Accueil DestinationsEuropeEspagne Randonnées et road trip sur l’île de La Gomera aux Canaries
La Gomera Canaries Espagne

Randonnées et road trip sur l’île de La Gomera aux Canaries

0 commentaire

Lors de notre séjour sur les îles Canaries, nous avons visité l’île de La Gomera en road trip pendant 5 jours. La Gomera située proximité de l’île de Tenerife est reconnu pour ses randonnées dans de spectaculaires paysages luxuriants.

En 15 jours de voyage nous avons combiné les îles Tenerife et La Gomera principalement dans le but de faire du trekking. Après notre voyage à Madère il y a deux ans, nous avions envie de retrouver le même type de décor volcanique propice à de nombreux trek.

Si vous envisagez de randonner sur La Gomera, je vous conseille vivement le Guide Rother (j’avais déjà utilisé cette collection pour les randonnées à Madère). Il n’existe qu’en anglais sur cette destination : La Gomera – The finest walks.


Quand partir à La Gomera aux Canaries

La période la plus propice pour visiter La Gomera est au printemps (mars – avril), les sentiers sont splendides, les temps n’est ni trop chaud ni trop froid, et les collines sont tapissées de fleurs subtropicales. Septembre et octobre sont aussi des mois très agréables. Notre voyage s’est déroulé au mois d’avril 2015.


Comment se déplacer sur l’île

Le plus simple est de louer une voiture afin d’être le plus indépendant possible, surtout quand on prévoit de faire des randonnées ce qui peut être compliqué avec le bus. Les tarifs ne sont pas élevés comparés à d’autres pays, en cherchant sur des comparateurs comme celui-ci on trouve de bons prix.

Nous avons payé 63 € pour 5 jours de location (tarif agent de voyage) avec un super sans plomb 95 à 0,92 € / L (avril 2015). Les distances ne sont pas grandes sur La Gomera, nous avons fait 390 km pendant ces 5 jours en visitant toute l’île. Les panneaux de signalisation sont nombreux et le GPS n’est pratiquement pas utile.


Arrivée à La Gomera

Il n’y a pas d’aéroport international sur l’île de La Gomera, il faut passer par une autre île des Canaries. Nous sommes venus depuis l’aéroport de Tenerife Norte, le vol sur dure à peine 25 minutes. Le billet d’avion aller retour Tenerife – La Gomera sur la compagnie Binter Canarias nous a coûté 82,30 euros par personne.

Il est également possible de rejoindre La Gomera par ferry, des bateaux rapides partent de Los Cristianos sur Tenerife.


SAN SEBASTIAN DE LA GOMERA

Une fois la voiture de location récupérée à l’aéroport nous partons visiter San Sebastian de la Gomera, la capitale de l’île. L’artère principale de la ville, la calle Real, comptent de belles façades. En haut de cette rue se trouve l’Iglesia de la Virgen de la Asuncion où Christophe Colomb et son équipage serait venu prier avant d’embarquer pour le Nouveau Monde.

Juste à côté de la plage de sable noir, la Torre del Conde est considéré comme le principal exemple d’architecture militaire des Canaries (édifié en 1447). La visite de la ville se fait assez rapidement, il n’y a pas de monuments incontournables à voir.

Il faut monter jusqu’à l’hôtel Parador d’où l’on a une belle vue sur la ville depuis le Mirador de la Hila.


HERMIGUA

La ville d’Hermigua est située au nord de l’île à 16 km de San Sebastian. Ce village assoupi s’étend au fond d’un ravin luxuriant planté de bananiers et autres plantes et arbres tropicaux. C’est un point de base idéal pour visiter le nord de l’île et il y a une très belle randonnée à faire ici.

Après une visite rapide de l’Iglesia de la Encarnación (XVIIe siècle), nous rejoignons l’Ibo Alfaro Hotel Rural où nous passerons 2 nuits. Jolie chambre dans un style ancien avec une superbe vue sur la vallée.

Hermigua possède une piscine naturelle mais elle est un peu vide et sans personne en cette saison (avril).


AGULO

A 5 km au nord d’Hermigua par une route spectaculaire se trouve le village d’Agulo, un charmant fouillis de ruelles pittoresques et de bâtiments restaurés (village fondé au XVIIe siècle). On en profite pour faire une petite pause jus d’orange pressés (2 pour 5 €), ils sont excellents aux Canaries.


RANDONNÉE HERMIGUA

Après un très bon petit déjeuner à Ibo Alfaro Hotel Rural, nous passons à la panaderia prendre 2 sandwichs et 2 gâteaux pour ce midi (7 €).

Départ du couvent à 10h10 (point de départ de la rando 56 du guide Rother) pour une arrivée à El Cedro à 12h20. La montée est un peu rude sur la fin, il y a pas mal d’escaliers en pierre (600m de dénivelé au total). Cette randonnée offre une très belle vue sur la vallée d’Hermigua avec passage devant la plus haute chute d’eau de l’île (on l’a voit d’assez loin et le débit est faible).

A El Cedro nous profitons des tables installées sur l’aire de camping pour pique-niquer, il y a également un bar restaurant si vous n’avez rien prévu pour manger.

Nous continuons jusqu’à l’Ermita de Lourdes en passant à travers la forêt de lauriers (une partie du sentier de la rando 59). Le bâtiment fermé a peu d’intérêt mais la balade dans la forêt est plaisante, c’est un environnement complétement différent de la montée jusqu’à El Cedro.

On redescend par le même chemin qu’à la montée, retour sur Hermigua à 16h20. On en profite pour visiter le couvent dont le bel intérieur est tout en bois.


VALLEHERMOSO

Nous continuons notre tour de l’île en s’arrêtant à Vallehermoso situé après le village d’Agulo. Après s’être garé au niveau de la Plaza Constitucion, cœur du village, on fait un petit tour rapide dans les rues en allant jusqu’à l’église de San Juan Bautista. Il n’y a pas grand chose à voir, vous ne raterez rien en esquivant ce village, le plus intéressant étant le panorama depuis la route qui fait le tour de l’île.


VALLE GRAN REY

Après les miradors Alojera et Manrique nous arrivons à Valle Gran Rey, LA station balnéaire de La Gomera (fréquentée en grande majorité par des allemands). Nous sommes maintenant dans la sud de l’île et le temps est beaucoup plus chaud et ensoleillé.

Playa de las vueltas est la plage la plus abritée du vent, et il y en a beaucoup à Valle Gran Rey. Playa del ingles est elle située à l’autre bout de la ville, elle est beaucoup plus sauvage mais le vent est assez fort, d’ailleurs il n’y a presque personne. Ile volcanique oblige, ce sont toutes des plages de sable noir.


LAS HAYAS

Nous montons ensuite sur Las Hayas où nous avons réservé pour 2 nuits dans la casa rurale Jardin Las Hayas. Ici il fait bien plus frais qu’à Valle Gran Rey (10°C de moins plus l’humidité).

Casa Efigenia

Si vous cherchez une bonne adresse pour diner à Las Hayas, je vous conseille vivement la Casa Efigenia. La cuisine à base de recettes artisanales et de produits locaux est excellente et copieuse. Le menu est à 10 € par personne avec entrée, plat, dessert et digestif offert. On peut même acheter des produits artisanaux dont l’almogrote (une recette typique de La Gomera) qui est un des meilleurs de l’île.


RANDONNÉE PARC GARAJONAY

Avant de partir randonner nous achetons deux sandwichs pour le pique nique de ce midi à un restaurant bar de Las Hayas (2 € le sandwich jambon fromage fait à la demande). Le temps est couvert, il y a de la brume et du vent, la visibilité est assez faible du coup nous changeons nos plans pour la rando, nous ferons l’Alto de Garajonay (le sommet de l’île) plus tard.

Laguna Grande

Nous allons jusqu’à la Laguna Grande, une aire de loisirs et de pique-nique au bord de la TF-713 d’où partent deux sentiers : Laguna Grande I et II. Le premier d’une vingtaine de minutes donne un bon aperçu de cette forêt de lauriers sombre et humide. Le parc national de Garajonay englobe l’une des dernières laurisylves comme il en existait jadis dans toute la Méditerranée.

Le deuxième sentier, Laguna Grande II, passe en grande partie par une zone qui a brûlé en 2012 et emprunte une piste forestière. A part la partie dans la forêt de mousse identique à Laguna Grande I, elle ne vaut pas trop le détour.

Raso bruma

Nous partons ensuite sur la rando 12 (n°24 du Rother Guide), 40 min A/R. Le paysage d’arbres couverts de mousse est vraiment beau, mieux qu’à Laguna Grande I et moins « encadré ».

Canada jorge

Nous enchainons avec la rando 10, paysage plus monotone en dehors des passages dans la forêt de mousse, le chemin suit en partie une piste forestière, rando pas indispensable.

Avant de rentrer à Las Hayas nous passons sur Valle Gran Rey boire un jus de fruit pressé en terrasse, nous avons trouvé une bonne adresse qui fait tous les jus de fruits sur commande pour 2,50 €.

Alto Garajonay

Le lendemain matin on retente l’Alto Garajonay mais le temps est le même qu’hier on y voit pas à 100m à cause du brouillard. Nous avons du revenir en après-midi car faire cette randonnée le matin semble impossible.

L’Alto de Garajonay est le point culminant de l’île de La Gomera avec une altitude de 1 487 mètres. La randonnée est facile, nous avons mis 1h pour faire l’aller retour. Vue panoramique au sommet, dommage qu’il y ait des nuages qui nous empêchent de voir les îles de La Palma et Tenerife.

Alajero et Quise

La route qui traverse le parc Garajonay en direction de Alajero et Quise offre de jolies vues via plusieurs miradors.

Playa Santiago

Nous passons notre dernière nuit sur La Gomera à Playa Santiago où nous avons réservé un appartement (Apartamentos Tapahuga) avec piscine sur le toit. Playa Santiago est un petit village, il n’y a pas grand chose à part la plage.

Le lendemain nous reprenons l’avion pour Tenerife. Retrouvez tous les détails du budget de ce road trip et le bilan du voyage sur l’article consacré à l’île de Tenerife.

0 commentaire
0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus