Accueil DestinationsAsieBirmanie Mandalay et les anciennes capitales royales de Birmanie
Birmanie Amarapura Pont Ubein

Mandalay et les anciennes capitales royales de Birmanie

0 commentaire

Après avoir passé une première journée à Yangon à notre arrivée en Birmanie, nous partons dans le nord du pays visiter Mandalay et les anciennes capitales royales Sagaing, Inwa et Amarapura.

Région de Mandalay : itinéraire de 2 jours

  • 1ère journée : visite des temples autour du Palais Royal de Mandalay et coucher de soleil sur Mandalay Hill.

  • 2ème journée : visite à scooter des anciennes capitales royales Sagaing, Inwa et Amarapura (pont U-Bein).


Départ de Yangon

Nous réservons à la réception du Sky Hotel un taxi pour l’aéroport de Yangon (6 400 K, trajet de 50 min). Avant de partir nous avions acheté chacun de notre côté un billet sur le vol Yangon – Mandalay de 13h avec la compagnie KBZ. Comme il y a 2 vols qui font le même trajet à cette heure-ci (chaque avion va vers une destination différente après Mandalay), on avait fait attention à bien prendre le même numéro de vol, sauf que je ne sais pas comment on s’est débrouillé une fois à l’aéroport on s’est retrouvé chacun dans un avion différent.


MANDALAY

Depuis l’aéroport de Mandalay, des minibus rejoignent le centre ville en une heure pour 4 000 K par personne, sinon en taxi c’est 15 000 K. La navette nous dépose devant notre réservation, l’Hotel 82 (22,5 $US ou 30 000 K / nuit) situé à l’angle de la 82ème et de la 32ème rue. Il est facile de se repérer à Mandalay car les rues sont numérotées ce qui est bien utile quand on doit rentrer à l’hôtel en scooter.

Où dormir à Mandalay

Voici quelques bonnes adresses pour se loger à Mandalay. On distingue deux quartiers différents, le centre (marchés et restaurants) et le quartier du Palais Royal où se trouve tous les temples à visiter.

  • 6 € : Ace Star BnB, à ce prix il faudra se contenter d’un lit en dortoir dans cette auberge de jeunesse
  • 15 € : Hotel Boss – Mandalay propose des chambres doubles avec sdb privés
  • 19 € : Ned Kelly Hotel & Irish Pub, dans cette hôtel nous n’aurez pas besoin de marcher beaucoup entre votre chambre et le bar
  • 23 € : Diamonds Inn a de très bons retours sur ses chambres avec sdb privés
  • 46 € : Hotel Apex, de jolies chambres dans un grand hôtel avec piscine

Vu l’heure avancée et sachant que le soleil se couche assez tôt suite à notre expérience d’hier à la pagode Shwedagon, nous décidons de prendre une moto taxi sidecar (2 000 K) afin d’aller au temple Shwe In Bin Kyaung. Nous avons pris ce moyen de locomotion car le conducteur nous suivait en nous suppliant de monter avec lui. En fait ça nous arrangeait bien car on était parti pour y aller à pied (enfin c’était surtout mon idée), mais les distances étant assez grandes à Mandalay on serait arrivé de nuit. Le sidecar n’est clairement pas le mode de transport le plus rapide, c’est même assez lent, mais c’était plutôt sympa comme expérience (on est assis dos à dos à côté du pilote). Les birmans sont tellement aimables qu’on avait le temps de répondre aux bonjours et aux signes de main de tout le monde. J’avais l’impression d’être la reine d’Angleterre sur son carrosse. Y’en a même un au volant de son gros 4×4 qui m’a dit que je ressemblais à Antonio Banderas, j’ai de la chance d’habitude on me sort Francis Lalanne (mais il doit être inconnu ici).

Conduite birmane

Dès votre arrivée dans le pays, vous remarquerez la grande particularité de la conduite en Birmanie, on roule à droite comme en France avec des voitures équipées d’un volant à droite comme en Angleterre. Cela vient du fait que la plupart des voitures sont importées du Japon (qui eux roulent à gauche), du coup ça ne facilite pas la conduite surtout quand il s’agit de doubler. Et pour les bus c’est pareil, ils déposent leurs passagers au milieu de la chaussée puisque les portes ne s’ouvrent pas côté trottoir. Mais cela devrait changer car depuis le 1er janvier 2017 le gouvernement a interdit l’importation de voiture avec conduite à droite, il faudra toutefois du temps avant que le parc automobile ne soit renouvelé.

Temple Shwe In Bin Kyaung

Le temple Shwe In Bin Kyaung construit entièrement en bois de teck finement sculpté est magnifique. Le soucis c’est qu’à 17h30 avec la nuit qui arrive on ne voit plus grand chose, et comme il n’y a aucun éclairage nous n’avons malheureusement pas le temps de nous attarder.

Notre chauffeur voulant absolument nous ramener, on lui demande de nous déposer (3 000 K) au night market situé à quelques rues de notre hébergement. Ce marché de nuit destiné aux locaux propose un peu de tout dont des « longyi », le vêtement birman traditionnel que tout le monde porte ici (hommes et femmes). Diner au Shwe Khaing Barbecue (8 700 K) sur le même principe qu’hier, le restaurant est rempli de locaux ce qui est plutôt bon signe.

L’Hotel 82 propose un bon petit déjeuner sous forme de buffet avec des plats sucrés et salés. Je reste comme à mon habitude fidèle à mes toasts confiture accompagnés de fruits frais (ananas, melon, pastèque). Tout en mangeant dans la salle située au dernier étage de l’hôtel, on aperçoit aux travers des grandes baies vitrées un ciel très couvert. Après avoir vérifié la météo sur plusieurs applications on en vient à la conclusion que cela ne devrait pas se dégager et qu’il vaut mieux reporter à demain la visite en scooter des villages alentours. A la place nous visiterons Mandalay aujourd’hui. Nous ne sommes pas mécontents d’avoir quitter l’humidité de Yangon, ici le temps est plus agréable même s’il fait toujours chaud.

Shwenandaw Kong

Nous prenons un taxi (5 000 K) pour Shwenandaw Kong, un magnifique temple en teck sculpté avec quatre niveaux de toitures séparés. Des nâgas et d’autres animaux mythiques, ainsi que des danseurs et des fleurs sont sculptés sur les panneaux à l’intérieur et à l’extérieur.

C’est à l’entrée de ce temple que l’on achète le pass à 10 000 K qui permet de visiter plusieurs sites archéologiques dans la région de Mandalay (on peut également acheter ce « ticket combo » au Mandalay Palace et à Inwa).
Ticket Combo

Atumashi Kyaungdawgyi

Comme il se situe juste à côté, nous allons jeter un coup d’œil au temple Atumashi Kyaungdawgyi. L’intérieur est assez décevant, il y a une grande salle vide et c’est tout. Quand le temple fût construit en 1857 il y avait une statue de bouddha avec un énorme diamant sur son front mais la pierre précieuse a disparu quand les anglais se sont emparés du pays en 1885 et le monastère a brûlé 5 ans après. Le temple été reconstruit en 1996 mais ils ont du oublier de le meubler, alors si vous avez la flemme d’enlever vos chaussures je vous conseille juste de le regarder en passant dans la rue.

Kuthodaw

Le quartier possède plusieurs pagodes intéressantes, en remontant un peu vers le nord se trouve Kuthodaw, un ensemble de stûpas bouddhistes qui abrite le plus grand livre du monde (par la taille). Il est gravé sur 729 stèles de marbre protégées chacune dans un petit stûpa blanc. Au centre se trouve un stûpa doré, haut de 57 m.

A l’entrée de Kuthodaw nous croisons des jeunes filles qui vendent des souvenirs aux touristes, elles nous ont appliqué sur les joues de la poudre de thanaka en dessinant une feuille. C’est une pâte d’origine végétale de couleur blanc jaune que beaucoup de birmans (surtout les femmes) se mettent sur le visage. Cela protège des coups de soleil, aide à lutter contre l’acné et rend la peau douce. Perso je ne trouve pas ça super agréable car ça sèche assez vite et ça tire un peu sur la peau, mais bon en même temps je ne suis pas habitué à me maquiller non plus !

Il y a pas mal de jeunes vendeurs ambulants de souvenirs autour des sites touristiques de Mandalay, mais cela reste assez tranquille par rapport à d’autres pays asiatiques, nous ne sommes pas trop sollicités (sauf Karine qui, cherchant des cartes postales, s’est fait repérer par tous les vendeurs).

Sandamuni Paya

Juste à côté se trouve Sandamuni Paya, une pagode qui ressemble beaucoup à Kuthodaw. Afin de ne pas faire une overdose de stupa blanc on ne s’attarde pas très longtemps ici.

Sandamuni Paya Mandalay

Temple Kyauktawgyi

Dernier site du quartier, le temple Kyauktawgyi qui abrite un bouddha de marbre de 900 tonnes et 4 mètres de haut. Il a fallut 10 000 personnes pour transporter l’énorme bloc de marbre qui a été taillé sur place en 1865.

Déjeuner à Café City (20 100 K), un établissement à la déco vintage américaine assez populaire chez les habitants aisés et plutôt pas mal si vous avez envie de changer pour un bon sandwich ou burger. Il se situe dans le quartier de Royal Mandalay à l’angle de la 66ème et 22ème rue (côté est des remparts).

Mandalay Palace
Remparts du Mandalay Palace

Mandalay Hill

Nous finissons notre journée par la montée de Mandalay Hill, une colline de 230m de haut qui permet d’avoir une jolie vue sur la ville notamment au coucher de soleil. L’entrée principale se situe au sud entre les 2 énormes statues mi-lion mi-dragon, s’ensuit 1 729 marches qu’il faut monter pieds nus car le chemin passe par plusieurs temples. Mais ne vous inquiétez pas pour vos chaussures, il y a une personne qui les garde à l’entrée pour 200 K.

Les moines bouddhistes viennent également au coucher du soleil afin de pratiquer leur anglais avec les touristes, nous avons fait toute la montée avec l’un d’eux. Nous avons échangé sur nos vies respectives, moment très sympa même si j’avais quelques difficultés à le comprendre avec son accent et le fait qu’il parlait tout doucement. Je n’ai pas vu passer les 1 729 marches, la montée est assez tranquille d’autant que l’on peut s’arrêter aux différents temples en cours de route.

La descente des escaliers de nuit et sans éclairage est un peu plus périlleuse, heureusement j’avais emporté ma lampe frontale. Il faut également repérer le chemin lors de la montée car en redescendant dans le noir cela s’apparente parfois à un labyrinthe. Mais quand nous semblons un peu perdus il y a toujours un vendeur fermant son stand qui nous indique la bonne direction.

Revenus à l’entrée de Mandalay Hill nous prenons une moto taxi sidecar (4 000 K) pour rentrer jusqu’à notre hôtel. Comme hier nous dinons au resto barbecue (6 800 K), c’est un peu devenu notre QG à Mandalay. Nous prolongeons notre séjour d’une 3ème nuit au même prix que l’on avait payé sur booking (c’est à dire moins 50% par rapport au tarif affiché). Il vaut mieux réserver les hôtels sur internet la veille, ce que l’on a fait à chaque fois, car les prix sont bien plus intéressants que sur place.

Location d’un scooter pour visiter les environs de Mandalay

Le temps est un peu moins nuageux ce matin, cela tombe bien car nous avons reporté à aujourd’hui la visite des alentours de Mandalay. Pour cela nous louons un scooter à la réception de l’Hotel 82, c’est 15 000 K la journée essence comprise (on l’a rendu avec le réservoir presque vide). Les deux casques qui s’apparentent plus à de simples bols sont fournis. Mieux vaut porter des lunettes de soleil pour conduire (vu qu’il n’y a pas de visière) cela évite de se prendre des insectes dans les yeux. Le scooter automatique n’est pas très puissant mais cela est suffisant pour rouler à deux sur du plat. L’hôtel ne nous a demandé ni permis de conduire ni de laisser un passeport en caution.

La circulation en Birmanie est assez anarchique, entre la priorité à droite qui n’est pas respectée, les véhicules à contre sens et ceux qui doublent par la droite, il faut être assez vigilant. En faisant attention il n’y a pas de crainte à avoir et cela reste beaucoup moins cher qu’un tour organisé ou un taxi pour se balader. Par contre si vous n’avez jamais conduit de 2-roues, je vous déconseille de vous lancer à Mandalay, ce n’est pas le meilleur endroit pour apprendre et il y a pas mal de circulation pour sortir de la ville.

Mahamuni Paya

Avant de quitter Mandalay, nous faisons un arrêt au Mahamuni Paya au sud de la ville (parking 2-roues 200 K). Lieu de pèlerinage important pour les birmans, ce temple abrite un bouddha de 4 mètres de haut recouvert de feuilles d’or que les fidèles viennent apposer. La ferveur est impressionnante, seuls les hommes peuvent poser des feuilles d’or, les femmes doivent se contenter de regarder de loin (il y a même 2 écrans télé). L’entrée du temple est gratuite mais il faut payer 1 000 K pour prendre des photos.

Bouddha Mahamuni Paya Mandalay


SAGAING

Nous reprenons le scooter en direction de Sagaing situé à 20 km au sud-ouest de Mandalay, le GPS (nous utilisons l’application maps.me sur le téléphone) est quasi indispensable pour se repérer car presque rien n’est indiqué et encore moins en anglais. Il faut traverser un grand pont au dessus du fleuve Irrawaddy avant d’entrée dans la ville (gratuit en scooter).

Umin Thounzeh

Sagaing avec ses 300 000 habitants n’est pas une petite bourgade tranquille, afin d’échapper au tumulte de la ville nous montons jusqu’au temple Umin Thounzeh situé sur la colline de Sagaing. Après avoir gravit une série d’escaliers nous découvrons une colonnade de 45 bouddhas disposés en croissant de lune. J’ai souvent trouvé la déco un peu kitch dans les temples birmans, c’est un autre style par rapport aux pays bouddhistes que j’ai déjà visité. L’emplacement du temple permet de profiter d’une jolie vue sur les environs.

Sagaing Birmanie

Tilawkaguru

En redescendant de la colline nous passons par Tilawkaguru, une petite grotte monastère dont les murs et le plafond sont recouverts de peintures. Pour accéder à cette grotte fermée par une grille il faut trouver la clé car sur place personne ne l’a. Un moine demande donc à un des jeunes présent de m’emmener au Buddha Museum pour y trouver le porteur de clé (je me serai cru dans Skyrim). Je monte à l’arrière de son scooter et nous voilà parti jusqu’au musée. Sur place celui-ci est fermé et personne dans les petites baraques dispersées autour n’a la clé. Retour à Tilawkaguru, je donne 1 000 K à mon pilote (vu qu’il me les a demandé) pour l’essence de ce trajet aller retour.

Comme personne ne semble avoir la clé de cette grotte (le Lonely Planet annonçait la couleur en disant qu’il était difficile de la trouver), on se contentera des photos de l’intérieur qu’un des jeunes nous montre sur son smartphone.


INWA

Nous poursuivons notre visite jusqu’à l’ancienne capitale royale Inwa (ou Ava) en faisant le détour par le pont situé au sud de la ville. C’est la plus jolie des anciennes capitales (parmi Amarapura, Sagaing & Inwa) car contrairement aux autres cités Inwa se situe au milieu des champs et des rizières, cadre beaucoup plus agréable.

Si vous n’avez pas de scooter, il faudra passer par le gang des calèches qui organisent des visites guidées avec circuit bien définit. Ils vous attendront dès la sortie du petit bateau qui traverse l’Irrawaddy depuis Sagaing. Nous avons vraiment apprécié notre liberté de mouvement, mais étrangement nous n’avons presque pas croisé de touristes en scooter venant de Mandalay.

Le-htat-gyi Paya

La première ruine que nous visitons est Le-htat-gyi Paya situé dans la partie sud-est d’Inwa, ce site n’est généralement pas inclus dans les visites en calèches car un peu trop loin. C’est un joli temple qui a été pas mal endommagée par les tremblements de terre et dont il ne reste principalement que la façade et des sculptures au niveau des terrasses.

Bagaya Kyaung

Nous arrivons ensuite à Bagaya Kyaung, un magnifique monastère en teck (j’adore les édifices tout en bois, ça me rappelle un peu les églises en bois debout que j’ai vu en Norvège). Bagaya Kyaung est le site majeur d’Inwa là où tous les touristes se retrouvent mais il y a également pas mal de moines qui prennent des photos, notamment à nos côtés. On a toujours autant de succès depuis que nous sommes au Myanmar (enfin Karine a plus la côte que moi avec les moines).

Nanmyin

Nous passons devant Nanmyin une tour de guet de 27 mètres de haut dernier vestige du palais royal. Elle penche façon tour de Pise à cause des différents tremblements de terre, lors de notre passage la charpente étant endommagée on ne pouvait pas monter dessus.

Maha Aung Mye Bon San

Le prochain monastère sur notre route est Maha Aung Mye Bon San, il a été construit en brique en 1818 chose plutôt inhabituelle car à l’époque les monastères étaient en bois.

Toutes ces visites commencent à nous donner faim (enfin surtout à moi), on se met donc à la recherche d’un restaurant. Après avoir tourné on s’aperçoit qu’il n’y a pas grand chose pour manger, on se pose au small river restaurant situé près du départ des calèches. C’est assez cher (on s’en tire pour 20 000 K) car ils profitent d’un quasi monopole et d’une clientèle exclusivement étrangère.


AMURAPURA

Nous quittons Inwa pour revenir vers Amurapura situé à 11 km au sud de Mandalay et à 25 km d’Inwa. Cette ancienne capitale est notamment connue pour son pont U-Bein, le plus long pont de teck du monde avec ses 1 060 piliers et 1,2 kilomètre.

U-Bein

Nous voulions assister au coucher de soleil sur le pont seulement nous sommes arrivés quelques minutes en retard, à 17h le soleil était déjà passé derrière les collines (en plus il y avait des nuages). Ce qui m’a le plus impressionné c’est la foule qu’il y avait sur le pont, je savais que c’était un endroit touristique et qu’il y avait du monde, mais là c’était presque impossible d’avancer. En plus vu qu’il n’y a pas de rambarde et que le pont n’est pas très large c’est un coup à finir dans le lac en prenant une photo parce que quelqu’un vous aura poussé pour passer. Tout le monde venant pour le coucher de soleil, il vaut mieux venir le matin pour être tranquille …
Il y a aussi la solution de payer un pêcheur pour monter sur une petite barque afin d’avoir LA photo du pont devant le coucher de soleil.

Pont U-Bein Amurapura

Le retour sur Mandalay se fait de nuit, il faut faire encore plus attention surtout que le phare du scooter n’éclaire pas grand chose mais nous arrivons sans encombre à notre hôtel. Nous prenons à la réception deux billets de bus pour Hsipaw (11 000 K / pers), notre prochaine étape, et réservons par la même occasion un hôtel pour demain soir (The Northern Land Hotel).

0 commentaire
1

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus