerto Iguazu de 13h20 sur la compagnie Aerolineas Argentinas. Nous avions un peu peur de ne pas embarquer car la contre partie du tarif spécial que nous avons eu était que nous restions au sol si le vol était complet, heureusement il restait des places. Il est possible de rejoindre Puerto Iguazu en bus mais le temps de trajet est évidemment beaucoup plus long (mais moins cher).

Depuis l’aéroport de Puerto Iguazu, deux possibilités s’offrent à vous pour rejoindre le centre ville : soit prendre un remis à 220 $Ar, soit prendre le bus 4 Tourist Travel (60 $Ar par personne). Nous avons pris le bus (des minibus en fait) qui fait le tour des hôtels, il nous dépose devant le Kerana Oga Lodge, où j’ai réservé pour 4 nuits.

Où dormir à Puerto Iguazu

Les chutes d’Iguazu étant une zone très touristique on trouve de nombreux hébergements dont beaucoup d’hôtels de luxe si vous avez envie de vous faire plaisir.

Après avoir déposé nos affaires, nous partons pour la gare routière (située à 5 minutes à pied) prendre 2 billets de bus pour aller demain aux chutes d’Iguaçu côté brésilien. La compagnie Crucero del Norte fait le trajet direct, le billet aller retour est à 80 $Ar par personne. Nous les prenons aujourd’hui pour gagner du temps et être sur d’avoir une place mais on peut facilement les acheter le jour même d’autant que le bus était loin d’être plein en ce mois de septembre.

Nous passons ensuite à l’office du tourisme prendre une carte de la ville puis au supermarché situé à côté pour acheter de l’eau et des cookies (notre carburant !). La bouteille de 1,5L est à 12 $Ar.

Je passe ensuite au bureau de change Argecam conseillé par le Guide du Routard. Le taux de change affiché est 1 € = 11 $Ar mais lorsque je demande le taux au guichetier celui-ci m’annonce 16 $Ar pour 1 €, soit presque le taux de l’Euro blue alors que c’est un change officiel. J’en profite pour changer une bonne partie de mes euros.

Il y a une laverie juste à côté de la gare routière, la corbeille de linge est à 65 $Ar.

Diner chez Aqva (437 $Ar), un bon resto de Puerto Iguazu, le « bife de lomo » est vraiment excellent ! Malgré l’épaisseur des médaillons, la viande est super tendre, cuite juste comme il faut, un vrai délice. C’est l’un des restos ou j’ai mangé la meilleure viande en Argentine.


PARQUE NACIONAL DO IGUAÇU (BRÉSIL)

De la gare routière de Puerto Iguazu nous prenons le premier départ du bus Crucero del Norte (8h10) pour les chutes d’Iguaçu côté brésilien. Cette compagnie fait le trajet direct sans passer par Foz do Iguaçu au Brésil.

Le passage de la frontière Argentine Brésil se fait facilement, le bus s’arrête dans un premier temps au poste frontière argentin, tous les passagers descendent pour passer l’immigration puis il nous récupère juste après. Nous roulons ensuite 2 km puis on s’arrête cette fois au poste frontière brésilien. Le chauffeur récupère tous les passeports pour les faire tamponner pendant que nous l’attendons à l’intérieur du bus.

Nous arrivons pile à 9h pour l’ouverture du Parc National d’Iguaçu. L’entrée est à 49,2 Reals par personne, le taux de change pratiqué dans le parc est de 1 € pour 3 R. On peut payer en pesos argentins, en reals ou en euro.

Nous prenons ensuite le bus à impériale du parc qui nous dépose au début du sentier d’accès au point de vue sur les chutes côté argentin. Nous étions tranquille au début car il n’y avait pas trop de monde, puis sont arrivés plusieurs bus de voyages organisés avec la cohue qui les accompagne. Ça se bouscule pour se prendre en photo sur les passerelles, sans parler de cette nouvelle mode des selfies, en fait les gens ne profitent même pas du cadre ils veulent juste avoir une photo d’eux devant les chutes.

Le sentier de 1,5 km finit à la Garganta del Diablo (gorge du Diable), partie la plus spectaculaire du parc. Le paysage est vraiment magnifique, j’ai trouvé ces chutes bien plus belles que celle de Niagara Falls.

Nous remontons par l’ascenceur panoramique, fin de la visite à 11h30. Nous profitons de l’aire aménagée pour prendre notre pique nique acheté ce matin à la boulangerie de Puerto Iguazu (2 sandwichs pour 48,52 $Ar). Dans le parc tout est assez cher, mieux vaut apporter de quoi manger. Retour à l’entrée du parc avec le bus à impériale.

Parque das Aves

Nous partons ensuite au Parque das Aves (28 Réals par personne), situé en face de l’entrée du parc Iguaçu. Je m’attendais à quelque chose de mieux (dans le genre de ce que nous avions vu au Bali Bird Parc), à part 3-4 grandes volières où l’on entre à l’intérieur, les autres oiseaux sont en cages. On peut approcher des toucans de tout près, ainsi que des perroquets, c’est sympa mais ça reste quand même assez cher pour ce que c’est. Nous sommes restés environ 1h.

Nous prenons le bus Crucero del Norte de 14h50 pour rentrer sur Puerto Iguazu (trajet 45 min). Le passage de la frontière se passe comme à l’aller, sauf que dans le sens Brésil vers Argentine il faut passer son sac aux rayons X avant de pouvoir remonter dans le bus (procédé étrange puisque l’on peut très bien laisser ses affaires dans le bus).


PARQUE NACIONAL IGUAZU (ARGENTINE)

Ce matin nous prenons le bus à la gare routière de Puerto Iguazu pour aller voir les chutes côté Argentin. La compagnie Rio Uruguay fait le trajet pour 80 $Ar l’aller retour par personne. Départ à 8h20, le bus s’arrête un peu partout notamment pour récupérer des personnes travaillant dans le parc, arrivé à 8h50.

L’entrée du parc est à 215 $Ar par personne (paiement en pesos uniquement), en temps normal c’est déjà assez cher mais en ce moment c’est presque du vol car les accès à l’ile San Martin et à la gorge du diable sont fermés depuis plusieurs mois. Il y aurait pu y avoir une réduction car cela ampute le parc de la moitié des choses à voir.

Depuis l’entrée deux choix s’offrent à vous, soit prendre le petit train jusqu’à la gare de Cataratas (départ toutes les 30 min), soit emprunter le sendero verde (650 m) qui mène également jusqu’à la gare d’où commencent les sentiers menant aux chutes.

Paseo inferior

Nous commençons par le plus long des 2 sentiers, le « paseo inferior » (1400 m), c’est de ce chemin que les vues sont les plus belles, on frôle la plupart des chutes.

Paseo superior

Le circuit supérieur (paseo superior, 650 m) permet de découvrir le sommet de certaines cascades.

C’est assez frustrant de ne pas pouvoir aller à la garganta del diablo (la passerelle a été emportée lors d’une crue) car c’est le site le plus spectaculaire du parc. Avec la moitié du parc fermé, nous avons fini la visite à midi (3 heures pour tout voir). Si les 2 parcs n’étaient pas si éloignés on aurait pu faire le côté brésilien puis l’argentin en une seule journée. Dans la configuration actuelle avec la moitié du parc fermée côté argentin, la vue côté brésilien est bien plus belle (les chutes étant pour la plupart en Argentine, on les voit mieux d’en face).

Nous prenons notre casse croute sur un des bancs de l’entrée, comme hier nous avons acheté de quoi manger à la panaderia El Arbol Real à Puerto Iguazu (2 sandwichs, 2 gâteaux et 1,5L d’eau pour 76 $Ar). Faites vos provisions d’eau avant de rentrer dans le parc (nous avons bu 2L chacun) car la bouteille de 0,5L y est vendue 28$ Ar (à titre de comparaison celle de 1,5 L est à 15 $Ar en ville).

Sendero Macuco

Nous partons ensuite sur le sendero Macuco (7 km A/R) pour occuper notre après midi. Le sentier est assez monotone, on y a quand même croisé des coatis et pas mal de papillons. Il débouche sur la cascade Salto Arrechea où l’on peut se baigner. A faire si on a du temps à tuer et que la moitié du parc est toujours fermé.


VISITE PUERTO IGUAZU

Comme nous avons bénéficié d’un tarif spécial agent de voyage sur les vols intérieurs dont la condition était que nous ne pouvions pas prendre l’avion si celui-ci était plein, j’avais prévu une journée de plus à Puerto Iguazu au cas où.

Deux jours suffisent pour visiter les chutes d’Iguazu, une journée pour le côté Argentin et une journée pour le côté brésilien (il n’est pas possible de faire les deux parcs dans la même journée).

Nous partons donc faire un petit tour en ville. Puerto Iguazu n’est pas très grand, c’est plus une grosse bourgade qu’une ville. Nous déjeunons à « La Mamma », un restaurant renommé pour ses empanadas (8 $Ar l’unité). Ce n’est pas le meilleur endroit où nous avons mangé des empanadas (le resto se trouve dans la rue « Bonpland » mais ça n’en ai pas un !). Les meilleurs empanadas de notre voyage étaient dans la région de Salta.

Hito 3 fronteras

Nous marchons jusqu’au hito 3 fronteras, un belvédère surplombant le confluent du rio Iguaçu et du rio Parana, révélant d’un seul coup d’œil l’Argentine, le Brésil et le Paraguay. La frontière est matérialisée par une grande borne sur chaque rive.

Depuis la gare routière de Puerto Iguazu, comptez 2,2 km et 25 min à pied. Cette visite ne vaut le coup que si vous n’avez rien à faire dans la région car hormis le fait de voir 3 pays depuis un point de vue, il n’y a rien d’extraordinaire. Sur les photos le Paraguay est à gauche et le Brésil à droite.

Sur le chemin du retour on s’arrête à l’agence Four Tourist Travel, la compagnie qui fait la navette entre l’aéroport et Puerto Iguazu, afin de réserver 2 sièges pour demain (c’est la solution la plus économique pour se rendre à l’aéroport). On aurait pu téléphoner mais vu notre niveau d’espagnol on préfère se présenter à leur bureau (même sur place personne ne parle anglais).

Diner chez « A Piacere », le « bife de chorizo » est vraiment excellent, l’Argentine est sans aucun doute le pays de la viande (272 $Ar pour 2 plats et boissons).

Le lendemain à 11h40 nous prenons le seul vol de la journée pour Salta dans le Nord Ouest Argentin (compagnie Aerolineas Argentinas).

0 commentaire
0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus