Jour 4 : Tsethang

Publié par Mushu le 05-Dec-2006 02:30 (2410 lectures)

Samedi 07 octobre 2006


Nous quittons notre hôtel pour rejoindre l'aéroport de Kathmandu. Après avoir payé la taxe d'aéroport (attention à la régler avant de prendre votre carte d'embarquement) nous récupérons nos cartes d'embarquement. On s'apperçoit que la compagnie Air China nous a remis une place en classe affaire alors que toutes les autres sont en classe économique. Personne ne voulant de cette place, le groupe décide de la laisser au plus jeune et c'est donc moi qui voyagerai pour la 1ère fois de ma vie en classe affaire.

L'avion, comme souvent à Kathmandu, arrive avec du retard. Avant de monter, les bagages sont tous déposés sur le tarmac de l'aéroport afin de les contrôler une dernière fois en compagnie de la police locale, et ce pour être sûr qu'ils soient bien embarqués dans l'avion (c'est la 1ère fois que je vois un tel procédé).

Le vol se déroule parfaitement et j'apprécie ma place d'où j'observe le magnifique panorama de la chaine himalayenne.


Himalaya
Vue aérienne de la chaine himalayenne


Yamdrok Tso

Yamdrok Tso
Survol du Yamdrok Tso


Tsang po
Le Tsang po


Nous voilà en à peine 1h de vol, passé de 1 350 m d'altitude à 3 600 m en arrivant à l'aéroport de Gongkar desservant le Tibet Central dans la vallée du Yarlung Tsangpo.

Une fois passé toutes les formalités chinoises à la douane, nous faisons la connaissance de notre guide, Kesang, qui nous accompagnera au Tibet.

Il nous emmène en minibus vers notre 1ère destination, Tsethang, une ville "chinoise" avec ses grandes avenues et ses magasins cliquants qui se trouve à 80 km au sud-est de Lhassa (175 km par la route).

L'hôtel de type chinois est à l'image de la ville, on y retrouve pas mal de touristes. Après avoir déposés nos bagages, nous partons visiter notre 1er monastère d'une longue série : le Yumbulhakhang.

Ce palais forteresse situé à une quinzaine de kilomètres de Tsethang sur la rive sud du fleuve Yarlung Tsangpo se dresse au sommet d'une crête rocheuse.

Histoire :
Selon la tradition, le Yumbulhakhang serait l'un des plus anciens édifices du Tibet. Sa fondation serait ainsi datée du règne du 1er roi mythique Nyatri Tsenpo, auquel ce château aurait été destiné (en 127 av J.C). Il prit sa forme définitive au XVIIème siècle, sous le règne du 5ème Dalaï Lama. Les bâtiments visibles aujourd'hui ont été reconstruits en 1982 (le temple a été totalement détruit pendant la révolution culturelle)


On débute la montée vers cette forteresse (une centaine de mètres à pied) et l'on se souvient vite que l'on est maintenant à 3 400 mètres d'altitude. Le pas se fait lent et la respiration rapide, il va falloir s'acclimater.

Les salles sont assez sombre (la nuit commence à tomber ce qui n'arrange pas les choses) et nous pouvons observer au milieu des odeurs de lampe à beurre les représentations, entre autres, de Manjushri, Tsongkhapa, Shakyamuni, Avalokiteshvara et Padmasambhava.

Nous revenons à notre hôtel pour prendre le diner autour d'un buffet.


Forteresse Yumbulhakhang

Forteresse Yumbulhakhang
Le palais forteresse Yumbulhakhang


Tsethang Hotel
La chambre du Tsethang Hotel


Autres articles dans cette catégorie Hits
Introduction
2933
Jour 1 et 2 : Arrivée à Kathmandu
3273
Jour 3 : Kathmandu
2932
Jour 4 : Tsethang
2411
Jour 5 : Monastère de Samye
3002
Jour 6 : Lhassa (Norbulingka - Potala - Monastère de Sera)
3152
Jour 7 : Lhassa (Monastère de Drépung - Jokhang)
3485
Jour 8 : Route Lhassa - Gyantsé
2527
Jour 9 : Gyantsé - Shalu - Shigatsé
3094
Jour 10 : Sakya
2028
Jour 11 : Shegar (New Tingri)
3082
Jour 12 : Camp de base de l'Everest - Rongbuk
3744
Jour 13 : Route vers Zhangmu (Khasa)
2019
Jour 14 : De la frontière Tibétaine vers Kathmandu
3352
Jour 15 : Retour en France
1750
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Facebook
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Recherche