Accueil DestinationsEuropeFrance Visiter la Camargue : que faire en un week-end
Visiter la Camargue dans le Sud de la France

Visiter la Camargue : que faire en un week-end

0 commentaire

Visiter la Camargue lors d’un week-end c’est découvrir une région sauvage où terre et mer se mélangent, où marais salants et plages de sables s’étendent à perte de vue et où flamants roses, taureaux et chevaux blancs vivent en liberté. Cette région du sud de la France au bord de la Méditerranée possède également de jolies villes à découvrir comme Arles et Aigues-Mortes. Alors que faire en Camargue en un week-end ou plus ? Je vous livre dans ce guide du blog tous mes conseils pour organiser votre séjour ou road trip et ne rien manquer des sites incontournables à voir en Camargue.

Où se trouve la Camargue

La Camargue est une région naturelle du Sud de la France en Provence qui correspond au delta du Rhône avant qu’il ne se jette dans la mer Méditerranée. Elle se situe à cheval sur deux départements : les Bouches-du-Rhône (13) et le Gard (30). On parle souvent de « petite Camargue » pour évoquer la partie gardoise car le Parc naturel régional de Camargue se limite aux deux bras du Rhône qui coulent dans le département des Bouches-du-Rhône. Mais il serait dommage de ne pas visiter la petite Camargue lors de votre week-end car celle-ci possède la superbe cité d’Aigues-Mortes avec ses marais salants.

Louer une voiture pour visiter la Camargue

Si vous n’avez pas la possibilité de partir en road trip en Camargue avec votre propre véhicule vous aurez certainement besoin d’une voiture de location. Plutôt que de faire le tour des sites internet des gros loueurs internationaux qui sont toujours plus chers, je vous conseille d’utiliser ce comparateur de prix par lequel je passe à chaque fois que j’ai besoin d’une location de voiture. Les prix sont environ 25% moins chers.

Toute la partie centrale du Parc naturel est occupée par des étangs dont le plus grand est celui de Vaccarès. Cette configuration avec des routes qui forment un triangle oblige à faire le tour des étangs pour passer de l’Est à l’Ouest. Il faut 50 min (60 km) pour aller des Saintes-Maries-de-la-Mer à Salin de Giraud. Gardez cela en tête pour éviter de perdre du temps en aller retour. La carte ci-dessous vous permettra de voir rapidement où se situent les sites à visiter en Camargue.

Carte que faire en Camargue : 12 sites à ne pas manquer
Carte que faire en Camargue : 12 sites à ne pas manquer


Combien de jours pour visiter la Camargue ?

Il est possible d’avoir un bel aperçu de la Camargue en 2 jours ce qui en fait une destination parfaite pour un week-end. Mais il sera difficile de tout voir en moins de 4 jours surtout si vous souhaitez visiter Arles. Dans le programme ci-dessous je vous donne des idées d’itinéraires pour visiter la Camargue en 2, 3 ou 4 jours. Évidemment il sera à adapter en fonction de ce que vous aimez (visite, plage, balade à vélo, observation des oiseaux, balade à cheval, visite de manade, …).

Visiter la Camargue en un week-end (2 jours)

En 2 jours vous pourrez découvrir les beautés de la Camargue à condition de ne pas rester trop de temps sur chaque site. Je vous conseille de passer une journée de chaque côté du parc.

  • Jour 1 : Aigues-Mortes, salin d’Aigues-Mortes et Saintes-Maries-de-la-Mer.
  • Jour 2 : Parc ornithologique du Pont de Gau, Salin-de-Giraud et ses marais salants, domaine de la Palissade.
Visiter la Camargue en 3 jours

Reprenez le programme ci-dessus mais cette fois vous pourrez passer un peu plus de temps à visiter les villes et les salins (en choisissant par exemple une visite guidée). L’été profitez de la mer en incluant la plage de l’Espiguette au sud d’Aigues-Mortes ou la plage de Piémanson au sud de Salin-de-Giraud. En dehors de la période balnéaire vous pouvez à la place partir pour une balade à vélo comme celle de la digue à la mer. De nombreuses promenades à cheval sont également possibles en Camargue.

Que faire en Camargue en 4 jours

Avec 4 jours sur place vous aurez le temps d’y inclure la visite de la ville d’Arles avec ses nombreux monuments de l’époque romaine. Consacrez une journée complète à visiter la cité surtout si vous êtes fan de vieilles pierres. Pour les ornithologues amateurs un dernier parc mérite le détour, le marais du Vigueirat qui abrite de nombreuses espèces d’oiseaux.


Aigues-Mortes

Parmi les choses à faire en Camargue ne manquez pas de visiter Aigues-Mortes dans le Gard. Cette cité fortifiée est entourée de remparts et tours construits sur ordre du roi de France Louis IX à partir de 1272. Le roi Capétien souhaitait un accès direct à la mer Méditerranée car à cette époque les ports de Marseille et Montpellier ne lui appartenaient pas.

La ville est en grande partie piétonne ce qui est assez agréable pour se balader. Pour stationner vous pouvez utiliser les parkings payants le long des remparts au nord (P1 à P4) ou le P5 au sud-est à côté de l’étang de la ville. Le seul parking gratuit (P8) est un plus excentré au nord des remparts. Vous pouvez retrouver le plan des parkings d’Aigues-Mortes sur cette page.

Que faire à Aigues-Mortes ?
  • Faire le tour des remparts : d’une longueur de 1,6 km le chemin de ronde sur les remparts permet de découvrir cette architecture militaire du XIIIe siècle (tours, portes de défense et donjon). La visite se termine par la tour de Constance, la plus imposante, qui protégeait le port et la cité. C’est l’unique élément défensif d’Aigues-Mortes. La promenade sur les remparts offre un superbe panorama sur la ville et les salins. Prix : 8 €.
    Afin d’éviter la file d’attente notamment l’été vous pouvez déjà acheter votre billet sur ce site.
  • Flâner sur la place Saint-Louis : c’est un peu le cœur de la ville et il y a fort à parier que lors de votre déambulation dans les ruelles d’Aigues-Mortes vous tomberez sur la place Saint-Louis. Elle arbore en son centre une fontaine et une statue à l’effigie de Saint-Louis (le roi qui a créé les fortifications) et abrite la Mairie et l’Office du Tourisme. C’est un lieu agréable pour flâner grâce à ses nombreuses terrasses de bars et restaurants.
  • Visiter les chapelles des Pénitents Blancs et Gris : ces deux chapelles du XVIIe siècle méritent le détour même si vous n’êtes pas croyant notamment pour admirer les fresques, tableaux et retables. Elles sont ouvertes tous les jours uniquement l’été (à partir du 1er juillet).
  • Goûter à la fougasse d’Aigues-Mortes : ne quitter pas la ville sans avoir déguster la spécialité locale, une fougasse moelleuse et sucrée aromatisée à la fleur d’oranger. C’est vraiment délicieux on a adoré ! Vous en trouverez entre autre dans une boulangerie de la « Grande rue » qui descend vers la place Saint-Louis. Mais attention cela part vite (heureusement ils en font en continue mais il faut attendre 30 min).
  • Se balader autour de l’étang de la ville : dès que vous aurez quitté la ville par la porte au sud des remparts vous atteindrez l’étang de la ville, un espace naturel typiquement camarguais. La promenade pédestre sur les passerelles en bois au milieu des roseaux est ponctuée de panneaux pédagogiques. On y voit au loin les montagnes de sel du salin. Côté animaux on peut observer canards, poules d’eau et ragondins.
Aigues Mortes vue drone

Où dormir à Aigues-Mortes

Loger à l’intérieur des remparts de la ville fortifiée sera une belle expérience lors de votre séjour en Camargue. J’ai sélectionné pour vous quelques unes des plus belles adresses pour dormir à Aigues-Mortes.

  • 98 € : Hôtel Saint Louis, ce charmant hôtel décoré de style baroque se situe à l’intérieur des remparts d’Aigues-Mortes. Il possède un spa, une salle de sport et son propre parking privé.
  • 98 € : Ô 36 Rempart Sud B&B, situé dans la ville fortifié cette chambre d’hôtes avec sa terrasse propose un excellent petit déjeuner compris dans le prix. Parking gratuit à proximité.
  • 113 € : le dit vin secret, décoration originale et moderne pour pour cette belle adresse au cœur de la vieille ville. Parking gratuit et petit déjeuner compris dans le tarif de la chambre.
  • 318 € : Boutique Hôtel des Remparts & Spa, une superbe adresse pour se faire plaisir que cet établissement installé dans une ancienne base militaire datant du XVIIIe siècle. Décoration magnifique, piscine intérieure, spa, … tout y est !


Salin d’Aigues-Mortes

Toujours en petite Camargue (la partie gardoise) le salin d’Aigues-Mortes se situe à 1 km au sud de la ville. On le voit d’ailleurs très bien depuis les remparts. La production de sel à Aigues-Mortes date de l’Antiquité mais c’est depuis 1856 que les différents propriétaires des salins se sont associés pour fonder la Compagnie des Salins du Midi. Elle exploite toujours le sel aujourd’hui grâce à 10 sauniers qui perpétuent le savoir faire. Le salin d’Aigues-Mortes produit du sel de table alors que celui de Salin de Giraud est utilisé pour le déneigement.

Comment visiter le salin d’Aigues-Mortes

Le salin d’Aigues-Mortes se visite de plusieurs façon, vous avez le choix entre le petit train (11 €), la visite à vélo guidée ou en liberté (18 € à 31 €), la visite à pied avec ou sans guide (8,8 € ou 19 €) et même un tour en 4×4 (48 €). Il est possible de découvrir le salin en voiture (35 €) uniquement pendant les mois d’avril, octobre et novembre. Pour plus d’informations sur les tarifs consultez le site officiel du salin d’Aigues-Mortes (possibilité d’achat de billet en ligne pour le petit train et les balades liberté).

Notre voyage en Camargue s’est déroulé lors du pont de l’Ascension 2021 juste après la fin du confinement du Covid. Beaucoup de sites étaient encore fermés à la visite et ceux ouverts recevaient du coup tous les touristes. Devant l’énorme file d’attente pour visiter le salin nous avons préféré rebrousser chemin en se contentant de l’observer de loin. J’ai essayé de faire voler le drone seulement avec le vent violent qu’il y avait c’était impossible et j’ai du atterrir d’urgence (j’ai quand même ramené un cliché). Pour les possesseurs de drone sachez que tout le Parc naturel régional de Camargue est interdit au survol, seule la région autour d’Aigues-Mortes est autorisée.

Pour la petite histoire la couleur rose du salin est due à une micro-algue (Duanaliella Salina) qui prolifère lorsque la salinité augmente. Plus on se rapproche de la période de récolte et plus la couleur de l’eau saumâtre des bassins devient rose vif. Les sauniers récoltent le sel entre mi-juillet et fin août. Pour voir les marais salants avec une belle couleur rose il faut visiter la Camargue en juin ou juillet.

Salin aigues mortes camargue salin du midi rose sel
Salin d’Aigues-Mortes


Plage et phare de l’Espiguette

Dernière étape des choses à faire en petite Camargue la plage de l’Espiguette se trouve sur la commune du Grau-du-Roi. C’est une immense plage de 10 km avec des dunes de sable que l’on atteint en quelques minutes de marche depuis le parking public gratuit (coordonnées GPS). Avec le vent qu’il y avait ce jour les pratiquants de kitesurf s’en donnaient à cœur joie.

Le phare de l’Espiguette se situe à l’Est de la plage, pour y aller mieux vaut utiliser le parking Les Baronnets (coordonnées GPS). Le phare de forme carré construit en 1869 est classé Monument Historique. En restauration actuellement (intérieur et cheminement piéton) il sera accessible au public à l’été 2022. La plage à côté du phare de l’Espiguette est naturiste.


Parc ornithologique du Pont de Gau

J’imagine que si vous êtes venu visiter la Camargue c’est en partie pour voir l’un de ses emblèmes les plus célèbres : le flamant rose. Même si l’on peut en voir pratiquement partout il n’y a pas de meilleur site pour observer ces oiseaux que le parc ornithologique du Pont de Gau. L’avantage de ce parc est que les flamants roses sont habitués à la présence de l’homme, vous pouvez les approcher à 3 m de distance et les photographier sans sortir votre super téléobjectif. C’est le meilleur site pour faire découvrir ces drôles d’oiseaux aux enfants.

Le parc ornithologique du Pont de Gau n’est pas un zoo, je n’y aurais jamais été si c’était le cas. Les animaux sont libres d’aller et venir et la population fluctue d’ailleurs au cours de l’année. Certaines espèces restent à l’année quand d’autres sont uniquement de passage lors des migrations.

Deux itinéraires l’un de 2,6 km et l’autre de 4,3 km cheminent autour des marais, les deux pouvant s’enchaîner pour une plus longue balade (voir le plan). Comptez au minimum 1h30 dans le parc pour en profiter.

Le meilleur moment pour observer les oiseaux et les flamants roses est le matin tôt et en toute fin d’après-midi. En plus de voir des animaux plus actifs c’est à ce moment que vous profiterez de la meilleure lumière pour faire des photos.

Le parc est ouvert tous les jours de 9h à 18h et se situe 5 km avant d’arriver aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Le tarif est de 7,5 € par adulte et 5 € par enfant.


Saintes-Maries-de-la-Mer

Capitale de la Camargue, Les Saintes-Maries-de-la-Mer est une station balnéaire principalement connu pour son pèlerinage. Chaque année à la fin du mois de mai les communautés Roms, Manouches, Tsiganes et Gitans viennent de toute l’Europe pour vénérer leur Sainte Sara la Noire. Selon la légende Marie Jacobé, Marie Salomé et leur servante noire Sara, chrétiennes persécutées, fuirent la Palestine sur une barque pour dériver jusqu’en Provence au lieu dit Saintes-Maries-de-la-Mer.

Notre-Dame-de-la-Mer : l’église fortifiée

La statue de Sara la noire (ou Vierge noire) revêtue de robes multicolores et de bijoux se trouve dans la crypte de l’église de Notre-Dame-de-la-Mer, une église fortifiée romane du IXe siècle. Avec les règles du Covid qui limitait le nombre de personnes dans la crypte il y avait une longue file d’attente, nous n’y avons donc pas été. Par contre nous sommes montés sur le toit de l’église (3 €) qui offre un superbe panorama sur toute la ville des Saintes-Maries-de-la-Mer. L’accès à la terrasse panoramique se fait par un étroit escalier en colimaçon situé côté opposé à l’entrée de l’église.

En dehors de son église il n’y a pas tant de chose à faire aux Saintes-Maries-de-la-Mer mis à part flâner dans les ruelles, faire du shopping, manger une glace ou profiter des terrasses. En direction de la mer se trouve une arène tout blanche où ont lieu des courses camarguaises et spectacles équestres (il n’y a pas de corrida en Camargue). Comme pour toute station balnéaire on y trouve des plages aménagées. Dans la région elles sont composées de sable ce qui est plutôt agréable par contre la couleur de l’eau n’est pas terrible mais ça c’est parce que je suis habitué à nos plages de la Côte d’Azur 🙂

Vue depuis le toit de l'église sur les Saintes-Maries-de-la-Mer

Où dormir aux Saintes-Maries-de-la-Mer

Si vous cherchez une ambiance de station balnéaire alors la ville des Saintes-Maries-de-la-Mer représente une destination intéressante pour dormir en Camargue. La plupart des hébergements sont des petits hôtels ou des appartements à louer.

  • 96 € : Duplex plein sud, ce beau duplex situé au nord du centre ville et pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes est parfait pour une famille souhaitant loger en appartement et se faire à manger.
  • 105 € : Hôtel Casa Marina, cet hôtel bien situé avec sa vue mer est parfait pour un séjour axé sur la plage. Parking gratuit.
  • 150 € : Vila De La Mar & Spa, chambre avec terrasse à la déco soignée, spa avec hammam et jacuzzi, plage à 100 mètres, cet établissement est idéal pour un séjour aux Saintes-Maries-de-la-Mer.


Étang de Vaccarès

Avec ces 6 500 ha c’est le plus vaste étang de la réserve naturelle nationale de Camargue. C’est un site important pour les oiseaux migrateurs et les flamants roses qui y vivent à l’année. Ce n’est pas l’un des sites majeurs à visiter en Camargue surtout en un week-end mais si vous avez le temps je vous conseille d’emprunter la piste en terre qui longe l’étang de Monro puis celui de Vaccarès. Bien moins fréquentée que la route départementale 37 sur la rive nord, cette route empruntée par les randonneurs et cavaliers vous mènera au plus près de l’étang et des animaux qui y vivent. Vous pourrez observer en chemin chevaux blancs, taureaux et flamants roses. Nous avons fait la route dans le sens sud nord, le point de départ se trouve au niveau de ce parking sur la D85A.


Salin-de-Giraud

Le village de Salin-de-Giraud se situe à l’extrême sud-est du Parc naturel régional de Camargue. Il ne serait pas sur la liste des choses à faire en Camargue s’il n’avait pas abrité une originalité pour un village du sud de la France : des corons. On a plutôt l’habitude de voir ces ensembles d’habitations dans le nord de la France et le sud de la Belgique où elles avaient été construites pour les mineurs.

A la fin du 19ème siècle deux entreprises (Péchiney et Solvay) liées à l’exploitation du sel se sont installés à Salin-de-giraud suscitant une immigration de main d’œuvre venue de toute l’Europe. Le village fut créé de toute pièce et pour loger tout ce beau monde la société belge Solvay importa tout simplement son modèle architectural de briques rouges. C’est comme ça que les corons de Salin-de-giraud furent construit entre 1896 et 1902. On y retrouve le schéma classique avec les bandes de maisons d’ouvriers, les petites maisons de contremaitres et la maison du directeur. L’entreprise construisit également pour ses ouvriers un hôpital, une école, un bureau de poste et même des arènes.

« En Camargue, c’était les coroooooooons »

Si vous êtes intéressés par la visite complète des corons de Salin-de-giraud il y a une brochure éditée par l’Office du Tourisme que vous pouvez télécharger ici. Vous passerez de toute façon par le village pour vous rendre aux marais salants, la prochaine étape. Et si comme moi quand t’entends « corons » tu penses à la chanson de Pierre Bachelet clique ici c’est cadeau.

La ville n’est pas assez attrayante pour y dormir, je vous conseille plutôt de choisir un hébergement à Aigues-Mortes, aux Saintes-Maries-de-la-Mer ou mieux dans un mas provençal.


Les marais salants de Salin de Giraud

En sortant par le sud de la ville vous atteindrez tout de suite le salin de Giraud (salin = marais salants). Ici contrairement au salin d’Aigues-Mortes, le sel est destiné au déneigement des routes. Le salin se visite à pied (10 €) ou à vélo (12 €) mais si comme moi vous trouvez le prix un peu abusé vous pouvez vous contenter de voir le salin depuis le point de vue du sel (gratuit). Ce belvédère situé en haut d’une bute de sable offre une jolie vue panoramique sur les marais salants roses, les montagnes de sel et le balai des énormes camions. Le parking pour le point de vue sur les marais salants de Salin de Giraud se trouve sur la droite en descendant la D36D en direction de la plage de Piémanson.


Domaine de la Palissade

Pour les amateurs d’ornithologie et autres amoureux des oiseaux ne manquez pas de passer par le domaine de la Palissade avant de rejoindre la plage de Piémanson. Cette vaste zone de 700 ha à l’embouchure du Grand Rhône regroupe plusieurs écosystèmes (bois des rives, sansouïre, montilles, …) abritant toute une faune et une flore. 4 sentiers balisés de 1,5 / 3 / 7 et 8 km ainsi que 3 tours d’observation permettent de découvrir cette espace naturel protégé. Les tours d’observation positionnées devant les marais sont parfaites pour faire de l’affût et photographier les oiseaux. Nous y avons observé flamants roses, cygnes, poules d’eau, cormorans, buse variable et canards siffleurs.

Le domaine de la Palissade est ouvert de 9h à 17h (18h de mi-juin à mi-septembre). L’entrée n’est pas très visible, repérer le panneau sur la gauche dans le grand virage de la route du bord de mer. Le tarif est de 3 € (gratuit pour les moins de 12 ans). Possibilité de balade à cheval sur réservation.


Plage de Piémanson

Impression d’arriver au bout du monde après avoir roulé entre marais et étang pour rejoindre la plage de Piémanson (12 km depuis Salin-de-Giraud). La route qui débouche sur un immense parking dans le sable où se trouve un camion snack dévoile une plage sauvage encore plus grande. Malheureusement lors de notre voyage la météo n’était clairement pas au beau temps et nous ne sommes pas restés longtemps, juste le temps d’avaler notre sandwich (les restaurants étaient encore fermés en cette période Covid).

Il est possible de rejoindre à pied ou à vélo le phare de Faraman inscrit au titre des monuments historiques. Depuis la plage de Piémanson comptez tout de même 16 km aller retour.


Arles

Vous ne pouvez pas visiter la Camargue sans passer par Arles, une ville au riche passé historique qui recèle des monuments de l’Antiquité à l’époque romaine inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité. Le plus célèbre d’entre eux est l’amphithéâtre romain, alors c’est sûr cela ne vaut pas celui de Rome comme a dit Daniela en arrivant mais il est quand même superbe. Nous n’avons pas pu réellement visiter Arles car tous les sites et monuments étaient fermés au public (encore à cause du Covid) et en plus il pleuvait ce qui ne rendait pas la promenade agréable. Mais l’on reviendra à coup sûr lors d’un prochain road trip en Provence (ce n’est pas très loin de chez nous). Prévoyez une journée complète dans votre itinéraire en Camargue pour visiter Arles.

amphithéâtre romain arles
L’amphithéâtre romain d’Arles


Marais du Vigueirat

A cause de la pluie nous avons renoncé à nous rendre dans la réserve naturelle Marais du Vigueirat, mais encore une fois si vous êtes amateurs de faune et flore je vous encourage à y aller. Plus de 300 espèces d’oiseaux sont observées au fil des saisons. La réserve se trouve sur la rive gauche du Grand Rhône ce qui vous obligera si vous êtes côté parc naturel régional de Camargue à traverser par le bac de Barcarin au sud ou remonter jusqu’à Arles prendre le pont qui enjambe le fleuve.

L’accueil des Marais du Vigueirat est ouvert du 1er février au 30 novembre de 9h30 à 17h. Tarif : 3 €. Toutes les infos sur le site officiel.


Où dormir en Camargue

La région étant assez étendue avec des sites à voir dispersés un peu partout on en arrive vite en préparant son voyage à se poser la question dans quel coin chercher un hébergement pour dormir en Camargue. Comme je l’ai indiqué plus haut vous pouvez loger à Aigues-Mortes, Arles ou aux Saintes-Maries-de-la-Mer mais pour que l’expérience soit complète lors de votre séjour je vous conseille vivement de dormir dans un mas de Camargue.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le mas est une ferme ou un ensemble d’exploitation agricole fabriqué en pierres que l’on retrouve dans les zones rurales de la Provence. Aujourd’hui beaucoup de ces mas ont été restaurés et transformés en maisons d’hôtes pour le plus grand bonheur des touristes qui trouvent là un hébergement aux charmes d’antan. J’ai sélectionné pour vous dans la liste ci-dessous les meilleures adresses de mas pour dormir en Camargue lors d’un week-end.

  • 69 € : Mas d’Isnard, l’une des adresses les moins chers pour dormir dans un mas (à ce prix pas de piscine ni petit déjeuner compris). A 7 km au sud-est d’Arles.
  • 102 € : Mas des Rizières, très bon rapport qualité prix pour ce mas dont le tarif comprend le petit déjeuner inclus et une piscine. A 13 km au sud d’Arles.
  • 119 € : Mas de Bouvet, la déco moderne de ce mas qui possède une piscine en fait un hébergement de choix pour dormir en Camargue. A 15 km au sud-est d’Arles.
  • 130 € : Mas Petit Prince, superbe adresse ce fut notre hébergement en Camargue. La propriétaire très sympathique prépare de délicieux repas. A 7 km au sud d’Arles.
  • 139 € : Mas Fandelou, belles chambres avec vue sur le jardin ou la piscine dans ce mas situé au bord d’un lac. A 10 km au nord des Saintes-Maries-de-la-Mer.


Visiter la Camargue à vélo

Le Camargue est une belle région pour se balader à vélo à condition qu’il n’y ait pas trop de vent ! 🙂 (ou sinon envisagez le vélo électrique). Si votre hébergement ne propose pas de mise à disposition de vélo vous pouvez en louer aux Saintes-Maries-de-la-Mer, à Aigues-Mortes ou à Salin-de-Giraud.

Le Parc naturel régional de Camargue propose 14 itinéraires à vélo de 30 min à 8 heures. Ils sont classés par thématiques et permettent de découvrir les différents paysages de Camargue. L’un des plus connus et fréquentés est l’itinéraire cyclable de la « Digue à la mer » qui relie le village des Saintes-Maries-de-la-Mer au phare de la Gacholle (12 km, 3 heures aller retour). Vous pouvez télécharger la brochure de l’itinéraire de la Digue à la mer ici.

Le circuit des flamants roses et du sel au départ de Salin-de-Giraud permet de découvrir deux emblèmes de la Camargue, son fameux oiseau rose ainsi que les exploitations de sel (ici le Salin de Giraud). L’itinéraire en boucle fait 29 km pour une durée de 3h30 à 5h (brochure ici).

L’Office du Tourisme d’Arles a édité de nombreuses brochures qui sont très utiles pour visiter la Camargue. Vous les retrouverez sur cette page de leur site.

itinéraires cyclables en Camargue
Carte visiter la Camargue à vélo (cliquez pour agrandir)


Visiter la Camargue en 4×4

Il est possible de visiter la Camargue si vous n’avez pas de voiture, notamment en participant à une excursion organisée en 4×4. Votre guide du jour au volant de son véhicule vous fera découvrir les paysages de la Camargue entre étangs, marais, terre et mer. Vous pourrez ainsi observer les nombreuses espèces d’oiseaux vivant ici dont le fameux flamant rose, mais également les célèbres taureaux et chevaux de Camargue.

Cette excursion en 4×4 est organisée au départ d’Arles et des Saintes-Maries-de-la-Mer :


Circuit en Camargue

Après la lecture de cet article du blog vous ne savez toujours pas quoi faire en Camargue et n’avez pas le temps d’effectuer toutes les recherches sur les choses à voir ? Pourquoi ne pas faire appel alors à une agence spécialisée qui vous livrera un itinéraire adapté à vos envies. Evaneos propose des voyages sur mesure en lien avec des agences locales. Le devis est entièrement gratuit et ne vous engage à rien, cela peut constituer une bonne base pour créer votre propre itinéraire. Vous pouvez également partir de ce circuit en Camargue et le personnaliser à votre envie.


Que faire en Camargue quand il pleut ?

En été il y a peu de chance qu’il pleuve lors de votre week-end en Camargue mais pendant les autres saisons cela peut arriver (la preuve nous avons eu deux journées de pluie lors de notre voyage en mai). La Camargue étant une destination nature où presque toutes les activités se font en extérieur il peut paraître difficile de trouver quelque chose à faire quand il pleut. Voici quelques idées pour occuper votre temps le temps que le soleil revienne :

  • Visiter le musée de la Camargue : ce musée gratuit permet de découvrir le patrimoine naturel et humain de la Camargue d’hier à aujourd’hui. Il est situé à 12 km au sud-est d’Arles.
  • Dégustez les spécialités camarguaises : fougasse d’Aigues-Mortes, gardiane de taureau, riz de Camargue, saucisson d’Arles ou poissons grillés, vous trouverez de nombreuses spécialités à la carte des restaurants.
  • Faire du shopping : profitez-en pour faire quelques emplettes de produits estampillés de la fameuse croix de Camargue dans les rues d’Aigues-Mortes ou des Saintes-Maries-de-la-Mer.
  • Visiter Arles et ses musées : la ville aux nombreux vestiges et monuments romains possèdent également quelques musées qui sauront vous occuper un moment s’il pleut lors de votre séjour en Camargue.
  • Aller au cinéma : en dernier lieu si vous ne savez plus quoi faire pourquoi ne pas aller voir un film ? Vous trouverez des cinémas à Aigues-Mortes, Grau-du-Roi, Arles et aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

J’espère que cet article vous permettra d’y voir plus clair sur toutes les choses à faire en Camargue en un week-end ou plus. N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux ou à me laisser un commentaire sur le blog.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus