Accueil DestinationsAsieBirmanie Trek entre Kalaw et le lac Inle en 2 jours
Trek Kalaw lac Inle Birmanie

Trek entre Kalaw et le lac Inle en 2 jours

0 commentaire

Après 3 jours à visiter les temples de Bagan, nous partons à Kalaw pour réaliser le célèbre trek entre Kalaw et le lac Inle en 2 jours. Cette randonnée, la plus connue de Birmanie, fait partie des incontournables pour nombre de voyageurs tant pour ces paysages que pour les rencontres des habitants dans les champs et villages. La contrepartie est que contrairement au trek que nous avons fait jusqu’au village Pankam dans les environs de Hsipaw, nous serons loin d’être seuls sur les sentiers.


Bus Bagan Kalaw

Le minibus passe nous prendre à notre hôtel de New Bagan à 8h25. Après 6h de route (en comptant la pause déjeuner dans un petit restaurant) derrière un chauffeur qui a roulé tout le long comme un taré, nous arrivons en un seul morceau à Kalaw.

Pour les plus pressés il existe un bus de nuit entre Bagan et Kalaw qui permet d’enchainer avec le trek mais l’arrivée à Kalaw se fait vers les 3h du matin. Encore faut-il réussir à dormir car sinon il me parait compliqué de poursuivre directement avec un trek.


KALAW

Le minibus nous dépose sur la route principale (Union Hwy) près de la banque. L’hôtel que nous avons réservé hier, le Golden Kalaw Inn, se situe à quelques minutes à pied (la ville est assez petite). Les chambres et salles de bain bien qu’assez grandes sont très basiques (30 000 K ou 22 $US par nuit).

Où dormir à Kalaw

Kallaw offre pas mal d’hébergements vu que la ville est le point de départ du trek jusqu’au lac Inle. Mais tous ne se valent pas, voici quelques bonnes adresses (le prix comprend toujours le petit déjeuner) :

  • 14 € : Richard’s Inn propose des chambres doubles avec salle de bain commune
  • 19 € : Country Inn possède de jolies chambres avec salle de bain privée dont les retours de voyageurs sont excellents
  • 28 € : Morning Glory Inn, un peu à l’écart du centre ville, ces bungalow sont situés au milieu d’un jardin
  • 31 € : Kalaw Vista Bed and Breakfast, une excellente adresse que ce bed & breakfast installé dans une belle maison
  • 48 € : Hotel Mya Yar Pin, si vous souhaitez le standing d’un vrai hôtel, celui-ci remporte tous les suffrages

Avant d’aller réserver le trek, nous passons à la banque KBZ que nous avons aperçu tout à l’heure pour retirer de l’argent et changer des euros. C’est ici que j’ai passé mon billet de 50 euros légèrement déchiré que l’on m’avait refusé à l’aéroport de Yangon.

Où réserver le trek Kalaw lac Inle

Il y a pas mal d’agences différentes et presque tout le monde propose des treks à Kalaw. Vous n’aurez aucun soucis pour trouver une agence et votre hébergement vous proposera certainement un guide. Après à vous de vous faire une idée en fonction des prestations et du prix.

Nous avons choisi l’agence Sam trekking car elle avait de bons retours dans le Lonely Planet. Il est possible de faire des randonnées de 2 à 4 jours, pour notre part nous avons choisi la version en 2 jours et 1 nuit jusqu’au lac Inle car nous n’avions pas le temps de faire le trek en 3 jours.

Le tarif pour le trek de 2 jours et une nuit est de 35 000 K par personne (22 €) car nous sommes plus de 5 personnes dans le groupe (le maximum étant de 7). Tout est compris dans le prix sauf l’eau.

Marché de Kalaw

Le trek Kalaw lac Inle est très populaire en Birmanie mais la ville en elle même n’a pas grand chose à offrir, c’est plus une étape avant de partir. En cas de besoin on trouve sur les marchés tout le nécessaire pour s’équiper et se ravitailler.

En nous baladant sur la route principale, une vieille dame nous fait signe de loin pour qu’on aille boire un verre dans son petit bar, elle était assez marrante avec ses grands gestes et son sourire alors on s’est laissé tenter. La pluie commençant à tomber cela nous permettait en plus de rester à l’abri (une bière et un Sprite pour 2 500 K).


TREK KALAW LAC INLE : JOUR 1 (20 km – 7 h)

Une camionnette de l’agence Sam Trekking passe nous prendre au Golden Kalaw Inn. Au passage le petit déjeuner avec pancakes était très bon, c’est la bonne surprise pour cet hôtel qui ne paye pas de mine.

Que faire des bagages pendant le trek Kalaw lac Inle

Avant de partir nous devons réserver un hôtel à Nyaung Shwe (point d’accès principal du lac Inle) car nos bagages ne nous suivent pas pendant la randonnée mais partent directement à notre futur hébergement. Il faut donc les étiqueter avec notre nom et celui de l’hôtel, nous en avons choisi un plutôt sympa pour une fois, le Paradise Hotel. En réservant au dernier moment il y a toujours des tarifs intéressants sur booking (nous avons payés 42 € au lieu de 53).

Quel hôtel choisir pour loger au lac Inle

Pour dormir au lac Inle vous pouvez soit opter pour la ville principale Nyaung Shwe qui regroupe les hébergements les moins chers soit pour un hôtel directement en bordure du lac, parfois même sur pilotis. A la fin du trek la pirogue vous déposera directement à votre hébergement s’il est au bord du lac ou dans la ville de Nyaung Shwe. Ci-dessous quelques bonnes adresses avec d’excellents retours.

Nyaung Shwe

  • 7 € : Hardwood Lodge, un lit en dortoir dans cette sympathique auberge de jeunesse décorée de bois
  • 9 € : Exotic Inn propose des chambres pas chères pour les petits budgets
  • 34 € : Golden Empress Hotel offre des chambres doubles avec salle de bain privée dans un décor assez « doré »
  • 47 € : Immana Grand Inle Hotel, cet hôtel situé dans le centre ville possède une piscine
  • 53 € : Paradise Hotel Nyaung Shwe, testé et approuvé par nos soins, bel hôtel moderne et confortable avec un excellent petit déjeuner buffet

Autour du lac

  • 45 € : The Serenity Inle Resort, de jolis bungalow et une piscine à débordement pour admirer le coucher de soleil au bord du lac
  • 48 € : Innthar Lodge Home Stay, ce lodge plus proche du style de maison des habitants du lac bénéficie d’excellents retours
  • 124 € : Sofitel Inle Lake Myat Min, si vous souhaitez être les pieds dans l’eau avec vue sur le lac et rien d’autre, cet hôtel est fait pour vous !

Départ du trek

L’agence de Sam est remplie de touristes qui partent dans différents groupes, pour notre part nous aurons 2 guides dont une est en formation, c’est seulement sa 2ème sortie. Notre groupe est composé de deux françaises, un couple de belges flamands et nous deux.

Nous partons vers les 8h45 avec une petite camionnette qui nous amène à notre point de départ (car nous faisons la version en 2 jours). Le sentier assez plat dans l’ensemble passe à travers champs et cultures, principalement de piments. Les femmes sont chargées de la récolte à la main puis les font sécher au soleil ce qui forme de grand tapis rouge dans le paysage.

Au moment de déjeuner nous faisons un arrêt dans un village, au menu soupe, nouilles et fruits. Dans les maisons traditionnelles les repas se prennent toujours autour d’une table basse où il faut s’assoir en tailleur.

Après un peu de repos nous repartons vers les 14h, les paysages sont jolis et variés, plus que lors du trek de Hsipaw.


Arrivé au village où l’on passera la nuit, la guide nous présente rapidement les lieux puis s’éclipse. Le village est assez grand, il y a pas mal de maisons qui hébergent des touristes, faut dire que le trek est très fréquenté tout le monde se suit.

Malgré l’afflux de touristes les villageois continuent à vaquer à leurs occupations. Par contre ils sont plus habitués et moins souriant qu’à Pankam, le village au nord de Hsipaw où nous avons fait notre premier trek.

Lors de cette première journée nous avons marché 7 heures et fait 20 km. Il n’y a pas beaucoup de dénivelé, la marche se fait facilement malgré la longueur.

A la nuit tombée, et elle arrive dés 17h30, il n’y a pas grand chose à faire car cette fois nous n’avons pas de jeu de cartes (c’est le truc que je pense jamais à emporter). On peut acheter des bouteilles de bière à notre hôte et sinon le thé est toujours à volonté.

Repas servi à 19h, du riz avec plusieurs petits plats de légumes (haricots, courgettes, aubergines, …) et une omelette. C’est façon rice and curry comme au Sri Lanka.

La douche est très sommaire, un sceau d’eau froide et vu qu’il fait assez frais le soir on s’en passera. Pour les toilettes c’est un petit abri en bois avec toilettes sèches à la turque.

Nous dormons à l’étage de la maison dans une grande pièce où sont disposés par terre de mini matelas (pas très confortable je dois vous l’avouer). Pas de moustiquaires ici mais je n’ai pas vu de moustiques non plus.

Notre chambre dortoir

TREK KALAW INLE : JOUR 2 (15 km – 4h30)

La guide vient nous réveiller à 6h30, la nuit n’a pas été très récupératrice car les matelas sont assez fins, c’est presque comme si l’on dormait directement sur le plancher en bois. Nous avons droit à un bon petit déjeuner sucré (pain perdu et fruits). Après avoir acheté de l’eau et dit au revoir à notre hôte nous repartons sur les sentiers à 7h15.

Taxe d’entrée au lac Inle

Les paysages sont différents de la veille mais toujours aussi plaisants, par contre la météo est encore assez nuageuse (nous n’avons pas eu de pluie lors de notre randonnée au mois de novembre). A mi-parcours alors que nous marchons sur la route en terre menant au lac Inle, nous faisons un arrêt obligatoire à un check point pour payer la taxe d’entrée au lac Inle s’élevant à 13 500 K par personne (et qui part directement dans la poche du gouvernement). Contrairement à Bagan, nous n’avons jamais été contrôlés.

Nous arrivons aux abords du lac après 15 km et 4h30 de marche facile. Avant d’enchainer avec la traversée, nous faisons un arrêt dans un petit restaurant qui voit passer tous les groupes de trekkers, il y a plein de tables façon aire de pique nique avec les différents guides et leur groupe. C’est surement le seul endroit pour déjeuner dans le coin, au menu soupe de nouilles, salade d’avocats et fruits.

Nyaung Shwe

Pour rejoindre Nyaung Shwe qui est la ville principale regroupant la plupart des hébergements (et notamment ceux pour backpacker) nous prenons une pirogue en bois. Au début nous naviguons sur un petit canal étroit au milieu des habitations avant de traverser le lac Inle dans toute sa longueur. Le trajet d’1h30 donne déjà un bel aperçu de la vie sur le lac et de ce que nous verrons demain.

Un petit canal (Nan Chaung) permet d’arriver directement dans le centre de Nyaung Shwe. Nous laissons ici aussi nos 2 guides et nos compagnons de trek et rejoignons notre hôtel où nos bagages nous attendent (livrés par l’agence de trek). Le standing n’est pas le même que ce que nous avons eu jusqu’à présent mais après cette randonnée cela fait du bien de profiter d’un peu de confort. Le Paradise Hotel (49 $ ou 66 000 K la nuit) est assez classe, la chambre et la salle de bain sont top et le personnel est au petit soin.

La ville étant assez touristique on trouve des restaurants de différentes spécialités, nous en profitons pour changer un peu des nouilles en allant au Golden Kite Restaurant (15 000 K) qui propose une bonne cuisine italienne (pour la Birmanie on s’entend) et de bons cocktails maison. Par contre il y a pas mal de groupes de touristes dont les gros bus sont garés juste devant.

Découvrez la suite de nos aventures en Birmanie avec l’article sur la visite du lac Inle.

0 commentaire
0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus